Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 102
Invisible : 0
Total : 103
· In Poésie
13551 membres inscrits

Montréal: 20 juin 23:38:27
Paris: 21 juin 05:38:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Y a-t-il un sens ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 24 oct 2005 à 13:29
Modifié:  15 oct 2008 à 04:52 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Y a-t-il un sens ?

Un nuage sale, puis la nuit qui tombe en poussière,
Avec tout le poids du monde, s'effritant sous nos doigts.
Et au dessus de nos têtes, la menace qui plane...
Et les oiseaux qui volent nos vies car on les blâme.

La pollution empoisonne, et la terre n'est plus si fertile.
L'Histoire pleure les hommes, méprisants et dépités.
Eh toi, regarde le père de ton père : les soldats sont partis
Faire leur guerre dans l'autre vie. Loin, loin d'ici... Ils ont compris.

Et nous, on se bat, on se barre, et on n'sait plus pourquoi.
On s'déchire, on s'égare, et on n's'y retrouve même pas...
Où sont passées nos valeurs, notre Histoire, ces couleurs ?
Où sont passés nos espoirs, nos rêves d'avenir meilleur ?

Nos mères accouchent d'accros aux antidépresseurs,
De stressés, ou n'accouchent pas. Le monde a peur.
Et la Terre devient verte d'horreur, à en vomir, écoeurée.
La Nature en vient à nous offrir le pire. Pour nous consoler.

Nous, on décapite la forêt, on s'étouffe, on noie même les poissons.
Qu'est-ce qu'on s'emmerde, on s'ennuie vraiment à en crever.
Mais on crève même pas... Mais, dis moi, explique moi
Pourquoi les gens sont fous ? Et pourquoi le monde s'en fout ?

On n'sait même plus quoi construire ici bas.
On n'sait même plus ce qu'on fait. Mais on l'fait, c'est sur ça.
On est fier parce qu'on dirige notre petite vie, à coups d'pieds.
On avance, ou on r'cule, mais on bouge, dis moi que c'est vrai ?

Et on détruit notre empire, cette pseudo-Humanité.
Parce qu'elle a plus d'raison d'exister.
Elle n'trouve pas d'raison. Elle n'en a jamais.
Mais le monde s'en fout, et on s'fait tous chier.

Alors réponds, c'est quoi l'sens à tout ça ?
Il est où l'sens à la vie, quand on est si bas ?

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 25 oct 2005 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

C'est à chacun de trouver un sens à sa vie..
Tout le monde peut-il marcher dans la même direction ?
A se disperser, on se bouscule parfois..
Un texte très puissant Julie, mais cette "fougue" est habituelle chez toi.. et je l'apprécie toujours autant...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 25 oct 2005 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Oui, chacun de nous doit construire le sens de sa propre vie. C'est tellement vrai ce que tu dis. On se heurte aux autres, mais tant qu'on avance... tout reste possible. Et puis, on apprend à contourner les obstacles. Parfois même, on se tient la main, et ensemble on se fraye un chemin parmi les autres. On apprend à vivre avec eux.

Je suis toujours aussi touchée et ravie que tu aimes. Ca me fait extrêmement plaisir !

Mais attention, mes chevilles vont enfler, je l'sens, si ça continue !

Merci sincèrement d'être encore là

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18936 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 26 oct 2005 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Un cri du coeur que je partage ainsi que la vision de la vie, mais je n'ai pas de réponse désolée, je suis aussi perdue que toi ...

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 30 oct 2005 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup d'être passée crystale

'Doit forcément y avoir une réponse, mais où... ?

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16774 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 2 mai 2012 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

vaste question, vastes réponses...mais si chacun se la posait, on avancerait peut être avec moins d'aveuglement dans nos entreprises de destruction massives...je trouve que tu décris très bien le monde, la bêtise des gens qui y vivent...mais le premier pas à faire me semble être le fait que les gens, ce n'est pas eux, mais nous aussi...tous responsables, à mon avis oui...et tu me fais réfléchir à certaines choses que je pourrais corriger dans mon existence confortable !
amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1899
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0359] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.