Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 5
Invisible : 0
Total : 5
13341 membres inscrits

Montréal: 18 avr 19:53:04
Paris: 19 avr 01:53:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: La Rate et le Nègre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La fée bleue


Le difficile, ce n'est pas de donner, c'est de ne pas tout donner. Colette
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 janvier 2006
Dernière connexion
17 février 2006
  Publié: 18 jan 2006 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Des émanations pestilentielles remontaient de la cale.
Dès les premières marches, des relents de sueur, de sang caillé et d'urine prenaient à la gorge.
La petite rate ne semblait pas en être incommodée. Elle glissa le long de l'échelle et longea la coque.
Des esclaves éreintés, entassés comme du bétail, croupissaient dans leurs excréments. Leurs chaînes les empêchaient de s'allonger et ils somnolaient dans leur souffrance.
Le rongeur en escalada plusieurs avant de s'arrêter sur l'un d'eux. Le pain qu'il tenait encore dans ses mains meurtries, n'avait pu être porté jusqu'à sa bouche. Accablé d'une grande détresse, l'homme ne pouvait plus s'alimenter d'un quignon.
La rate grignotait entre ses doigts, sans le quitter des yeux. Puis, elle trottina prudemment jusqu'à son épaule. A la naissance de la nuque, elle s'approcha un peu plus et ne voyant toujours pas de réaction, se hissa sur sa barbe et, dans ses lèvres entrouvertes, y glissa miette par miette ce pain qu'elle avait réussi à traîner.
Au début, l'esclave toussota avant de déglutir difficilement.
Le lendemain soir, la rate lui apporta un morceau de saindoux.
Chaque nuit, elle le nourrissait, le léchait et lavait ses plaies.
Il l'attendait comme on attend une amie.
Lorsqu'il s'assoupissait, elle rongeait inlassablement la chaîne qui entravait ses jambes. Pendant des semaines, elle tenta de briser le métal jusqu'à plus dent.
Mais une nuit, à bout de force, la rate mourut à ses pieds.
Le nègre la prit alors dans ses mains. Pour la première fois, il la touchait, la caressait. Si la douleur du fouet ne lui avait jamais arraché un cri, ni une larme, le chagrin le submergea.
Quand, enfin, il sombra d'avoir trop pleuré, l'odeur de la mort faisait déjà partie de lui.
La fée bleue.

  Colette Abbate
darksharl


Un court mutisme vaut mieux qu'un long discours
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
135 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
4 novembre 2011
  Publié: 18 jan 2006 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Magnifique.Je ne peux pas en dire plus.
Ce texte est horrible au début, tellement il est malheureusement vrai. Les rats sont plus humains que certains hommes.
Nominations, et toutes mes félicitations.

  Il faut avoir vecu le pire pour connaitre le meilleur
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
15 avril
  Publié: 19 jan 2006 à 07:27 Citer     Aller en bas de page


Touchée plein coeur...

Je suis impatiente de te lire encore Fee bleue..

Loup

  http://papemich.free.fr/
Ladybird

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1190 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
30 mars 2011
  Publié: 22 jan 2006 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

Tes nouvelles sont de toute beauté.

Tes mots sont attendus...


Calimarose

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
9 septembre 2020
  Publié: 28 jan 2006 à 06:06 Citer     Aller en bas de page


Très beau oui, une très belle écriture et l'évocation de la plus grande honte de l'histoire...

bravo!


amitiés

dav

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1299
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0200] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.