Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 220
Invisible : 0
Total : 220
13210 membres inscrits

Montréal: 1er oct 20:50:37
Paris: 2 oct 02:50:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: ode à ma muse vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
attic
Impossible d'afficher l'image
La chouette de minerve prend son envol au crépuscule (Hegel)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2008
Dernière connexion
18 janvier 2009
  Publié: 10 déc 2008 à 13:25 Citer vertical_align_bottom

Je voudrais bien m’asseoir
Au banc de ton espoir
Je voudrais m’endormir
Dans ton lit-souvenirs
Attendre chaque soir
D’entrer dans ton histoire
Oser sans en rougir
Te donner du plaisir
Je voudrais t’emmener
Dans mes jardins secrets
Pour nous promener nus
Hors des sentiers battus
Te parler sans arrêt
Faire ensemble le projet
De vivre en invaincus
Au-delà du vécu

Je voudrais simplement
Te dire mes sentiments
Te parler poésie
Sans tomber dans l’ennui
Ou arrêter le temps
Ou te faire un enfant
Assumer mes folies
Respecter tes envies
Je voudrais t’enlever
En carrosse doré
À travers cette histoire
Où répond le miroir
Déposer à tes pieds
Cet étonnant soulier
Qui ne va qu’aux déesses
Qui ne va qu’aux princesses

Je voudrais avant tout
Vivre le rêve fou
De rester cent années
Merveilleux condamné
Aux portes de ta vie
Silencieux asservi
Même si à la fin
Je connais ton dédain
Je voudrais te sculpter
Aux marbres-éternité
Façonner de ma main
La rondeur de ton sein
Avoir l’air trop heureux
Tout au fond de tes yeux
Et goûter sur tes lèvres
Cette brûlante fièvre

Je voudrais me droguer
De ton corps LSD
N’avoir que ton prénom
Pour unique horizon
Et comme apothéose
Mourir d’une overdose
Pour n’avoir que ta vie
Comme unique patrie
Je voudrais m’incendier
Au plus fort des brasiers
Que renferme ton cœur
Avec trop de pudeur
Et j’ai beau résister
Je ne peux m’empêcher
De voir au fond de moi
Une image de toi

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 10 déc 2008 à 13:54 Citer vertical_align_bottom

Je découvre une plume à qui je souhaite la bienvenue sur ce site.

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 11 déc 2008 à 06:02 Citer vertical_align_bottom

Une belle entrée parmi nous avec un bien joli poème.
Bienvenue.
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
attic
Impossible d'afficher l'image
La chouette de minerve prend son envol au crépuscule (Hegel)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2008
Dernière connexion
18 janvier 2009
  Publié: 15 déc 2008 à 11:41 Citer vertical_align_bottom

Vos commentaires à tous me font chaud au coeur. merci

 
Inarus


Aimer pour se sentir exister ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
13 décembre 2008
Dernière connexion
24 mai 2010
  Publié: 16 déc 2008 à 17:15 Citer vertical_align_bottom

Très joli texte, long mais sans longueur, tendre sans lourdeur, j'aime beaucoup.

Félicitations

 
attic
Impossible d'afficher l'image
La chouette de minerve prend son envol au crépuscule (Hegel)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2008
Dernière connexion
18 janvier 2009
  Publié: 18 déc 2008 à 06:37 Citer vertical_align_bottom

Merci Iranus

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 11 jan 2009 à 14:00 Citer vertical_align_bottom

"Vivre le rêve fou
De rester cent années
Merveilleux condamné
Aux portes de ta vie
Silencieux asservi
Même si à la fin
Je connais ton dédain
Je voudrais te sculpter
Aux marbres-éternité"

J'aime bcp cet idée d'aimer dans l'ombre ... peut etre parce que j'y suis habituée ...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
attic
Impossible d'afficher l'image
La chouette de minerve prend son envol au crépuscule (Hegel)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2008
Dernière connexion
18 janvier 2009
  Publié: 12 jan 2009 à 07:53 Citer vertical_align_bottom

merci bestiole.
Peut-être est-ce cela l'amour fou où on perd son âme...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1045
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0221] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.