Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 91
Invisibles : 2
Total : 100
· Galatea belga · ode3117 · JH.Metz · Bella de Vnirfou · Poète Ferroviaire · patrick dabard
Équipe de gestion
· Maschoune
13292 membres inscrits

Montréal: 23 février 09:37:02
Paris: 23 février 15:37:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Nedjma vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Balzak

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
3 juin à 18:06
  Publié: 5 sept 2019 à 15:07 Citer vertical_align_bottom

Nedjma, l’étoile qu’ils veulent éteindre
Une telle violence, comment puis-je la peindre
Il faut du temps pour que nous parvienne la lumière des astres
Nedjma, éclaire-nous dans ce monde néfaste


Tes crimes sont au nombre de deux
Être femme et algérienne dans ce monde
Encadrée par deux mâles, tes deux frères
Tu t’es toujours sentie surnuméraire

Tu veux lutter contre ce patriarcat socio-politique
Tu veux avancer dans cette société monolithique
Tu le sais, ta liberté ne dépendra que de toi
Du sort des femmes, personne ne s’apitoie

Tu veux que tes études soient ton salut
Obtenir ton bac est ton objectif absolu
Tu l’obtiens et t’inscris en fac de sociologie
Tu étudies avec force et énergie

Nedjma, l’étoile qu’ils veulent éteindre
Une telle violence, comment puis-je la peindre
Il faut du temps pour que nous parvienne la lumière des astres
Nedjma, éclaire-nous dans ce monde néfaste


Tu es la seule de ta famille à faire des études
Mais ils ne sont pas fiers, tu sens leurs inquiétudes
Tes frères veulent t’imposer le voile
Tu refuses d’obéir aux injonctions familiales

Ta mère n’est pas d’un grand secours
Elle est de l’avis de ses fils, comme toujours
Ils te gueulent dessus, t’oppressent
Ils te suivent et surveillent sans cesse

Société, le code de la famille, tout te condamne
Le voisin, le policier, le juge et l’imam
Ton excellence scolaire les empêche
De t’enfermer dans leur étroitesse

Nedjma, l’étoile qu’ils veulent éteindre
Une telle violence, comment puis-je la peindre
Il faut du temps pour que nous parvienne la lumière des astres
Nedjma, éclaire-nous dans ce monde néfaste


Tu as foi en l’avenir, en tes capacités
Ton savoir vaincra leur cécité
Un jour tu rentres chez toi et c’est le drame
Ton frère t’a vu sourire à un mec à l’arrêt de tram

D’abord deux gifles puis tu t’écroules
Il continue à frapper, il se défoule
Le second frère se joint au châtiment
Tes cris retentissent dans tout le bâtiment

Désormais tu seras enfermée chez toi
Au nom de je ne sais quelle fatwa
Tes rêves sont partis en fumée
Tu préfères mourir que de vivre enfermée

Nedjma, l’étoile qu’ils veulent éteindre
Une telle violence, comment puis-je la peindre
Il faut du temps pour que nous parvienne la lumière des astres
Nedjma, éclaire-nous dans ce monde néfaste

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
795 poèmes Liste
23174 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
Aujourd'hui à 01:17
  Publié: 5 sept 2019 à 15:16 Citer vertical_align_bottom

C'est terrible. Puisse la lumière nous parvenir

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
4332 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
Il y a 3 minutes
  Publié: 8 sept 2019 à 11:18 Citer vertical_align_bottom

Hélas, il ne fait toujours pas bon être femme dans certaines cultures ..
Comment changer les mentalités bâties sur des siècles de traditions ?
L'éducation est une porte ouverte sur ce changement que certains redoutent..

Un texte poignant

Myo

 
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
980 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
Il y a 8 minutes
  Publié: 10 sept 2019 à 06:15 Citer vertical_align_bottom

Merci beaucoup pour ce beau partage Balzak, essentiel.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1124
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0132] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.