Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 65
Invisible : 0
Total : 66
· Jules Vieille Cabane
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 14:06:39
Paris: 6 oct 20:06:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Si il y avait un papillon dans ton sourire... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 26 févr 2012 à 04:19
Modifié:  26 févr 2012 à 12:46 par Nitrox
Citer vertical_align_bottom

Si il y avait un papillon dans ton sourire, je pleurerais des chenilles....


Je suis ce soir très occupé
à faire de ce mensonge quelque chose de crédible.

Tu viens d'offrir ta nuque
au halo
de la lampe
suspendue au dessus du miroir.

A travers ta robe,
que tu vas bientôt ôter
avec des gestes qui se commettent,
plus qu'ils ne se font,
je vois le menteur
encore en vie
palpiter.

Bien sûr,
quand tu vas défaire le premier bouton,
de cette robe,
vampire aux ailes fines
bordées de dentelles,
et que mes yeux vont payer le prix,
bien sûr,
dix mille hirondelles
vont s'échapper de ta poitrine.

Et tu auras des grelots rouges
sur chacun de tes doigts de pieds
et tu marcheras,
comme un cygne nagerait,
dans un panier de cerises,
avec des voiliers bleus
dansant autour de lui.

Mais voilà,
il y a ce mensonge,
et je le trouve tellement crédible,
que je me demande,
si la vérité
n'est pas finalement,
le plus grand des menteurs...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 26 févr 2012 à 08:58 Citer vertical_align_bottom

Le monde oscille entre le jour et la nuit,au rythme de ses propres girations.
Logique que les êtres vivants qui le compose oscille aussi(du verbe aussiosciller !).


Sympathique votre carte postale.
C'est de vous ?

mandrinmodern

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 28 févr 2012 à 10:26 Citer vertical_align_bottom

Bien sûr.
Et la différence entre lui et moi est un château hanté.


Mandrinmodern

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 998
Réponses: 2
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0196] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.