Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 28
13344 membres inscrits

Montréal: 20 avr 16:17:16
Paris: 20 avr 22:17:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Cimetière marin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Oriane Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
Avant-hier
Dernière connexion
25 février
  Publié: 25 févr à 18:34 Citer     Aller en bas de page

Cimetière marin

Pressée par la lune, arbitre muet des flots,
Grossie par l'équinoxe et toute sa puissance,
La mer, gorgée, lance ses lames à l’assaut
Du granit avec une effroyable violence.

Les explosions sauvages des vagues furieuses
Résonnent tel un glas un soir noir d’hécatombe
Et arrachent les morts de leurs cippes herbeuses
En brisant le sabbat silencieux de la tombe.

Avec des coquillages et des algues mêlés,
Blanchissent, sur la grève, les restes de leurs os.
Mais ils n’entendent plus ces hurlements guerriers
Et pour eux, vains sont la furie des vents et eaux

Alors que la longue tempête de la vie
M’opprimant sous le poids de ses si lourds fardeaux,
Me condamne à contempler avec trop d’envie
Leur morne, taciturne et éternel repos.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
559 poèmes Liste
24747 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 26 févr à 00:57 Citer     Aller en bas de page

Pour un premier poème, j'apprécie, moi qui connais quelques cimetières marins.
Les mots sont forts, comme la puissance des marées.
Bienvenue sur le site.
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
513 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 26 févr à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Un texte en vagues déferlantes. merci.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16938 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 26 févr à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Une très belle
entrée

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
3537 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 27 févr à 08:39
Modifié:  27 févr à 08:42 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Oriane,

Votre poème est de toute beauté, mais une beauté empreinte de tristesse, bien sûr... Quand la "longue tempête de la vie" nous pousse à envier le sort des êtres dont les squelettes ornent lugubrement la grève...

J'espère que vous publierez d'autres poèmes. J'aime beaucoup celui-ci...

Amitiés ⸺ et bienvenue sur le site

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3116 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 28 févr à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Oriane

J'ai aimé ma lecture.
Votre texte me laisse tout de même une étrange impression.
Un peu comme ci la mer rappelait les morts auprès d'elle.
C'est un peu noir mais j'ai trouvé beaucoup de finesse dans votre évocation.
Vous souhaitant le meilleur

Bonne soirée
Cidnos

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
7147 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 1er mars à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui fait froid dans le dos, mais qui donne un exemple du pouvoir de la nature....

La mer, peut, tant sa force est infinie, ramener autant de chose de ses profondeurs, sur le rivage qu'elle peut engloutir n'importe quel corps, humain ou non...

Ce qui, dans ton poème est à l'évidence, un constat...

Et la manière de l'exprimer est très recherchée...

Amicale bienvenue...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 311
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0230] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.