Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 58
Invisible : 0
Total : 65
· Jean-Claude · mido ben · Hubix-Jeee · Xuyozi · André · cro · Quitterie
13541 membres inscrits

Montréal: 19 juin 11:45:55
Paris: 19 juin 17:45:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Matin D'ÉtÉ Au Mouillage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 2 jan 2009 à 05:38 Citer     Aller en bas de page



Fiers, les mats trouent l’espace de leurs lances effrontées
Qui oscillent à la houle de ce matin d’été.
Les étoiles blanchissent et fuient vers l’horizon,
Des gouttes de rosée brillent aux premiers rayons.

Le port est encore calme, à peine un goéland
Imprime sur le sable ses palmes à pas lents
Regardant étonné l’image de ces bateaux
Qui s’inverse, tremblée, prés des quilles couteaux.

Entre le ciel et l’eau, sur le pont, dans la bulle
Du rêve qui n’a pas encore pris son envol
Je bois l’éternité du monde qui s’éveille ;

Un souffle de vent dans les haubans module
La mélodie du jour, vierge encore de tout dol.
Là bas le goéland disparaît dans le ciel !

L’iconoclaste

  pengyou42
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 2 jan 2009 à 07:51 Citer     Aller en bas de page

Un beau paysage maritime


Mystic

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15583 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 2 jan 2009 à 09:09 Citer     Aller en bas de page

Me suis laissée bercée....superbe paysage et envoûtant moment....
Bonne année... Alex

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 2 jan 2009 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

oui c'est un beau paysage !

  Membre de la Société des poètes Français.
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 2 jan 2009 à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Jolie balade portuaire qui réchauffe les coeurs et les pieds car en ce moment les rives sont plutôt gelées

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
loukoum

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
28 décembre 2008
Dernière connexion
6 décembre 2009
  Publié: 2 jan 2009 à 10:46 Citer     Aller en bas de page

Formidable, une imagination disparate au gré du paysage, une eau de jouvence, beau rythmes, ce poème est la naissance éternel d'un voyage, heureux qui comme Ulysse... encore félicitation.

 
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
7519 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 2 jan 2009 à 15:20 Citer     Aller en bas de page


Que de souvenirs de tous ces ports, ou, il fait si bon de mouiller.
Un texte que j'adore - Merci
Amitiés
Thierry


 
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 2 jan 2009 à 20:36 Citer     Aller en bas de page

les aléas du système informatique ont fait que mes réponses individuelles ont été effacées aussi je vous fais une réponse collective pour cette fois

merci à tous , je vois que vous partagez ces instants en suspension dans le temps lorsque l'on est au mouillage et que l'aube d'un matin d'été se lève. Quelqu'un à dit :
- les bateaux sont à l'abri dans les ports mais ils ne sont pas fait pour cela - c'est vrai mais quand la mer est d'huile dans l'abri d'une crique ils apprécient aussi
l'icono

  pengyou42
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 4 jan 2009 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

merveilleux poème qui me rappelle mes vacances à Quiberon, durant lesquels parfois j'observais le départ des pêcheurs au petit matin

amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 5 jan 2009 à 19:45 Citer     Aller en bas de page

Douce Année à toi et merci pour tout. Je reviens en forme...Vraiment très beau , de la poésie comme j'aime...

Fiers, les mats trouent l’espace de leurs lances effrontées
Qui oscillent à la houle de ce matin d’été.
Les étoiles blanchissent et fuient vers l’horizon,
Des gouttes de rosée brillent aux premiers rayons.

Le port est encore calme, à peine un goéland
Imprime sur le sable ses palmes à pas lents
Regardant étonné l’image de ces bateaux
Qui s’inverse, tremblée, prés des quilles couteaux.

Entre le ciel et l’eau, sur le pont, dans la bulle
Du rêve qui n’a pas encore pris son envol
Je bois l’éternité du monde qui s’éveille ;

Un souffle de vent dans les haubans module
La mélodie du jour, vierge encore de tout dol.
Là bas le goéland disparaît dans le ciel !

L’iconoclaste

  Nicole chaput. *Okana *...
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 6 jan 2009 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

OKANA,
merci pour tes voeux je te souhaite à mon tour une bonne et poétique année

inégalement
merci, heureux d'avoir pu transmettre ce moment
ou le monde est comme à sa naissance

Clovis
ah, quiberon, ce joli port breton ou j'avais des amis,
c'est toujours un spectacle émouvant de voir partir à l'aube ces laboureur de la mer

l'icono



  pengyou42
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 20 mai 2009 à 23:55 Citer     Aller en bas de page

Petit à petit je visite tes lignes. Que de merveilles !!! Encore un poème qui porte au rêve. Un délice pour commencer la journée.
" je bois l'éternité du monde qui s'éveille".
C'est exactement ce que je ressens, le matin, en me promenant au lever du jour, au bord du Bassin d'Arcachon... en Septembre.
Merci pour toutes ces belles images qui me caressent le cœur.

Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 16 juin 2009 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

J'aime la mer malgré tout ce qu'elle cache ou va prendre, elle est vivante, elle respire, elle aspire, quel beau poème et je suis obligée d'aimer

La Lionne

 
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 2 juil 2009 à 00:02 Citer     Aller en bas de page

la lionne,
je vois que tu remontes dans le temps des poèmes j'aime bien celui ci d'autant plus qu'Anarchasis le philosophe grec disait : il y a trois sortes d'êtres dans l'humanité, les vivants les morts et ceux qui vont sur la mer," et le marin que je suis toujours et que je vais redevenir bientôt ne peux qu'approuver . Heureux de voir que tu comprends la mer toi aussi

Martine
arcachon, bordeaux , des souvenirs.....J'aime l'atlantique qui a bercé mon enfance à l'île de ré , du temps ou ce n'était pas un piège à touriste. alors buvons l'éternité avant qu'elle nous absorbe

l'icono

  pengyou42
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 15 juil 2009 à 22:38
Modifié:  15 juil 2009 à 22:41 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

je voudrais être en haut de ce hunier emportée par le vent
ou être à la proue de votre bateau giflée par l'émeraude de cette eau salée
et j'adore Arcachon......
LA lionne

 
pengyou42
Impossible d'afficher l'image
bientôt la voie lactée sera notre autoroute
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2015
Dernière connexion
13 février 2018
  Publié: 16 juil 2009 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

CHERE LIONNE AQUATIQUE
attention il faut être bon gabier pour s'accrocher la haut où même par temps calme on bouge sacrément, mais approchant de la terre on est le premier pour voir arcachon à l'horizon...Et se préparer à déguster les meilleures huîtres du monde, mais la position de figure de proue est aussi enviable, une bonne proue fait la fierté de l'équipage et du bâtiment et tu me sembles avoir toute les qualités pour ce poste ( ne serais tu pas un peu sirène chère lionne)
l'icono

  pengyou42
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2263
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Haiku (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Le vieux cahier (Autres)
Auteur : clovis67
Avant de partir,avant ton dernier soupir... (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Déconne pas l'ami (Tristes)
Auteur : Ashimati
Vivre ou pas (Tristes)
Auteur : Ashimati
Fille du vent (Amour)
Auteur : Ashimati
1ère Consultation (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Pourquoi tant de « M » (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Adultes Aire (Autres)
Auteur : Galaad
Viens (Amour)
Auteur : clovis67
Poème inachevé (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Fils de Vénus (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Le Saxo Joue La Nuit (Amour)
Auteur : pengyou42

 

 
Cette page a été générée en [0,0501] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.