Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 31
· ode3117 · Crikee
13324 membres inscrits

Montréal: 26 févr 14:33:56
Paris: 26 févr 20:33:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Les deux Gentlemans et la statue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Damné

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
5 décembre 2019
  Publié: 9 avr 2019 à 15:19
Modifié:  10 avr 2019 à 00:53 par In PoésieBonne Fête!!!
Citer     Aller en bas de page

Les deux Gentlemans et la statue


Je dois vous raconter, si vous me le permettez, cette aventure que je vis avec monsieur Antoine Garvet dans une bibliothèque située dans une rue parisienne nommée Rue de la Machette.

Antoine et moi n'étions pas du genre à accepter toutes les missions, Dieu merci ; seulement, celle-ci avait la particularité d’avoir en son sein des phénomènes étranges qui disait-on avaient été vus par le bibliothécaire. Au départ incrédule lui-même, il finit par faire appel à notre expertise.

Nous n'étions que deux enquêteurs et non deux chamanes mais nous avions l’œil de l'aigle lorsqu'il s’agissait de repérer les racailles qui cherchaient ici et là à dévaliser les lieux aisés de la capitale. Monsieur Quentin, le bibliothécaire, était un homme religieux qui avait pour rituel de réciter un psaume avant d'entrer et de sortir de sa bibliothèque. Il affirmait religieusement que cela éloignait Satan, les démons, l'esprit des sirènes, ainsi que l'esprit de confusion. C'est effectivement là une grande foi.

Une fois arrivé, dans la bibliothèque, Antoine se dirigea sans attendre au fond du couloir, celui-ci avait l'air pressé comme poussé par une envie folle ; il ne ratait quasiment jamais son coup et savait ce qu'il faisait ; le questionner sur ce qu'il venait de voir aurait pu le déconcentrer.

Alors que je feuilletais les bouquins pour voir s'il n'y avait pas des traces suspectes à l'intérieur ; je vis Antoine revenir le visage tout rouge et les joues gonflées comme un ballon. Je lui ai donc demandé ce qu'il avait ! Il me dit qu'il avait l'envie de faire pipi et que sa vessie allait « Boom ». C'était l'expression qu’il utilisait quand il avait envie de parler d'uriner. Il se plaignit surtout de la difficulté qu'il eut à trouver la porte des toilettes. Le bibliothécaire lui rappela qu'il était dans une bibliothèque et non dans un restaurant ; et surtout que nous étions à Paris et non pas à London pour faire des manières de londonien. Pour lui, un parisien ça sait retenir sa vessie en toutes circonstances.

Tandis qu'il était aux WC, je me mis à fouiller sous un meuble qui se trouvait calé à gauche de la bibliothèque. La poussière recouvrait un objet en forme de scarabée encerclé de symboles anciens que je n'avais jamais observé. Je l'ai regardé un instant. Il était particulier, il brillait chaque coup que je le retournais aléatoirement, et envoyait des rayons verdâtres ici et là. Il avait environ la taille d'une montre. Sans vouloir m'émouvoir d'une quelconque fantaisie précipitée, je le pris et décidai de le montrer au bibliothécaire. J'espérais cependant qu'il ne prenne pas mal ma soudaine curiosité. Mais au moment où je me suis retrouvé face à lui, celui-ci ne bougeait plus. Antoine sortit au même instant des toilettes, soulagé, il avait retrouvé le sourire. Il était de nouveau motivé. Il me demanda donc de quoi le bibliothécaire et moi parlions. Sans dire mot, la main tremblotante, je l’entraînai de mon côté pour qu'il ait mon angle de vue, et là il se retourna et vit une momie à la place du bibliothécaire ! Il bondit jurant par tous les dieux !

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
10 février
  Publié: 9 avr 2019 à 15:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Damné,

Très belle histoire que j'ai aimé lire !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
832 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 février
  Publié: 9 avr 2019 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

J'imagine qu'il y a une suite, cela m'évoque l'embiance Adel Blan-sec, j'aime bien.

 
Damné

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
5 décembre 2019
  Publié: 11 avr 2019 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Sybilla,

Ravie que cette courte histoire vous ait plu !


Bonsoir Fried,

Ravie que cela vous ait inspiré ces sentiments. Merci pour l'information ! Grâce à vous, je viens de découvrir Adel Blanc-sec, cela a l'air super.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 654
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0239] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.