Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 16
· Andesine · Schrijven
13674 membres inscrits

Montréal: 26 oct 07:13:32
Paris: 26 oct 13:13:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: L’adieu / Rimer avec Rimbaud Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
6503 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 5 juin à 01:18
Modifié:  5 juin à 08:08 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
L’adieu

Longtemps sa joue m’était douce comme une rose.
Ses rires mettaient en ses yeux deux éclairs bleus.
Elle dort à jamais et sa tête repose
Dans l’abîme du temps et d’un coussin moelleux.

Car elle n’est plus là ! Son absence me glace,
Et dans le froid miroir de son ultime soir,
Tristement me ravit l’horrible populace
Des sombres cauchemars des instants les plus noirs.

Toute espérance tue, la vie égratignée,
Elle avait resserré la toile d’araignée
De son souffle dernier autour de son beau cou.

Tenu par le démon des souvenirs en tête,
Je devrai vivre avec l’épouvantable bête
Et dans mon cœur toujours la regretter beaucoup.

Wingen-sur-Moder, 3-4 juin 2021


 

  La vie commence à chaque instant.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26160 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 5 juin à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Ben voilà un bel exemple, à suivre pauvre ODE, tu vas bien sortir quelque chose de ta p'tite tête.
Un superbe poème , la tristesse est là, mais les mots sont forts et j'ai aimé.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13092 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 5 juin à 07:59 Citer     Aller en bas de page

Exercice réussi haut la main JB... Mais je n'avais aucun doute là-dessus !

Triste... mais beau

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17152 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 5 juin à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Très belle exercice
poétique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
527 poèmes Liste
10604 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 6 juin à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,

Wouaw, Tu as très bien réussi cet exercice de style - avec brio.Un texte fin et délicat.

A bientôt,
Catherine

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 6 juin à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB

Une réussite ce sonnet avec ces rimes rimbaldiennes.

Bravo

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
1962 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 6 juin à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Quand tu rimes avec Rimbaud, c'est si beau
Quand JB se met à rimer, j'en suis bouche bée

Plus sérieusement, ce poème est un adieu magnifique

  SHElene
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10970 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 9 juin à 04:54 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci JB
c'est normal que ta production soit respectueuse des nécessités de l'exercice. j'ai souhaité me confronter à ces exigences, hélas je ne suis probablement pas assez respectueux des conformités.
à bientôt de SAM

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26160 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 octobre
  Publié: 10 juin à 01:09 Citer     Aller en bas de page

Rimbaud ne pourrait qu'être fier.
Bravo JB, un exercice à recommencer pour un autre poète peut-être, c'est plaisant et ça fait fonctionner les méninges. Tout au moins en ce qui me concerne.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
6070 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 1er août à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Triste mais beau...
Certes je ne suis guère original,
mais j'ai beaucoup aimé ma lecture

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 197
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0265] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.