Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13346 membres inscrits

Montréal: 17 mai 00:21:11
Paris: 17 mai 06:21:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Homosexuel(le)s Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Homosexuel(le)s

Lesbiennes, gays,

Deux mots qui vous rebutent.
Une sonorité qui vous semble inappropriée.
Deux individus qui vous dégoûtent.
Un couple heureux qui vous semble inaccoutumé.

C'est une différence qui vous chiffonne.
Un manque de banalité qui vous affole.
Pour vous, c'est une erreur de la Nature,
"Simplement deux enfants immatures"


"Amour. Liberté. Intimité. Tolérance."
Ce sont vos mots. Où est le sens ?


Lesbiennes, gays,

Deux personnes dont on se moque.
Une vieille tradition trop bien ancrée.
Deux êtres heureux, malheureusement reniés.
Un mélange surprenant qui vous choque.

C'est un amour que vous jugez malsain.
Il sort des normes; "classé inopportun."
Pour vous, c'est une maladie mentale.
"Dérangés, il devraient soigner leur mal"


"Amour. Liberté. Intimité. Tolérance."
Ce sont vos mots. Où est le sens ?


Lesbiennes, gays,

Deux mots et c'est catalogué.
Une étiquette dure à supporter.
Deux destins quasiment tracés.
Un chemin tortueux assuré.

C'est une vie difficile que vous leur refourguer.
Vivre à l'ombre pour ne pas se faire huer
Par des hommes qui ne comprennent pas
Qu'amour ne se contrôle pas.


"Amour. Liberté. Intimité. Tolérance."
Ce sont vos mots. Où est le sens ?


Lesbiennes, gays,

Deux êtres sensibles à vos remarques.
Un couteau qui s'enfonce dans leur plaie.
Deux hommes convaincus qu'ils sont mauvais.
Une soit disant "tare" qui les marque.

Ce sont pourtant des Hommes.
Vos frères, vos soeurs, sur qui vous crachez.
Je pensais que vous étiez aussi Homme ?
Alors pourquoi vous vous obstinez ?


"Amour. Liberté. Intimité. Tolérance."
Ce sont vos mots ! Mais... où est le sens ?

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 7 août 2005 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup tout d'abord tout ce que ton poeme denonce par rapport à la difference et ensuite je le trouve bien rythmé comme une chanson ..........tres belle écrit ............

Psyché

 
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 7 août 2005 à 12:33 Citer     Aller en bas de page

Ton poème est la pure vérité.
Je suis du même avis que Psyché, tu devrais faire une chanson avec ce poème!!

Bien à toi

Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Merci Psyché

Je suis contente que tu ais aimé.

Je n'aime pas qu'on juge quelqu'un simplement parce qu'il est différent. Enfin, c'est un sujet qui me tiens particulièrement à coeur... Ça a peut-être du se "voir", enfin j'espère l'avoir bien fait sentir.

Rythmé comme une chanson ? Honnêtement le moins que l'on puisse dire c'est que je n'ai pas du tout l'oreille musicale, mais c'est sans doute possible. Au quel cas, c'est encore mieux .

Merci beaucoup.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Lorna

Contente que tu sois d'accord avec ce que j'ai écrit, ça me fait plaisir de voir qu'on partage certaine de mes "idées".

J'aurais bien essayé de le mettre en chanson (si vous trouvez que c'est "chantant" ^^), mais à ce niveau là je suis une vraie calamité...

Merci encore de t'être arrêtée par ici.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup YouHurtMe

Je suis contente qu'il ait pu te plaire, et ravie que tu penses "qu'il démontre bien la réalité".

Merci encore.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup "une fille" pour ton commentaire

Oui, ce que j'espère en tout cas, c'est que les homophobes se rendent compte combien ils peuvent être blessants. Ils font énormément de dégâts (psychologiquement parlant) je pense et parfois sans le vouloir vraiment (?). Enfin, si cela les dérange, on va dire qu'on peut comprendre que ça choque (même si il n'y a pas de raisons je pense), au moins qu'ils aient un minimum de respect. On ne peut pas leur demander d'approuver si vraiment ils sont contre (c'est leur choix), mais juste d'avoir un peu de respect. C'est la moindre des choses.

Et puis, oui, c'est pas parce qu'on es homosexuel(le) qu'on est forcément un extraterreste étrange. C'est pas marquer sur le front des gens ce "qu'ils sont". Tu as toi même des amies homosexuel(le)s et je pense que tu serait d'accord avec moi pour dire qu'elles sont "normales", ce sont des "amies comme les autres".

Enfin voilà.

Merci encore.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 7 août 2005 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

On ne peut pas forcer les gens à aimer les homos. Comme on ne peut pas forcer les gens à les détester.

Enfin.

Gay et Lesbiennes ce sont deux mots que je trouve très positifs. Gay, c'est le bonheur, c'est joyeux. Lesbiennes, ce sont Les Biens au féminin. Y'a rien de mal

Bref, moi je crois qu'il faut arrêter de les pointer du doigt comme des martyrs. Pourquoi on ne peut juste pas les traiter comme n'improte qui d'autre? Pourquoi est-ce qu'il faut absolument qu'ils soient à la lumière du jour, comme des héros? Même chose pour les noirs, les juifs, les handicapés et tous ceux que j'oublie. La tolérace, l'acceptation, ce n'est pas se faire balancer quelque chose en pleine face. C'est tout simplement se foutre du fait qu'il y aie des différences.

J'ai hâte de voir le jour où les gens vont arrêter d'utiliser le mot "gay" comme caractéristique chez un homme...

Sur une note semblable, j'aimerais aussi ajouter que je hais avoir à surveiller comment je nomme les choses parce que c'est pas "politically correct". Qu'est-ce que ça change si ça s'appelle un gay, une tapette, un fif, un homo, un sodomite? Ce sont tous des synonymes et ils veulent tous désigner la même chose.

Je m'excuse Julie, avec tout ça, j'en ai oublié ton poème.

C'est con, mais c'est vrai que ressemble plus à une chanson

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 15:30 Citer     Aller en bas de page

(J'aime bien ta petit définition des mots lesbiennes et gays . C'est une belle façon de voir les choses .)

Oui, c'est vrai, je suis d'accord avec toi. Parler d'eux en les considérant seulement sous l'angle "ils sont homosexuels", c'est aussi les mettre en marge en quelque sorte (comme pour les handicapés, les noirs etc...). C'est assez paradoxal d'ailleurs, parce que c'est pas du tout le but. Les mettre à lumière, on le fait souvent pour justement qu'ils puissent par la suite rester à l'ombre (qu'on les laisse tranquilement faire leur vie comme ils l'entendent). C'est bourré de paradoxe, je sais...

"La tolérace, l'acceptation, ce n'est pas se faire balancer quelque chose en pleine face. C'est tout simplement se foutre du fait qu'il y aie des différences."

Je suis, mais absolument d'accord avec ça.

C'est ce à quoi j'ai pensé quand on m'a parlé de discrimination positive. C'est bien beau, mais ça nous démontre qu'on est pas égaux. Ca dévalorise ceux qui l'ont, alors qu'initialement c'était pas le but du tout. Mais d'un autre côté, comment peut-on faire autrement ?

Enfin, tout ça pour dire qu'en en parlant, quelque part je fais le contraire de ce que je voudrais. Je suis d'accord avec toi. Mais d'un autre côté si on attend sans bouger... Les choses ne vont pas changer toutes seules.

Ah pour ce qui est des mots... C'est sur que ça veut dire la même chose "tapette" ou "homosexuel", mais ce sont les connotations qui gènent souvent. C'est ce qui rend le ton soit amical, soit agressif par exemple. C'est chiant, mais c'est comme ça.


Bizarre, j'ai écrit un texte qui ressemble à une chanson sans le vouloir alors ^^


Merci beaucoup d'être passé Desinc' et d'avoir laissé ton avis

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Horizon


Mais qu'est ce que je fous là, je sombre au fond de toi...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
464 commentaires
Membre depuis
25 mars 2005
Dernière connexion
29 septembre 2005
  Publié: 7 août 2005 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Julie, je suis tombée par hazard sur ton poeme, mais on peut dire quand meme que je sui bien tombée!! trés beau poeme de caratère qui m'a beaucoup touché...!!!
Il faudrai que tout le monde soit RESPECTUEUX sur ce genre de chose que les gens trouvent "Tabou"!
en tout Bravo !!
au plaisir de te relire...

Amitiés,

Lucie

  HoRiZOn
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 15:53 Citer     Aller en bas de page

Oui je le pense aussi. Avoir du respect envers les autres. C'est le moins qu'on puisse faire.

Je suis contente qu'il t'ai touchée et que tu ai aimé

Le hasard fait bien les choses comme on dit

Plus sérieusement, merci d'avoir laissé une trace de ton passage Lucie.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 7 août 2005 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

T'inquiètes pas pour les paradoxes. Y'a rien en ce monde qui ne soit pas un paradoxe. Ou du moins, tout ce qui n'est pas paradoxe est considéré comme exceptionel

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 16:08 Citer     Aller en bas de page

Tout n'est que paradoxe, et inversement

Rien n'est tout noir, ni tout blanc, ni tout gris d'ailleurs.

De toutes façons, le monde est une exception.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

Oui je me doutais que ça devait sûrement revenir comme sujet

L'amour, c'est bien le plus important. Peu importe qui avec qui, pourquoi, comment etc... L'amour, c'est tout. Et c'est tellement beau.

Merci d'être passé Pascal

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Un homme


Un bout de moi, pas le meilleur, mais le seul qui se mange !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
492 commentaires
Membre depuis
28 mai 2005
Dernière connexion
16 janvier 2020
  Publié: 7 août 2005 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Hihi ! Fallait bien que je la ramène !
Pour ma part, je rejoins en grande partie le point de vue de Désincarnage. Crier que l'on veut l'indifférence, c'est comme si on laissait des post it partout en y écrivant "Oublier que la voisine s'appelle Bernadette"... Les homos gagneront vraiment le jour où on n'écrira plus rien pour leur cause. Pour l'instant, faut profiter de la vague "J'aime les gays et ils me le rendent bien" et ton texte, politiquement très correct, très juste et, je l'avoue, très bien écrit, s'y emploie avec merveille. Le seul problème, il n'y aura jamais un homophobe qui viendra mettre un commentaire sur ce texte, aucun même n'ira sûrement jusqu'au bout de sa lecture, alors pourquoi continuer ? Pourquoi s'entêter à dire aux gens pacifistes qu'il faut la paix ? Est-ce une perte de temps que de dire qu'il faut aimer son prochain ? Que nous sommes tous égaux malgré nos différences ? Est-ce vrai d'ailleurs cette connerie que nous sommes tous égaux ?

Je rappelle pour la suite à toute l'assistance que je suis homo, pas qu'on vienne m'insulter par la suite inutilement.

On est tous d'accord, au fond, pourquoi une personne pourrait être attirée par le même sexe ? En y pensant, il n'y a bien que chez les hommes que ce genre de pratiques malsaines soient vraiment présentes. Pourquoi ? Pourquoi un homme irait-il plus facilement vers les hommes ? A t-il peur du sexe opposé ? Hein ? C'est marrant, on a plutôt l'impression que c'est parce que nous vivons dans un monde de plus en plus égoïste, où les gens ne pensent finalement qu'à eux, se regardent un peu trop dans le miroir que les gens ont peur d'aller vers les autres. Regardez, à une époque, on n'avait pas internet, pour draguer, ben fallait prendre des risques et les gens les prenaient, quitte à se prendre un râteau. Aujourd'hui, internet favorise l'échange, mais nous rend peureux. Les gens qui draguent sur le net sont quasi incapables après d'aborder quelqu'un dans la rue. Et internet n'est qu'un petit facteur qui reflète notre peur des autres. Et là dedans, ben forcément, on a tous des désirs sexuels, et les homos, ayant tellement peur au fond d'eux, repousse leurs pulsions vers leur propre sexe. être homo, c'est avant tout être refermé sur soi et si l'on cherche des personnes de même sexe, c'est parce qu'on sait ce qu'ils veulent car on veut la même chose. Les homos sont des personnes lâches dans le fond, la preuve que notre société est bien mal en point...

Bon, on fait une petite pause, on essaye de réfléchir à tout ça et on reprend !

Je comprends pas qu'il y ait des personnes encore aujourd'hui qui soient aussi fermées et ne foutent pas la paix aux homos. Quand j'entends qu'on a tué un homo juste pour ça, ça me tue. Pourquoi ne pas foutre la paix aux gens, après tout, ils souffrent sûrement déjà beaucoup, à moins que les homophobes souffrent aussi encore plus. Où trouve on la majeure partie des vrais homophobes, pas ceux qui disent pédés en voyant deux tantouses se tenir la main, ceux qui sont près à frapper comme pour rendre justice à Dieu ? dans les cités, les quartiers pourris de cette belle France. Ce sont des personnes qui sont tout autant, voire même plus, exclues que les homos. Alors oui, les minorités se crachent dessus, oui, quand on souffre, on fait souffrir les plus faibles que soi, c'est pas nouveau...

Ben dis moi, les participants de ce soir sont motivés ! Monsieur Homosexuel, c'est à votre tour de parler...

Je regarde depuis tout à l'heure le débat passionnel qui se mène et je n'arrive pas à comprendre cette haine des homophiles envers les homophobes. Pourquoi ne pas les laisser vivre un peu ? Franchement, j'arrive pas à comprendre qu'il y ait des personnes encore aussi fermés d'esprit que les homophiles. N'a t'on pas le droit de ne pas aimer les homos ? On dirait qu'il faut toujours marcher droit. Heureusement que les homophobes sont là pour nous montrer que l'on a toujours le choix. Je ne sais pas si vous avez vu le film orange mécanique, mais il se résume (très rapidement) à cette phrase "Un homme obligé d'être bon a t'il vraiment le choix ?". Haha! Oui, c'est vrai ça, si nous étions tous obligés d'aimer les homos, le ferait on par choix ou parce que c'est ainsi ? Je préfère encore mille fois savoir qu'il y aura toujours des homophobes, pour me dire que ceux qui s'en foutent comme de l'an quarante des homos, ceux qui ne voient aucune différence, le font en leur âme et conscience, parce qu'ils ont réfléchi à la question et ont vu par eux même qu'il n'y avait pas de différence....

Et bien quelle conclusion ! C'est sur ces mots que nous allons marquer une petite page de publicité, on se retrouve la semaine prochaine pour une autre interview encore plus folle !

Thomas (Qui avoue voir venir les affres de la fatigue et va aller dodoter)

PS : Oui, tante, gay, homo,..., sont des synonymes, mais je voudrais bêtement faire une différence avec le mot pédé. Rappelons que c'est l'abréviation de pédéraste, qui veut dire en bon latin "celui qui aime les enfants", à rapprocher bien plus de pédophile que d'homo, mais encore une fois, dans la tête de beaucoup trop de monde, la distinction n'est pas clair.

  Ne me demandez pas si je vais bien. Je vais bien...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 août 2005 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

Merci d'avoir laissé ton (long ) "avis".

C'est pas faux ça, "pourquoi s'entêter à dire aux gens pacifistes qu'il faut la paix ?". Mais je déteste me sentir impuissante. Alors je m'agite en espérant (sans vraiment y croire) que ça pourra peut-être marcher ? Qui sais ?

Je vais pas trop m'étaler, j'suis fatiguée, je risque de dire des bêtises sinon (si c'est pas déjà fait )

Alors, je dirais aussi qu'il faut de tout pour faire un monde. (Ça n'a rien à voir, mais ça me fait penser à une citation : "il faut fusiller les extrémistes", contradictoire non ? C'est pour ça que je dirais, que même si l'opinion du voisin ne nous plait pas du tout, il faut quand même la respecter.)

Et puis, à une chose il existe toujours son contraire. Sans homophobes, pas d'homophiles. Et inversement.

Et l'égalité ça n'existe pas, on est tous différent. C'est aussi pour ça que je trouve parfois un peu bête de "cracher" (façon de parler) sur certaine différence. On se crache dessus seul en fait, puisqu'on est différent aussi nous même ?

Bref, laissons le monde faire ses choix comme il l'entend. En échange il devra nous laissé faire les notres, hum ? Raisonnable comme deal, non ? Et que tout le monde se laisse tranquille

Houlà, la fatigue se fait vraiment ressentir...


Rachid, merci à toi aussi d'être passé.

Oui, j'ai l'impression que tout le monde a constamment besoin de regarder dans l'assiette du voisin, ça devient une manie

Alors ça râle, "c'est pas juste il en a plus que moi !". Et puis, quand il en a moins, on le rabaisse encore plus. C'est le seul moyen pour nous rassurez. On se sent plus fort.

Sommes-nous tous des envieux jaloux de nos voisins ? Des gens prêt à sauter sur les plus faible pour oublier qu'il y a des autres gens qui leur sont supérieurs ?

Oh quel honneur tu me fais. Chanter mon poème, génial !

Allez, je vais au dodo, il est temps (ça se sent)


Merci beaucoup à vous deux de vous être attardé par ici .

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 7 août 2005 à 18:49 Citer     Aller en bas de page

Ma ptite Julie, je ne dirai qu'un seul mot :
Merci ! (c'est succinct, mais il résume
tout ce que je pense)..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 7 août 2005 à 19:55 Citer     Aller en bas de page

Ça me fait penser à une colonne que j'ai lu l'autre jour dans le journal.

Un groupe de motardes lesbiennes a été refusée dans le défilé de la fierté gaie de Montréal parce que le nom de leur groupe est Dikes on bikes, ce qui veut littéralement dire Gouines sur bécanes.

Les gais se crachent dessus entre eux?

Décidément, j'aimerai toujours les paradoxes

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 août 2005 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

ptitebulle, j'en ferais de même, pour les mêmes raisons : Merci à toi

Desinc', oui, à croire que tout le monde se crache dessus ! C'est à la mode je crois ? Tu débordes un peu des "normes" et paf ! T'y a le droit. Et quand tu les suis trop bien aussi. (Tous égaux, faut bien cracher sur tout le monde quand même; paradoxal hein ?!)

Palla, oui, ce sont des gens comme les autres, avec leurs qualités et leurs défauts. Pour les préjugés tu as raison, ils devraient en avoir moins envers les homosexuels. Mais là, c'est valable pour tout le monde et envers tout. On a trop souvent des préjugés... Savoir un minimum de la personne avant de parler et de juger hâtivement. Ça éviterai beaucoup d'erreurs stupides et inutiles.

Merci à vous trois

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
L'Oubliable


Si le matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
3 août 2005
Dernière connexion
8 janvier 2006
  Publié: 8 août 2005 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Je me devais de moi aussi poster un ptit avis autant sur le poème que sur l'homophobie.
J'avoue qu'en fait il n'y a plus grand chose à dire, après le passage de désincarnage et de "un homme", je tenais seulement à préciser qu'il n'y a pas que des homophobes, il y a moins d'homophobes que d'homosexuels (je m'aventure sur un terrain assez rugueux j'avoue...) alors... Faut arrêter de penser à eux, c'est une menace pour chaque homosexuel ça j'en suis bien consciente mais ils ne vont pas rester enfermés chez eux pendant qu'à l'extérieur la vie continue ! C'est à force de voir des homosexuels que nous seront habitués à eux, certains homosexuels se plaignent des menaces qu'ils reçoivent mais nous sommes tout de même dans une société plutôt évoluée : imaginez les premiers homo. Ceux d'aujourd"hui sont bien lotis comparés à ceux d'hier.
Esayez de voir le bon côté des choses, je sais que beaucoup ont vécus les menaces et moi aussi ça m'énerve de voir qu'un gay se fait tuer parce qu'il est ce qu'il est mais justement ne pas cédez aux menaces, c'est s'avouer gay( ou lesbienne peu importe) et c'est ce qui fera avancer le jugement des gens.

L'Oubliable.

  Il n'y a qu'une sorte d'amour, mais il y a mille différentes copies.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 août 2005 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

Merci L'Oubliable d'avoir aussi laisser une trace de ton passage.

Je suis d'accord avec toi, avant, la situation des homosexuels étaient bien pire. Aujourd'hui ça va mieux, mais c'est encore très loin d'être convenable. C'est à mon avis pour ça que certains préfèrent rester dans l'ombre, c'est plus rassurant, c'est moins douloureux. Vivre caché, mais vivre heureux. De peur de voir amis, famille, tristes ou fâchés. C'est sur qu'à long terme, c'est mieux de se montrer, de montrer qui on est vraiment, (c'est la meilleure solution j'en suis convaincue, mais l'application n'est pas si évidente) ça ferait avancer les choses, mais le prix à payer est parfois trop élevé. Par exemple personnellement, je déteste mentir, mais parfois c'est délicat... Même si je sais pertinemment que mentir, "ça ne se fait pas", et qu'il vaudrait mieux que je ne mente pas, ou plus précisément que je dise la vérité.

Ne pas cédé aux menaces, quelles qu'elles soient. C'est ce que tout le monde voudrait faire, mais parfois il vaut peut-être mieux... Enfin, c'est un choix comme un autre, je pense.

Merci d'être passée

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 14540
Réponses: 31
Réponses uniques: 11
Listes: 4 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0348] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.