Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 18
· JYL · Dimitryet
Équipe de gestion
· Ashimati
13218 membres inscrits

Montréal: 8 déc 05:13:08
Paris: 8 déc 11:13:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Un air dans ta nuit vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 4 mars 2015 à 17:36
Modifié:  3 avr 2015 à 13:35 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Les ébènes ont couvert ce qui restait de vie
Du fond de mes artères à ton coeur endurci
Les ébènes ont noyé ce qui restait ici
Les mots d'une chanson que je chantais la nuit

Je la chantais ainsi doucement dans ton cou
En embrassant ta nuque entre chaque refrain
Et mon coeur s'emballait en caressant ta main
Et mon coeur s'embrasait de t'aimer comme un fou

Elle parlait de toi, de ton monde en couleurs
En prenant soin toujours d'en éloigner les peurs
Elle parlait de rêves et de magie sucrée
Que dégageait ton corps quand ma peau l'embrassait

Je te sentais paisible alors je m'endormais
En fredonnant cet air aujourd'hui envolé
Il évoquait le temps, dormant à tes côtés
Un temps où mon sommeil, au tien se mélangeait

Et maintenant ces mots à jamais sont perdus
Je les ai vus partir, à ta peau, accrochés
De moi ils se moquaient d'être resté pendu
Après des illusions et des actes manqués

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 7 mars 2015 à 16:46 Citer vertical_align_bottom



Bonsoir Stegobulle,

Très émouvant...


Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 14 mars 2015 à 05:45 Citer vertical_align_bottom

Merci beaucoup Sybilla,
Mes amitiés à toi aussi.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Mai Bee


Toujours la vie nous rebalance, le poids des maux que l'on ne panse...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
394 commentaires
Membre depuis
21 février 2015
Dernière connexion
15 mai 2017
  Publié: 14 mars 2015 à 06:11 Citer vertical_align_bottom

J'aime beaucoup, c'est...
Comme si la tristesse, devenait la caresse, que nous laisse ce qui, par le manque nous blesse.
Des maux, bleus, pour un blues...
Merci Stegobulle
Mai B.

 
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 14 mars 2015 à 06:23 Citer vertical_align_bottom

Oui Mai B, ma tristesse est aussi caresse malgré la douleur car mon Amour pour elle est grand. Merci de ton si joli passage.

Au grand plaisir.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19523 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 3 avr 2015 à 13:35 Citer vertical_align_bottom

Touchée par ton texte

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 3 avr 2015 à 13:54 Citer vertical_align_bottom

Touché que tu le sois. Merci.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 806
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0221] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.