Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 123
Invisible : 0
Total : 126
· Y.D · ode3117 · Jules Vieille Cabane
13208 membres inscrits

Montréal: 28 sept 11:40:46
Paris: 28 sept 17:40:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les aiguilles de la tocante ©. vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 4 mars 2004 à 15:23
Modifié:  1er déc 2010 à 16:49 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Les aiguilles de la tocante ©.

Les vivaces mouvances-vies,
Brèves, vident, sur le versant
Noir, les envies inassouvies
De corps vidangés de leur sang.

Car dans l'intimité profonde
De chaque individu qui passe,
Les jours défilent, se morfondent,
Attendant que la chair trépasse.

Pourquoi avoir du vague à l'âme
Face à l'achèvement : la mort.
L'Ankou tranche les cous, sa lame
Ne chôme pas et n'en démord.

Non, La vie du poète n'est
Pas plus sacrée, ni conséquente,
Que celle d'un bébé qui naît :
Vont les aiguilles de la tocante !

QUESSOY, le 08/04/2001. Patrick MARJOT ©.



Textes déposés auprès de la S.G.D.L©
Société des Gens De Lettres de France.
Extrait du Site Patrick MARJOT
de Libre Poésie Costarmoricaine.

Copyright 2003/2004©. Tous droits réservés.

  Patrick
Meganyss

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2449 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2003
Dernière connexion
10 novembre 2009
  Publié: 4 mars 2004 à 15:27 Citer vertical_align_bottom

J'ai bien aimé...
Le temps et la vieillesse, la mort...
Tocante... vieille montre
Très joli

  Demain se fait d'aujourd'hui
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 4 mars 2004 à 15:34 Citer vertical_align_bottom


On entend presque le tic tac au rythme de tes mots...Ça chante toujours..

Loup

  http://papemich.free.fr/
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 4 mars 2004 à 16:41 Citer vertical_align_bottom

Merci Meganyss,
Merci Loup,

Le temps qui passe et nous entraîne vers l'ultime. Tic-tac, tic-tac.

Bisous

Patrick.

  Patrick
Eveil de Fée
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1521 commentaires
Membre depuis
23 octobre 2002
Dernière connexion
17 septembre 2011
  Publié: 10 mars 2004 à 04:34 Citer vertical_align_bottom

Voilà un petit chef-d'oeuvre, tes mots me plaisent décidément beaucoup...
Superbe..

Nathalie

 
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 20 mars 2004 à 11:39 Citer vertical_align_bottom

Elenya, Nathalie, Saphariel,
merci de vos lectures.
L'instant présent, dans le tic ou dans le tac, fait oublier l'ultime rendez-vous avec l'ANKOU (en breton : le personnage de la muerta).

A bientôt,
Patrick

  Patrick
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 25 avr 2004 à 06:55 Citer vertical_align_bottom

Et oui nous avons tous rendez-vous avec l'ANKOU, chez nous A MORTE, mais le plus tard possible quand même.
Très beau texte comme d'habitude et très réaliste, nomination plus que méritée.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 25 mai 2004 à 04:37 Citer vertical_align_bottom

Patrick,
A MORTE, RENDEZ-VOUS ULTIME... EN ATTENDANT ...



Amitié,
Patrick.

  Patrick
blues


L'art ne fait que les vers, le coeur seul est poète(A. Chenier)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
930 commentaires
Membre depuis
1er mars 2004
Dernière connexion
12 décembre 2021
  Publié: 1er juin 2004 à 06:13 Citer vertical_align_bottom


Patrick, je pense que tes poèmes doivent être ABSOLUMENT lus! Et avoir la place qu'ils méritent ici..Nominé.
Amicalement
Pierre

  Dela musique avant toute chose...
YannikAntoine


Ce que mon coeur crie. C'est avec de l'encre que je l'écris.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1322 commentaires
Membre depuis
26 mars 2004
Dernière connexion
21 décembre 2004
  Publié: 1er juin 2004 à 06:51 Citer vertical_align_bottom

Patrick,

Ce texte mérite effectivement d'être
lu, et de retrouver SA place en
première page.

Nomination

Amitiés
YANNIK

  Yannik Fernandez
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril 2021
  Publié: 15 sept 2006 à 06:39 Citer vertical_align_bottom

Le rythme, les sons...
Un poème qui remet les pendules à l'heure !

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 1er août 2008 à 09:31 Citer vertical_align_bottom

Ce texte n'a pas pris une ride.

Amitiés.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1437
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.