Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13206 membres inscrits

Montréal: 7 mars 04:10:23
Paris: 7 mars 10:10:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Merci pour les papillons (mlles: Phébus et Érosion) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 10 févr 2008 à 19:40
Modifié:  10 févr 2008 à 21:11 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Tes coins-cachetés
Aux enveloppes en papier de verre
Déformées par le temps

Le temps viendra où les notes
Des cahiers perdus revivront,
Encrés dans nos franges

(Tes mots ne suffisent pas pour éclore
Les papillons à mes oreilles)

J’ai perdu la voix d’Antan
À t’hurler en photo
Sépia
Accroché à mes murs
Y a ton rire en banderole
Qu’on écoute avec un vieux vinyle
En miettes de candeur

Ma main iconoclaste
Ne s’empêtrera plus dans tes brûlures,

Juré.

(Ton sourire-piano
Connaît à peine mes doigts-chaos
Ni du sang, de la nuit
Ou du jour des oublis)

Merci pour les papillons
Et les fleurs et les sanglots
Ne s’arrêteront pas à nos ébats
Nus
Cloués à l’arc-en-ciel
Des collections de valses embouteillées
Et nos ailes punaisées
À nos peaux anorexiques

Merci pour les papillons
Et les nuits et les sanglots
Ne dérouilleront pas
La tôle de mes blessures
Putréfié de tendresse
Le cœur qu’on avait voulu
Trop beau

(Tes lucioles n’éclairent rien
Lorsqu’il s’agit de mourir)

Grille une cigarette
Au coin de ces lèvres
Que tu me refuses à peine
À peine plus que tes sueurs

Merci pour les papillons
Mais puisqu’on a tout fait qu’à moitié
Les vers auront beaucoup à faire
Pour effacer tes yeux de mon corps







Merci pour les papillons.

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18642 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
17 février
  Publié: 10 févr 2008 à 21:10 Citer     Aller en bas de page

Merci les papillons ....

"Accroché à mes murs
Y a ton rire en banderole
Qu’on écoute avec un vieux vinyle
En miettes de candeur"

Belle trouvaille....

Il faut un certain pour en trouver le rythme mais l'on finit par le trouver...

Merci....

*retourne au dodo^^ *

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 17 févr 2008 à 19:09 Citer     Aller en bas de page

Éric,
Oui, le rythme... merci, je suis... touchée, touchée, touchée.


Lumi, rêve, edna
Merci infiniment...

Citron,
(waw, ça faisait longtemps. merci.)

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 31 mars 2008 à 16:00
Modifié:  31 mars 2008 à 16:00 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

En tant que papillon, j'ai aimé voleter, et chuter sur ves mots...


Merci

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 15 mai 2008 à 20:25 Citer     Aller en bas de page

Merci Justine-papillon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1280
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0209] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.