Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 32
Invisible : 1
Total : 36
· Avraham · Luciole123 · ode3117
13326 membres inscrits

Montréal: 27 févr 16:23:47
Paris: 27 févr 22:23:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: De ce pays lointain Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 13 déc 2019 à 15:44
Modifié:  31 déc 2019 à 10:25 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

De ce pays lointain

Plus d’un millier de fois j’ai rêvé ton retour
De ce pays lointain où tu t’en es allé
Plus d’un millier de fois, tant d’années ont passé.
Cette nuit je t’attends comme au tout premier jour.

Tous tes amis sont là, sur le quai de la gare
Sous les lampions, devant, ta fille et moi si fières
Des bouquets plein les bras, ce pourrait être hier
Impatients de te voir, derrière, la fanfare.

Banderoles et fleurs sont pour toi mon amour
La musique est joyeuse, et le vent doux nous grise.
Arrive le grand soir, tu reviens sous la brise
De ce pays lointain, ça y est c’est le retour.

Le train s’annonce enfin, dans un fracas de fer.
Avec dedans ma main celle de notre enfant
Qui court à mes côtés car elle aussi t’attend
Je me mets à voler, je m’élance dans l’air.

La machine s’arrête et je passe mon tour
Notre fille est si leste à sauter à ton cou.
Un instant de tendresse et nous oublions tout
De ce pays lointain, de ce chagrin si lourd.

J’ai rêvé ton retour, mille fois j’ai saigné
Que ce ne fût pas vrai, que ce ne fût qu’en songe !
Mais ce matin je ris, je ris de ce mensonge
Car si ce n’est qu’un rêve il est beau à pleurer...

Et j’ai assez pleuré d’en rêver chaque jour
Ce matin c’est la fin de ce conte à rebours.
Tu ne reviendras pas je le sais mon amour
De ce pays lointain, d’où il n’est nul retour.


  MariePaule
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 13 déc 2019 à 16:41 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir MariePaule,

La guerre ? Le non-retour ? L'attente sur un quai de gare, le cœur rempli d'espoir et la déception amère de ne pas voir descendre de ce " cheval d'acier " l'être aimé ! Ce doit-être terrible de vivre pareil drame et mis à part de serrer encore plus fort cette petite main qui est dans la tienne et qui représente tout ce qu'il reste de l'Amour... que pouvoir faire d'autre ?

Essayer de vivre avec et d'expliquer à cette "petite fille" qui et comment était son papa !

Je pense aujourd'hui à toutes les familles de militaires touchées par ces deuils à cause encore et toujours de ces maudites guerres !

Merci MariePaule pour ce texte triste, poignant, qui nous rappelle une dure réalité malheureusement encore trop vécue.

"Mais ce matin je ris, je ris de ce mensonge
Car si ce n'est qu'un rêve il est beau à pleurer..." Magnifique !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
10101 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
27 février
  Publié: 14 déc 2019 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Un texte poignant dans lequel règne l'absence, le désir d'un retour. Le mirage est fort bien écrit.

Catherine

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 février
  Publié: 14 déc 2019 à 03:18
Modifié:  14 déc 2019 à 05:45 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marie-Paule,

Ta poésie à l'écriture très soignée raconte une histoire si belle et si triste à la fois... Une absence cruelle, un retour tant espéré, une petite fille aussi impatiente que sa maman, débordantes toutes deux d'amour pour celui qu'elles attendent, toutes ces émotions si bien retranscrites, et ce rêve auquel la narratrice s'accroche, avant d'admettre la réalité... Les deux derniers quatrains sont particulièrement poignants... S'inventer un joli mensonge permet un temps de "survivre", accepter la réalité, si dure qu'elle soit, permet peut-être d'avancer pour un jour arriver à "vivre". A bientôt, Lucie.

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12762 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 déc 2019 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Allantvers

J’ai rêvé ton retour, mille fois j’ai saigné
Que ce ne fût pas vrai, que ce ne fût qu’en songe !
Mais ce matin je ris, je ris de ce mensonge
Car si ce n’est qu’un rêve il est beau à pleurer...



Superbe !

Merci à toi Allantvers pour ces mots lourds...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
22 octobre 2020
  Publié: 14 déc 2019 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Un très, très beau poème....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1703 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 février
  Publié: 15 déc 2019 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Des retrouvailles qui restent au pays des songes mais qui sucitent des émotions qui sont bien réelles.
J'aime

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 16 déc 2019 à 04:39
Modifié:  16 déc 2019 à 09:11 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Pas pire que certains mensonges de la réalité.

Hélas, tous les rêves ne peuvent être vécus. Ceux du pays d’où nul ne revient plus que les autres.

Mais qu’il est beau ce rêve, ces retrouvailles de l’impossible n’en restent pas moins graine d’espoir.

Texte enlevé (faut-il vous l’emballer ?).

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 17 déc 2019 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup à tous pour vos mots qui me touchent !

  MariePaule
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3981 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
14 février
  Publié: 11 mai 2020 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

Je l'avais lu, sans le commenter..
Je te l'ai dit que j'aimais ton écriture
Ce rêve-là, je l'ai fait tant de fois... Et un matin, enfin .. on sait qu'il restera à jamais un rêve

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 11 mai 2020 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie
Je l'avais lu, sans le commenter..
Je te l'ai dit que j'aimais ton écriture
Ce rêve-là, je l'ai fait tant de fois... Et un matin, enfin .. on sait qu'il restera à jamais un rêve




"Et un matin enfin"... oui, pour moi ce fut la fin d'un deuil qui aura duré vingt ans
Merci beaucoup, Sidonie

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
3069 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
22 février
  Publié: 25 juin 2020 à 02:12 Citer     Aller en bas de page

Un très beau texte qui diffuse un émotion intense.
J'aime

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 27 juin 2020 à 00:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Un très beau texte qui diffuse un émotion intense.
J'aime


Merci beaucoup, Cidnos 😊
Bibises
MariePaule

  MariePaule
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
832 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 30 juin 2020 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Très joli poème que je découvre grâce au concours, merci pour ce partage.

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 30 juin 2020 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
Très joli poème que je découvre grâce au concours, merci pour ce partage.


Merci à toi !

  MariePaule
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 4 oct 2020 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alinus
Moi aussi, après une longue... très longue absence sur ce site, je découvre cette perle.
Un seul mot : parfait !


Merci de tout ❤️ Alinus.
Bibises
MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1252
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2019
Décerné le 21 juin 2020
3e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.