Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 34
· ode3117 · Avraham
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 02:13:11
Paris: 25 sept 08:13:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: J'ai pleuré vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Mellyra

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
28 juin 2021
Dernière connexion
24 août
  Publié: 30 juil à 16:57 Citer vertical_align_bottom

J’ai pleuré,
Au chant du vent qui dévoile que le sommet
Est fragile, que tout est soudain terrassé
En une bourrasque bien placée.

J’ai hurlé,
Ecœurée, par son effondrement,
Mais des bases pourries peut-il à chaque moment,
Croître un nouveau feuillage de sentiments ?

Je le savais,
C’était écrit, mais la raison ne subsiste à peine,
Quand, arrosant d’amour, on s’évertue à tuer la haine,
De ce qui nous tient en vie, en émoi, en haleine.

J’ai frôlé,
Un espoir fou, un cauchemar ou un vieux rêve,
Désireuse de construire un paradis où rien ne s’achève.
Mais c’est ici le royaume où je crève.

 
Mijae'te


Jusqu'à l'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
152 commentaires
Membre depuis
24 juillet
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 30 juil à 23:06 Citer vertical_align_bottom

Joli

  Pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, pour tous ceux qui ont dans leurs yeux quelque chose d'horizon perdu, car l'amour est plus fort, pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, peace and love 4 ever
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
364 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 31 juil à 03:30 Citer vertical_align_bottom

De la douleur s’exprime ici le vécu semble évident

Belle expression, les maux dégoulinent friables, éreintés, en espérant qu’ils sont à bout, laissant place à un océan de bien-être « maintenant »


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
27970 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 31 juil à 04:32
Modifié:  31 juil à 04:33 par ode3117
Citer vertical_align_bottom

Et maintenant essaie de sourire à la vie, même si ton coeur de temps en temps est empreint de tristesse.
Bien amicalement ODE
Un émouvant poème très beau

  OM
Mellyra

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
28 juin 2021
Dernière connexion
24 août
  Publié: 1er août à 11:24 Citer vertical_align_bottom

Merci pour vos commentaires, cela me touche. Oui, il faut essayer d'aller de l'avant, même si ce n'est pas toujours évident.

 
Egregius


"Je suis un mensonge qui dit toujours la vérité." Jean Cocteau
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
8 novembre 2019
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 3 août à 14:02 Citer vertical_align_bottom

L'ici-bas est éphémère.

Beau poème, emplis de sentiments humains qui révèlent la fragilité de l'être.

J'ai apprécié cette lecture.

  La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents. Kong Fuzi
plume-éphémère

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
Avant-hier
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 13 sept à 16:15 Citer vertical_align_bottom

âmes sensibles s'abtenir si je peux me permettre, ces mots sont criant de vérité

j'ai bien aimé

plume-éphémère

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 230
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0226] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.