Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 30
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 00:22:56
Paris: 25 sept 06:22:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Visite du volcan Poas, Costa Rica 3 vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 15 août 2005 à 22:49
Modifié:  11 nov 2010 à 11:26 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

.

Visite du volcan Poas, un des plus grand cratère du monde avec ses fumerolles.

Voilà maintenant 3 semaines que nous avons quitté l'Europe,
La nouvelle est tombée, le container a quitté l'Europe avec 15 jours de retard, donc l'arrivée est retardée d'autant, et comme toutes les administrations vont être en vacances du 19 décembre au 3 janvier, nous ne pourrons emménager notre nouvelle demeure qu'en début d'année.
Noël est une grande fête, le pays entier est en vacances, les gens partent souvent passer les fêtes sur les plages, et des orchestres populaires de Salsa, meringue...jouent dans tout le pays.

Aujourd'hui visite du volcan "Poas", 2700 mètres d'altitude, son cratère de souffre nous offre des couleurs exceptionnelles, c'est un endroit impressionnant, lunaire et tout à la fois féerique.

Nous sommes passés parmi les champs de caféiers, et nous avons découvert que la verdure, type fougère qui compose les bouquets en Europe, vient du Costa Rica, Il y a des flancs de montagne entièrement recouverts de ces feuilles de Palmiers (fausse fougère). Elles sont exportées sur l'Europe via la Hollande. Nous déjeunons dans un restaurant local, prix du plat équivalent de 2 euros et d'une qualité excellente.

Nous rentrons par Cartago, la capitale historique du Costa Rica (depuis la Conquista), a été détruite par des tremblements de terre à deux reprises en 70 ans, et est devenue la capitale religieuse, comme à Lourdes le culte de la Sainte Vierge y est très présent, suite à l'apparition de la Virgen del Rosario. Chaque années le 2 août, des milliers de pèlerins traversent le pays à pieds pour rejoindre Cartago.

San José qui est la capitale du Costa Rica depuis 1910 commence à nous être familière.
La ville est construite en quadrillage autour d'un axe principal qui est le Paseo Colon, grande avenue qui circule d'ouest en Est.
Toutes les avenues sont parallèles à cet axe et numérotées , numéro pair au sud et impair au Nord
Toutes les rues sont perpendiculaires aux avenues avec une rue centrale (calle 0) avec à l'ouest les rues nº pairs et à l'est les rues nº impairs . Quand on vous indique un lieu on vous parle donc de l'avenue nº x et de la rue nºy. Tous les axes sont à sens unique.

Il y a beaucoup d'animation dans les rues, marchands ambulants, musique, vendeurs à la sauvette... C'est un régal que de se promener dans cette ville riche en couleurs, en odeurs, en spectacles. On ne note aucune insécurité, les boutiques sont attractives, et les vendeurs souriants et disponibles. La tentation est forte car les prix n'ont rien à voir avec ce que nous pouvons voir en France, et le choix est énorme, dans les marques, les modes et la qualité.

Les fêtes attirent les Costa Ricains à la capitale, c'est le mois le plus commerçant de l'année, car ils ont reçu le treizième mois, et cet argent va être dépensé dans les 15 jours qui précèdent Noël.

Pas de problème pour se garer, aucun stationnement dans la ville. San José est truffée de Parkings gardés où vous déposez votre véhicule, les tarifs sont d' environ 0,60 centimes d'euro l'heure, et vous pouvez pendant le temps de vos achats faire laver votre voiture pour 2 euros....(lavage à la main et au jet d'eau), nous redécouvrons avec joie le service, grâce aux petits boulots qui permettent aux plus pauvres de travailler et de gagner de l'argent sans mendier.

Les fêtes se préparent, nous avons découvert quelques centres commerciaux, rien à envier à l'Europe, grands centres, très bien agencés, avec de très jolies boutiques, et des prix qui eux n'ont évidemment rien à voir avec l'Europe. Une paire de chaussure tout cuir, doublée, d'excellente qualité vaut 12 €, le service est fantastique, au super marché les courses sont emballées par une petite main, et sont déposées directement dans le coffre de la voiture, tout est basé sur le service.

Les gens sont heureux, ouverts, et surtout ils connaissent l'Europe, la France, l'Espagne, ils sont capables de vous parler de l'économie de votre pays, des monuments, des équipes de football (surtout!), de l'insécurité etc..., ils ont une grande culture qui n'est pas exclusivement tournée vers leur pays.

Les services médicaux sont d'excellentes qualités, différentes personnes nous le confirment, "les Gringos" viennent volontiers se faire opérer au Costa Rica, dans des cliniques privées, ils paient évidemment des factures qui n'ont rien avoir avec ce qu'ils paieraient chez eux mais surtout la convalescence est des plus agréable.
Les retraités sont soignés gratuitement, rien à payer, prise en charge totale.

Nuages

  Eve Lindep
Balandras Marie-Fran


Vivre au jour le jour et ne rien rater
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
295 commentaires
Membre depuis
30 août 2005
Dernière connexion
23 octobre 2005
  Publié: 9 sept 2005 à 13:52 Citer vertical_align_bottom

Je ne suis jamais partie aussi loin, et c'est fabuleux de faire ce voyage avec toi, merci infiniment pour cette virée... et au grand plaisir d'y retourner !
je vérifie si l'on peut nominer

  Marie-France Balandras
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5315
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0182] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.