Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 50
Invisible : 0
Total : 51
· roger tibbart
13738 membres inscrits

Montréal: 31 juil 15:53:51
Paris: 31 juil 21:53:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Noël Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
155 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 4 déc 2016 à 00:52 Citer     Aller en bas de page

Noël
Le Bon Dieu m’a écouté. Grâce à Son intervention divine, je refais « mon cent mètres » en moins de quinze secondes, comme quand j’avais vingt ans. Mon temps de récupération s’est réduit considérablement. Mon ventre est à nouveau plat. Mes cheveux ont noirci.
Il fait sombre. La journée d’aujourd’hui a perdu deux minutes d’ensoleillement par rapport à celle d’hier. Tout le monde reste calfeutré à la maison. Où sont les femmes ? Les brunes se réfugient sous leur couette. Les métisses n’osent plus sortir. Les blondes sont emmitouflées. Les étudiantes préparent leurs examens de janvier. Les terrasses sont vides. Où sont les femmes ? Dans les parcs, seules les septuagénaires promènent leur chien. Au supermarché, la ménagère de cinquante ans fait ses emplettes pour les fêtes de fin d’année. Elle pense aux enfants, à la dinde farcie, aux cadeaux sous le sapin, au mari qui mérite un nouvel after shave. Ce n’est pas le moment de la draguer. Où sont les femmes ? Que vais-je faire de ma jeunesse retrouvée ? C’est triste un mâle dominant isolé dans sa tanière.
Est-il possible de renoncer à un miracle, comme on rend un vêtement après un essayage non concluant ? Est-ce qu’un ancien aveugle peut retourner à Lourdes et prier pour reperdre la vue, effrayé par la laideur du monde moderne ? Les miracles sont-ils réversibles ? J’avais pensé à tout sauf à cela : la gestion de ma virilité en hiver. « Seigneur ! Où sont les femmes ? »
En fait, il suffit de patienter. Ma nouvelle jeunesse pourrait m’être très utile l’été prochain. En attendant, je rentre chez moi pour écouter les chants de Noël. Je fredonne inlassablement « Il est né le divin enfant… ». Je me réchauffe en mettant des bûches dans la cheminée. Je mange des clémentines, c’est le fruit de saison. J’ouvrirai plus tard le petit panier dans lequel se trouvent des figurines en massepain. Il faut que j’achète un âne pour compléter la crèche du petit Jésus. Ma virilité attendra. Les guirlandes scintillent. J’accroche des boules aux branches du sapin.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
14988 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 4 déc 2016 à 01:34 Citer     Aller en bas de page

Un texte que j'ai appréciée enfin non, beaucoup aimé. À cette question "où sont les femmes ?" Je dirais : "Je vois les hommes" Je les préfère en automne, en hiver qu'en été, comme les marrons. C'est parce que j'ai toujours pensé que les shorts, bermudas et autres pantacourts étaient un drôle de tue-l'amour (même si c'est pratique, comme les crocs). Bref, j'ai aimé ma lecture.

Et chapeau pour cette virilité assumée.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 4 déc 2016 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

"Ma virilité attendra. Les guirlandes scintillent. J’accroche des boules aux branches du sapin."
Je ne sais jusqu'à quel degré tu souhaites que ton texte soit comique, mais je n'ai pu m'empêcher en le lisant de le modifier dans ma tête de cette manière :
"Ma virilité attendra, j’accroche mes boules aux branches du sapin."
Histoire de rire quoi !

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
155 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 4 déc 2016 à 07:17
Modifié:  4 déc 2016 à 07:20 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine pour avoir apprécié, enfin non pour avoir beaucoup aimé. Profite bien du charme des hommes avant que le beau temps ne revienne.

Merci Didier pour ton commentaire. Moi aussi, j'ai pensé à ce jeu de mots. Pour éviter toute confusion, j'ai intercalé -exprès- une phrase. Apparemment cela n'aurait pas suffi. Le texte reste quand même comique, j'espère. En tout cas, il m'amuse beaucoup. Je l'ai écrit pour cela.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 4 déc 2016 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

Bon ok c'est Noël mais le coup d'boules sur le sapin j'me disais aussi que ce n'était pas fortuit et l'âne non plus je présume , en tout cas c'est pas moi qui vais t'enguirlander tant je me délecte de cet humour feutre
Joyeux Noël donc

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
155 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 4 déc 2016 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

Merci Rimarien. Joyeux Noël d'avance à toi aussi.
Je dois te laisser, j'ai une Clémentine en main lol.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 995
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0225] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.