Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 698
Invisible : 1
Total : 699
13395 membres inscrits

Montréal: 8 déc 23:36:38
Paris: 9 déc 05:36:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: On remet les pendules à l’heure Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
898 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 25 oct à 12:36
Modifié:  25 oct à 14:30 par Emme
Citer     Aller en bas de page

On remet les pendules à l’heure



Minute papillon, tu ne vois donc vraiment pas le souci ?
Il y a comme un léger décalage sournois, invisible
Il y a comme des secondes qui s’en vont, que l’on oublie
Des heures superposées et des minutes indivisibles

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

J’entends le tic mais pas le tac, est-ce que l’aiguille se perd ?
Tout évolue autour de moi mais j’ai dû rater le départ
Ou alors je me déplace à la vitesse de la lumière
Alors pourquoi cette impression d’être toujours en retard ?

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

Ça sonne encore. Ce cliquetis me rend complètement dingue
Les horloges semblent en vacances d'été en plein hiver
Le cadran devient fou, devant mes yeux il danse et fait la bringue
Qu'est-ce que je dois faire pour obtenir le silence d'hier ?

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

Quand tu parles, l'univers tout entier se fige sous tes mots
L'espace d'un instant le sable arrête enfin de s'écouler
L'impression que l'éternité existe sur ce fuseau
Rendez-vous avec la nostalgie de tous nos moments passés

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

Ma montre n'a plus de pile, je pense que je perds la face
Des premières lueurs, au soir, j'attends que l'on couvre le feu
Je brûle d'impatience d'accueillir les nouvelles menaces
Audace ponctuelle, tu éclipses les regards envieux

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

Des au revoir éphémères aux fameux adieux éternels,
Est-ce réellement le bon moment pour stopper les rouages ?
Des plombes que l'on patiente et boude la fin de ces querelles
N'est-ce pourtant pas mieux d'être, ne serait-ce qu'un instant, sage ?

Il est temps, je pense, de remettre les pendules à l’heure

Notre durée a-t-elle atteint sa journée sans lendemain ?
On pensait à tort qu'existait l'inéluctable éternité
Calendrier achevé, date dépassée, nous ne sommes rien
C'est enfin terminé, le temps imparti est bien écoulé...



  Anciennement Lapoètesse
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17221 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 oct à 11:55 Citer     Aller en bas de page


Le temps et nous émotions
S'accompagne

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26434 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 9 nov à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Difficile de retarder les heures et celles perdues ne reviennent jamais plus. Rien n'est éternel, c'est parfois dommage.
Bien amicalement ODE 31 - 17
Un poème qui méritait d'être écrit.

  OM
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
898 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 11 nov à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben

Le temps et nous émotions
S'accompagne



Le temps et nos émotions s'accompagnent, se perdent, se retrouvent, se lâchent et se rattachent.

Merci de ta lecture Mido !

Mes amitiés,

Citation de ode3117
Difficile de retarder les heures et celles perdues ne reviennent jamais plus. Rien n'est éternel, c'est parfois dommage.
Bien amicalement ODE 31 - 17
Un poème qui méritait d'être écrit.



Bonjour Ode,

Difficile et impossible. Retarder les heures, les éterniser... Si cela était possible, combien d'événement nous aurions ralenti ou répété ?

C'est dommage, mais ça rend aussi chaque instant plus unique et intense.

Merci pour ta lecture & ton retour.

Mes amitiés,

  Anciennement Lapoètesse
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 121
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0193] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.