Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
· Jean-Claude
13220 membres inscrits

Montréal: 8 mai 18:05:52
Paris: 9 mai 00:05:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Gordana Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 27 jan 2014 à 18:41
Modifié:  29 jan 2014 à 06:51 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Quelque part dans la nuit, une petite pleure,
Mais toi depuis ton deuil tu feins la surdité
Et malgré les rides de ta maturité
Tu n'affronteras pas assez tôt ta douleur.

Quelque part dans le noir, une petite attend,
Elle avait une famille, on viendra la chercher,
Et alors il viendra, le sommeil qui fuyait,
Depuis qu'il a saisi ce père si aimant.

Mais toi qui l'aimais tant, ce premier de tes fils,
Tu n'as jamais cherché à retrouver sa chair
Et tous ces liens du sang que tu prisais si cher
N'avaient plus de valeur face à son sacrifice.

Et peu importent trois, quand toi tu as beaucoup,
Que sont trois orphelins, fratrie trop encombrante
Qui te rappelleraient cet enfant qui te hante
Nous ne comptions pas, mais tu nous étais tout.

Quelque part dans la nuit, une petite pleure,
Et tant d'années après tu n'y changeras rien
Moi je te nommerai par ce nom qui est tien
"Baba"* tu l'as vendu au prix de ta douleur.


*Baba signifie "grand mère" en serbe

  The Leprechauns told me to do it.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 27 jan 2014 à 19:56 Citer     Aller en bas de page

Chère Bibenja ton poème est poignant, la chute est fatale, merci pour le partage

Amitiés

JVK

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16966 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
7 mai
  Publié: 28 jan 2014 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

des vers qui touche le coeur
merci du partage

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 28 jan 2014 à 09:49
Modifié:  28 jan 2014 à 13:35 par Bibenja
Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup à tous les trois
Modif : à tous les quatre, un commentaire s'est subtilement glissé

  The Leprechauns told me to do it.
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
241 poèmes Liste
4666 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
7 mai
  Publié: 28 jan 2014 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Quelle misère !
C'était pas une Baba cool.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23688 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 28 jan 2014 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Quel moment de lecture qui sert nos coeur dans un étau !

Mes amitiés
James

  Membre de la Société des poètes Français.
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 28 jan 2014 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Quoiquouije : fallait y penser ^^
James : merci pour ton commentaire

  The Leprechauns told me to do it.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15016 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
4 mai
  Publié: 29 jan 2014 à 20:50 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir chère Bibenja,

Des émotions fortes traversent l'esprit en parcourant ton poème où l'abandon a semé tant de désarroi de questions et de douleurs en ton cœur en vos cœurs...


Merci pour ce partage Bibenja...
Prends soin de toi!!!



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Candide

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
28 octobre 2013
Dernière connexion
28 mars 2017
  Publié: 31 jan 2014 à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Un poème émouvant que je viens de découvrir.

Au plaisir de te lire de nouveau Bibenja.

 
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 31 jan 2014 à 14:37 Citer     Aller en bas de page

merci syb' et candide

  The Leprechauns told me to do it.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14932 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 2 févr 2014 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Il est magnifique.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 2 févr 2014 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

ça me fait plaisir Ishtar, merci

  The Leprechauns told me to do it.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1371
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Ne me réveillez pas (Tristes)
Auteur : Candide
Mon amoureuse inconnue (Amour)
Auteur : Allan2012
Les Couleurs de la Tendresse (Autres)
Auteur : KYRICE
Non, pas l'heure blanche... (Tristes)
Auteur : Lunastrelle
La neige tombe (Autres)
Auteur : John C
Nous irons jouer (Autres)
Auteur : Cherry
Pensées nocturnes (Amour)
Auteur : CelineMonAmour
Alice au pays des entailles (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Ma main (Autres)
Auteur : Adamantine

 

 
Cette page a été générée en [0,0270] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.