Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 117
Invisible : 0
Total : 117
13200 membres inscrits

Montréal: 21 sept 01:35:06
Paris: 21 sept 07:35:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mais, je suis encor sur le quai Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 18 févr 2014 à 13:55
Modifié:  20 févr 2014 à 16:49 par aigle royal
Citer     Aller en bas de page

Mais, je suis encor sur le quai

Les vagues déferlent autour
J’avance à très petits pas
Voguant mon bateau de velours
Grande voile sortie là-bas
Mon bateau se basculera
reviendrai avec trophée
trophée, histoires, guérilla
mais, je suis encor sur le quai

Le vent souffle, chaud tel le four
la musique ralentira
Envahissant tel les vautours
mais, le vent nous emportera
loin, loin au Venezuela
nous en aurons le tourniquet
Un homme plus fort je sera!
Mais, je suis encor sur le quai

Les sirènes nous savourent
Le poisson volant volera
Les baleines sont hors concours
face aux merveilles par-là.
Que des sirènes en prada?
Objet de valeur qu’on troquait
aux gens des marais de vanda
Mais, je suis encor sur le quai

Parfois, avec tous mes tracas
je me sens comme ce valet
de belles histoires sympas
Mais, je suis encor sur le quai


J'ai fait une petite ballade, en essayant d'avoir respecté la totalité des règles. 18 février 2014

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 18 févr 2014 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

J"ai aimé lire du début à la fin cette poésie ! C'est de la poésie !

James



  Membre de la Société des poètes Français.
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 18 févr 2014 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

heureux que ce texte t'ai plus James!
ça faisais un baille que je n'avais rien écris, j'étais un peu rouillé!

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
pouete
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
167 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2013
Dernière connexion
3 janvier 2015
  Publié: 19 févr 2014 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

du meme avis que James

 
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 20 févr 2014 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

heureux que ce texte t'ai plus pouete

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 752
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1392] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.