Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Spartiate
13220 membres inscrits

Montréal: 8 mai 18:41:53
Paris: 9 mai 00:41:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Il tourne il tourne...le temps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 15 mars 2014 à 14:54
Modifié:  15 mars 2014 à 15:46 par Ava55
Citer     Aller en bas de page

Tandis que le temps se gâte
Et que la Mort nous guette
J’entends encore le tic-tac
Que jamais rien n’arrête.

Le temps est si rapide
Et les journées si vides.
Apparaissent les rides
Dans l’ombre, l’arachnide.

Elle tisse autour de nous
Une toile indestructible.
Elle nous a pris pour cible
Nous finirons au trou.

Mon enfance s’efface
La vieillesse se profile
Des souvenirs fugaces
Et j’ai perdu le fil
L’horloge tourne encore
Je voudrais l’arrêter
Mais les aiguilles en or
Continuent d'avancer.
J’étais dans ma maison
Maintenant je l’ai vendue
La pendule tourne en rond
Je finis dans la rue.

Mes enfants ont grandi
Mes parents sont partis
Je leurs dis mes petits
Profitez de la vie !
Un malheur arriva
Et je n’étais plus là.
Mais le temps continua
Insensible, m'abandonna.

De nous, il ne reste que des photos.
De notre identité, rien que des mots.
Des gens se demandent qui est
Cette femme aux cheveux de jais.

Je voudrais leur faire un signe
Leur écrire quelques lignes.
Leur dire ne pas gaspiller le temps
Mais de le garder précieusement.

Même s’il reste un espoir
Une lumière dans le noir
Qu’ils réalisent leurs rêves
Avant que tout s’achève !
Dans les mains, un sablier
J’ai envie de le briser
Ou même de le casser
Mais je ne peux rien y changer
Leur temps est écoulé !

D’autres les remplaceront
Des mauvais et des bons.
Mais certains se tourneront vers le passé
Tentant d’imaginer ceux qui les ont précédés
Et ce jour-là, j’aurai enfin gagné !

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
241 poèmes Liste
4666 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
7 mai
  Publié: 16 mars 2014 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Implacable, le temps tourne la roue de sa loterie
Il serait temps de gagner une fois dans cette vie

 
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 16 mars 2014 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Tout à fait ! Merci d'être passé

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
565 poèmes Liste
24898 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 16 mars 2014 à 05:46 Citer     Aller en bas de page

Je suis si sensible à ce poème, que je ne peux qu'aimer.
Le temps est un dévoreur de vie.
Bisous AVA
Au plaisir de lire de nouveaux poèmes
ODE 31 - 17

  OM
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 16 mars 2014 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Contente que tu aimes, tu as raison, profitons alors tant qu'il est encore temps !

Bises

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16966 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
7 mai
  Publié: 16 mars 2014 à 12:18 Citer     Aller en bas de page

tant que nous vivons profitons au maximum
avant que le sablier dis son mot fin

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 16 mars 2014 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

Et oui malheureusement ! Merci beaucoup pour ton passage

Amities

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1290
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Ne me réveillez pas (Tristes)
Auteur : Candide
L'amour plus fort que le titre (Amour)
Auteur : Ava55
Cours de champs (Cit. perso. & courts)
Auteur : Pichardin
En somme (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Un coin de ciel bleu (Autres)
Auteur : Rousselaure
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Les Dieux Grecs (Autres)
Auteur : ma-propre-galaxie
Le mur du temps (Autres)
Auteur : Rousselaure
L'escargot et la limace (Autres)
Auteur : Klafooty
Un bout de chemin (Autres)
Auteur : RiagalenArtem
Elle, mon île (Autres)
Auteur : Rousselaure
Jours d'avril - sans lettre "e" (Autres)
Auteur : Catwoman
Mener par le bout du nez (Cit. perso. & courts)
Auteur : Pichardin
Le portrait tant aimé (Amour)
Auteur : josette
Le Moineau (Autres)
Auteur : Maman Luciole

 

 
Cette page a été générée en [0,0236] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.