Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· Xuyozi
13185 membres inscrits

Montréal: 4 déc 21:42:33
Paris: 5 déc 03:42:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Je trade sans laisser d'auréoles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
lacape


Je voulais te dire....
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
1203 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2007
Dernière connexion
21 décembre 2019
  Publié: 18 jan 2015 à 06:06 Citer     Aller en bas de page


Je trade sans laisser d’auréoles

Sur des pornos low-costs, je suis un hétéro , un prolo urbain
qui étreint, le vaste échantillon
Je m’offre des stages, des ébats fiction entre Larnaca (Chypre) et
Stockholm

Je m’interroge sur l'impermanence des choses , les douces séductions,
et leurs haussements d’épaules
Est-ce la peur ? l'absence de méthode ?
le prénom des filles qui n’embrassent pas ?

Je bâcle, je triture, des femmes assises sur des fauteuils
comme ces deux grandes blondes semblables à des incrustations
Je préface ces vaporeuses qui se trimballent
sur la toile du soir au matin

Pourquoi n’ai-je plus de régulière ?, plus ou moins chaste, plutôt moins,
mais par SMS
se serait un peu exagéré, mais ça aurait le mérite de tenir en une phrase
Elle aurait beaucoup de place, surtout en juillet, quand le dernier feu serait éteint

Pourquoi je vous parle de cela, et de cet indéfinissable état d'absence
entre un porto (apéritif) et une chanson de Raphaël, Dieu seul le sait !

lacape

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16050 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 18 jan 2015 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

Je m’interroge sur l'impermanence des choses , les douces séductions,
et leurs haussements d’épaules
Est-ce la peur ? l'absence de méthode ?
le prénom des filles qui n’embrassent pas ?

Pourquoi tu écris ça...parce que évidemment tu aimerais plus écrire d'autre et que ces passages intimes dans la vie d'un autre ne laissent de traces ...
et nous TOUS désirons laisser une trace dans un coeur-au moins.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
lacape


Je voulais te dire....
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
1203 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2007
Dernière connexion
21 décembre 2019
  Publié: 19 jan 2015 à 03:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga
Je m’interroge sur l'impermanence des choses , les douces séductions,
et leurs haussements d’épaules
Est-ce la peur ? l'absence de méthode ?
le prénom des filles qui n’embrassent pas ?

Pourquoi tu écris ça...parce que évidemment tu aimerais plus écrire d'autre et que ces passages intimes dans la vie d'un autre ne laissent de traces ...
et nous TOUS désirons laisser une trace dans un coeur-au moins.

lilia




bjr lilia !

j'ai laissé des traces dans les cœurs aussi, mais là je m'interrogeais sur la permanence de l'état amoureux,
de l'état des sentiments dans tous les domaines
et là je suis un peu désabusé vu mon grand âge lol

bisou et bonne journée !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 817
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0164] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.