Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 47
· Xuyozi
13743 membres inscrits

Montréal: 4 août 15:26:10
Paris: 4 août 21:26:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Des pingouins dans l'avion Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 9 mars 2017 à 07:50
Modifié:  25 sept 2020 à 00:54 par Joker
Citer     Aller en bas de page

J’adore les pingouins, leur démarche nonchalante, leur beau plumage en smoking. Ce sont des oiseaux marins qui se sont adaptés à la vie aquatique. Ils nagent au lieu de voler.

J’étais sur un vol d’Air France vers Kinshasa. Après vingt minutes, comme cela arrive souvent, le commandant de bord nous a annoncé qu’on avait atteint notre altitude de croisière : dix mille mètres. Le vol serait calme, sans turbulence. Ensuite, le commandant a fait une deuxième annonce beaucoup plus surprenante. Il demanda aux hôtesses d’actionner les portes des mini-congélateurs pour libérer les pingouins qui se trouvaient dans la soute à bagages afin qu’ils puissent se dégourdir les jambes dans les zones non pressurisées de l’appareil où la température avoisine -50 ° C. On s’est tous regardés, étonnés. Était-ce une plaisanterie ? De plus, des pingouins qui se rendent à Kinshasa, quelle idée ? Je n’ai personnellement pas apprécié cette blague de mauvais goût. Mais l’hôtesse auprès de qui je m’étais adressé me confirma cette étrange information. Un indice me fit croire en la véracité de cette situation insolite. Mon voisin de la classe affaires, où j’étais installé, avait les yeux bridés. Il pouvait s’agir d’un Esquimau. La personne chargée d’escorter cette fameuse « délégation » venue du Groënland.

Je ne m’étais pas trompé. Heureusement, l’Esquimau parlait anglais. On a vite sympathisé. Je lui ai dit toute l’affection que je portais pour ses « protégés ». Il m’a avoué qu’il se serait senti plus à l’aise dans la soute à bagages, comme il était habitué aux températures extrêmes. On a ri à ce trait d’humour. Ensuite, il m’a gentiment donné sa couverture d’Air France puisqu’il savait qu’il ne s’en servirait pas. Tout le long du vol, il me raconta des histoires étonnantes sur les pingouins. Leur sang est plus chaud que le nôtre : environ 40 ° C. Durant l’hiver, c’est le mâle qui couve l’unique œuf que la femelle pond annuellement, car après la ponte, celle-ci s’en va chercher de la nourriture. L’hiver polaire augmente le volume du glacier qu’ils occupent. Par conséquent, le site d’incubation s’éloigne considérablement des côtes. Cette distance peut atteindre 100 km. Les mâles se retrouvent alors isolés sans nourriture dans un froid glacial accentué par des vents violents qui dépassent parfois 120 km/h. Ils perdent plus de la moitié de leur poids au terme de l’hiver. Les femelles reviennent après quatre mois d’absence, juste à temps pour rencontrer le nouveau-né, l’estomac bien rempli de nourriture de quoi subvenir aux besoins de toute la petite famille. Comme ils se ressemblent tous, les pingouins se reconnaissent par la voix. Ils sont fidèles.

Moi aussi je suis fidèle. J’ai profité de l’occasion pour raconter à mon nouvel ami Esquimau mon histoire d’amour platonique avec ma Pénélope kinoise. Une Pénélope kinoise ??? Il a failli vomir le steak de phoque qu’il avait dans le ventre. J’ai expliqué combien sa voix de soprano me manquait. Certes, ma dulcinée m’avait écrit, mais j’avais tellement envie de l’entendre me parler : un simple « Bonjour, tu vas bien ? » m’aurait suffi. Il semblait désolé pour moi. Pour me consoler de mon chagrin d’amour, il m’expliqua que notre corps n’est que vibration : pulsations du cœur, respiration, rythmes vitaux. Depuis l’atome jusqu’aux constellations, tout mouvement possède un tempo, une période qu’on peut comparer à une fréquence, donc à un son. Chacun de nous est caractérisé par un son qui lui a été choisi par le «créateur». Et ce son particulier a besoin de s’accorder à la tonalité de la personne aimée pour former une mélodie, un chef-d’œuvre. La voix, c’est tellement important.

Pendant qu’il amorçait la descente sur Kinshasa, le commandant nous annonça que la température au sol était de 30°C. Je fus réveillé par le son des haut-parleurs, persuadé d’avoir rêvé durant tout le trajet. J’ai toujours eu peur du ridicule. Evidemment, je n’ai pas osé demander aux hôtesses s’il y avait bien des pingouins dans la soute. Avaient-ils eu le temps de regagner leurs mini-congélateurs avant l’atterrissage ? A côté de moi, un homme aux yeux bridés, un gros Chinois, bouclait sa ceinture de sécurité.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13049 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 août
  Publié: 9 mars 2017 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Tu ne manques pas d'imagination JOKER

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 9 mars 2017 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Joker,

Toujours autant impatiente de lire tes textes.... L'imagination, le vécu s'entremêlent pour mon plus grand plaisir... et je ne parle plus de votre style; vous savez que je l'apprécie ..

Merci encore une fois....

Mon amitié

V.V

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 9 mars 2017 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Merci Mashoune. Merci Varh. Bientôt la suite des aventures du Léopard.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
PA...

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 9 mars 2017 à 15:32 Citer     Aller en bas de page



Salutations Joker

Du rêve à la réalité, un peu de froid, un pingouin, une histoire à lire, on en redemande.

Merci pour ce texte

PA…

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 9 mars 2017 à 18:24 Citer     Aller en bas de page

Merci PA d'avoir apprécié.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
29 avril 2020
  Publié: 9 mars 2017 à 21:01
Modifié:  9 mars 2017 à 21:02 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Joker,
On entre dans ce monde que tu tisses admirablement et on n' a plus envie d'en sortir
Libellules

  Libellules
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
6316 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
4 août
  Publié: 10 mars 2017 à 06:01 Citer     Aller en bas de page


Citation de Joker
Moi aussi je suis fidèle. J’ai profité de l’occasion pour raconter à mon nouvel ami Esquimau mon histoire d’amour platonique avec ma Pénélope kinoise. Une Pénélope kinoise ??? Il a failli vomir le steak de phoque qu’il avait dans le ventre. J’ai expliqué combien sa voix de soprano me manquait. Certes, ma dulcinée m’avait écrit, mais j’avais tellement envie de l’entendre me parler : un simple « Bonjour, tu vas bien ? » m’aurait suffi. Il semblait désolé pour moi. Pour me consoler de mon chagrin d’amour, il m’expliqua que notre corps n’est que vibration : pulsations du cœur, respiration, rythmes vitaux. Depuis l’atome jusqu’aux constellations, tout mouvement possède un tempo, une période qu’on peut comparer à une fréquence, donc à un son. Chacun de nous est caractérisé par un son qui lui a été choisi par le «créateur». Et ce son particulier a besoin de s’accorder à la tonalité de la personne aimée pour former une mélodie, un chef-d’œuvre. La voix, c’est tellement important.



Que dire d'autre que j'adore... Je suis scotché car je retrouve maintes pensées ici qui sont mennes.

Très beau texte, belle écriture. Bonheur !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
733 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 10 mars 2017 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Merci Libellules. Merci in Poésie. Pourtant, j'ai longuement hésité à poster ce texte sur les pingouins. Je pensais que personne n'allait adhérer à cette histoire de pingouins ni dans la forme ni dans le fond. Je suis ravi de vos appréciations.
J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
6316 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
4 août
  Publié: 10 mars 2017 à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Bah ! ça fait longtemps que j'ai arrêté de penser à la place des lecteurs et lectrices...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 915
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0303] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.