Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 73
Invisible : 0
Total : 75
· Avraham
Équipe de gestion
· Catwoman
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 11:36:10
Paris: 1er mars 17:36:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Gégé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 22 févr à 03:08
Modifié:  22 févr à 03:09 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 

à mon parrain et ami Gérard Rambaud,
emporté hier par la covid.


Gégé

Cloué au fond du lit,
Ta force est à sa fin. Des bouffées haletantes,
La sale maladie
L’ont réduite à néant. Ne restent que l’attente,

L’ultime heure ravie
À la vie qui s’enfuit, comme étoiles filantes.
Au ciel noir infini
Ma tristesse a confié sa douleur palpitante.

Voilà ! Tu es parti
Pour l’ultime voyage, où les larmes brûlantes
Qui m’ont pris à partie
Font l’épitaphe lu sur mes lèvres tremblantes.

S’il est un paradis,
Tu pourras bien chasser la lièvre* bondissante,
Retrouver tes amis,
Courir, boule à la main, vers des parties gagnantes.

Je vois que tu souris...


* dans le parler local lièvre est féminin.

Wingen-sur-Moder, le 22 février 2021


  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
18784 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
26 février
  Publié: 22 févr à 07:17 Citer     Aller en bas de page

Oh mon mignon, un bel hommage .. l'avant dernier est juste

De gros bisous

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16857 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 22 févr à 11:09 Citer     Aller en bas de page

Un hommage
touchant

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
544 poèmes Liste
24321 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 22 févr à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Un bel hommage pour ton ami, ce sont des mots qui me touchent beaucoup.
Je pense que nous sommes quelques uns à voir partir des personnes que l'on a aimé et que l'on ne pourra jamais oublier.
Ce terrible virus frappe à bien des portes.
Merci pour l'amour voué à ton parrain et au poème qui lui est dédié.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
28 février
  Publié: 22 févr à 15:15 Citer     Aller en bas de page

Sincères condoléances, cher JB
Un très bel hommage...
Bises
MariePaule

  MariePaule
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4697 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 23 févr à 00:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
un bel hommage que tu lui as fait là !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
10101 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 février
  Publié: 23 févr à 00:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,

Il sourit, tes mots l'ont attendri et nous avec.

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
333 poèmes Liste
2842 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 février
  Publié: 23 févr à 02:18 Citer     Aller en bas de page

JB observateur de sa tristesse
Ils sont si nombreux oui...

Mais l'espoir d'un au-delà aux plus belles scènes et meilleurs moments !
Je n'en doute pas une seconde

Courage ! Courage !

Merci de te livrer à nous te rechauffons le coeur

À très bientôt, vers des lumières éternelles...


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 112
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0307] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.