Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 65
Invisible : 0
Total : 68
· Avraham · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ishtar
13198 membres inscrits

Montréal: 19 sept 01:40:08
Paris: 19 sept 07:40:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Clochard Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 25 juin 2002 à 13:38
Modifié:  24 févr 2008 à 05:14 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Ce clochard ambulant erre un peu partout,
la tête baissée pour ne pas voir tous ses regards répugnants.
Certains le pointent du doigt avec dégoût,
d'autres osent même le blesser verbalement.

Il promène sa détresse dans les rues,
sans trop savoir ou aller.
On lui donne quelques sous, rien de plus,
juste assez pour s'acheter un petit café.

La rosée du chagrin fait face à ses nuits,
ou un simple quai lui sert de lit.
Il revoit en rêve toute sa vie;
l'homme d'affaire qu'il était jusqu'à en devenir un sans-abris.

Les regards bienveillants remplis d'amour,
les souvenirs douloureux au clair de lune naissant,
les baisers envolés des anciens jours,
Refont surface rapidement.

N'avez vous donc pas pitié de ses pauvres gens,
qui prient le ciel d'avoir un foyer
et qui n'obtiennent rien, si ce n'est que du ressentiment?
Le courage et la bravoure vous devriez leur décerner...

J'aimerais tant les aider, leur donner toute ma bonté
pour faire rayonner de nouveau leur visage furtif
pour que leur identité cesse d'être clandestine,
pour que leur avenir ne soit plus fictif...

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
8 août 2020
  Publié: 25 juin 2002 à 13:49 Citer     Aller en bas de page

heureux d'etre le premier a lire ce chef d'oeuvre

ca ne m'étonne pas que ce soit toi qui ai écris ça...

mais tu sais a force de vouloir prendre soin des autres on en oublie parfois de prendre soin de toi-même... et puis un ange qui tombe malade c pas sérieux, il se doit pour aider les autres, d'être en bonne santé lui-même avant de supporter les malheurs des autres...

gros bisous ma puce, et merci pour cette belle démonstration de solidartié et d'ouverture d'esprit....

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 25 juin 2002 à 14:07 Citer     Aller en bas de page

merci de se beau commentaire et tu sais ...je ne crois pas que c'est un *chef-d'oeuvre* simplement un poème comme tous les autres!
et puis...je crois que mon plus grand défault c'est de JAMAIS pensé à moi.
Certe ça peut paraître étrange mais y'a quelque chose qui me pousse constamment à aider les autres etc...
mais une chose est sur, je suis bien quand je fais ça puisque je m'étourdis et j'oublie ainsi un peu mes problèmes...
voilà tout,
calinouxxxxxxx
ange matilda

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 26 juin 2002 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

c'est vrai que c'est triste de constater tout ça...*soupir*
si au moins notre société cèserait de toujours les rejeter, qui sont-ils pour les juger ainsi? Savent-ils leur passé?tout se qu'ils ont vécus? Non, voilà tout.
calinouxxxx à vous
ange matilda
P.S. Très beau ton poème étoile

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
BouToN dOr

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
82 commentaires
Membre depuis
31 mai 2002
Dernière connexion
28 janvier 2005
  Publié: 26 juin 2002 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

on doit se ressembler ange matilda car moi j'aimerais passer ma vie à aider les autres! souvent c'est mal interprêté...
mes amis croient toujours que je ne pense pa assez à moi...
mais en réalité quand je pense aux autres je pense à moi...
si je n'aidais pas ça me tuerait... c'est ça qui me pousse toujours plus loin, pouvoir illuminer des visages... je pense que toi aussi...
tu es un ange magnifique!
bisous!

  BouToN dOr
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 26 juin 2002 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

merci de ton touchant et très jolie commentaire bouton d'or...
calinouxxx

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 27 juin 2002 à 23:03 Citer     Aller en bas de page

Alors... On se rassemble tous et on paye au suivant??
Moi j'applique cette théorie dans ma vie...
Si on part un mouvement, petit deviendras grand...

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 25 août 2002 à 20:52 Citer     Aller en bas de page

J'avais dit que j'irais voir petit_ange, et une promesse est une promesse... J'ai même fait plus que le "voir", je l'ai lu! (gag!). Franchement, il est bien ton poème... Rien à lui reprocher; tes ideés exprimées différemment se rapprochent des miennes (ou vice et versa) et c'est parfait comme ça... chacun sa mamière de voir la misère dans l'intinérance, ce qui est une tristesse en soi même...
Hélas!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 26 août 2002 à 07:52
Modifié:  Il y a 0 minute par petit ange
Citer     Aller en bas de page

pardon...je sais pas pourquoi je n'ai pas répondue plus tôt ça fait longtemps que vous m'avez écrit XIII et mon ange...
j'ai oubliée! mais...j'en profite pour vous dire merci de m'avoir écrit et mon ange...je suis tout à fait d'accord avec ta théorie (comme ça en passant)
bisouxxx et ...merci!
petit ange

ho et lograth, je me permet de te dire quelque chose avant...
je crois que j'ai finalement appris à bien écrire ton pseudo ce matin...oui, oui! je t'assure
avant fallait toujours que je vérifie, je savais plus si c'était lograph, lophrath... tu vois ce que je veux dire

en réponse à ton message, je te dirais que tous sont touché par l'itinérance et que ça ne passe pas inaperçu...
dommage que je suis si impuissance!
bisouxxx à toi

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
Juce


These wounds won't seem to heal, this pain is just too real, there's jus too much that time cannot e
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
731 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2002
Dernière connexion
3 avril 2004
  Publié: 28 déc 2002 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

Je trouve ton poème superbe. Moi aussi je trouve que les sans-abris font pitié. Chaque fois que j'en vois un, les larmes me viennent à l'oeil. C'est si triste de voir des êtres humains égaux à nous souffrir dans le froid de l'hiver sans endroit pour s'abriter. De plus, les gens ne sont pas toujours, comme tu le dis dans ton poème, très respectueux avec ces pauvres hommes, femmes et enfants. Alors encore bravo pour ce poème. J'aimerais ajouter que si j'étais milliardaire, je ne sais pas si c'Est pareil pour toi, mais moi, je ferais construire des appartements à faibles loyers et je créérais des emplois exprès pour les sans-abris. Mais, comme je ne suis point milliardaire, je ne peux faire grand chose pour les aider. Seulement donner quelque monnaie pour qu'ils puissent s'acheter quelque chose de chaud et de réconfortant. Alors, bonne chance à tous les sans-abris et toutes mes félicitations pour ton poème .
Bravo!!
Amitiés,
Jujube

  Ceux qui aimeraient me connaître mieux, ben envoyez-moi un message!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2157
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.