Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 330
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 22:07:31
Paris: 28 sept 04:07:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Papillon viole Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 4 févr 2009 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

J’ai arraché les herbes folles
Les fleurs fanées, le liseron
Sur ma poitrine décolletée
S’est posé un doux papillon

Je l’ai laissé se promener
Me caresser de battements d’ailes
Me titiller de ses antennes
Puis soudain il m’a agacée

J’ai eu un geste d’impatience
Je l’ai certainement effrayé
Comme un amant que l'on cajole
Et que d’un coup on prend pour chien

La caresse du papillon
Qui butinait là sur mon sein
A fait remonter l’inconscience
Que je m’appliquais à enfouir

Des doigts sales naguère posés
Sans permission là sur mon cœur
Avec pour seule pensée lubrique
Que de cueillir la fine fleur

Un jour oublier, utopie
Il y a toujours un fait un geste
Pour transformer un jour tranquille
En future nuit d'insommeil.

 
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
1708 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
8 novembre 2020
  Publié: 4 févr 2009 à 17:53 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est effectivement pas facile de pouvoir apprécier la douceur des choses quand on a été salie.
Un texte touchant.

Bise

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 4 févr 2009 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

Oups le désabus .. et tout ce qui s'ensuit (sang-suie)...

Belle manière de l'évoquer... J'aime !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 5 févr 2009 à 16:19 Citer     Aller en bas de page


Le "je" d'un auteur n'est pas forcément autobiographique et en l'occurrence pas du tout concernant ce poème.
Des images de douces caresses me sont apparues puis comme un effleurement peut devenir agaçant je me suis projetée dans ce que vous avez lu.
Merci d'avoir pris le temps de commenter.


 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 26 mars 2009 à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Je jardinais puis fus inspirée au point de tout laisser en plan et vite écrire cette "poésie".
Quant on dit qu'on ne pense à rien quand on est au jardin, il n'en est rien.
ouli ouli oula é "la fraiche"!!!

 
Lunabelle


Quand la nuit habite ton cœur, tu poursuis son ombre ... clovis 67
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
2298 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2008
Dernière connexion
26 septembre 2018
  Publié: 29 mars 2009 à 04:50 Citer     Aller en bas de page

bonjour à toi...Oulipo t'au feu

Voici un poème qui aurais pu être tout en légèreté qui se construit dans la douleur..
Des instants si pénibles mais que tu as su conter avec inspiration

bon dimanche

Luna

 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 30 mars 2009 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

J'ai biné des pétales en semis de sensations pour greffer ce poème.
Merci d'être passé me lire.

 
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 29 avr 2009 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Joli poème...bien imaginé et bien amené

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 18 juil 2009 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

OuLiPot'au-feu, c'est le poème que je préfère pour l'instant, mais je n'ai pas fini mon tour!

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 796
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0289] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.