Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 18
· Avraham
13216 membres inscrits

Montréal: 30 nov 06:42:26
Paris: 30 nov 12:42:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le passé c'est demain matin vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Vieille Cabane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
33 commentaires
Membre depuis
28 juillet
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 3 sept à 19:03 Citer vertical_align_bottom

Le passé c'est demain matin


Tu te souviendras de la mousse
Sur l’arbre d’un parc oublié,
Emporté dans le sablier,
Une lame en bois qui s’émousse.

Tu te souviendras du dessin
Au mur de la rue endormie
Sur lequel tu auras vomi
Les yeux rivés sur ton destin.

Tu te souviendras de la chair
Et son tremblement de plaisir
L’incapacité à saisir
Empêtrée dans la surenchère.

Tu te souviendras du vertige
Corrélé à ton inertie
Face à cette vie sans merci
La santé n’est plus qu’un vestige.

Tu te souviendras des sourires
Volés dans ces derniers moments
Emportés dans le mouvement
Des souvenirs et les soupirs.

Tu te souviendras de la mort
Dans le jardin des retrouvailles
Et s’achèvera ton travail
Tu te réveilleras encore.

 
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1159 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 3 sept à 20:55 Citer vertical_align_bottom

Joli.
Perso, j’aurais utilisé le présent.
Mais, joli.
Merci.

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13538 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 4 sept à 03:43
Modifié:  4 sept à 03:44 par Maschoune
Citer vertical_align_bottom

C'est très joliment dit, décidément j'aime bien ton écriture !

Mais comme ça va vite sous tes mots !!!

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
cro
Impossible d'afficher l'image
Un poète est comme un architectect, il met en perspective le fond par la forme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
90 commentaires
Membre depuis
7 août 2015
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 4 sept à 04:19 Citer vertical_align_bottom

Belle nostalgie

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
702 poèmes Liste
28415 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 4 sept à 04:39 Citer vertical_align_bottom

Vraiment, de quoi se souvenir, elle ne peut oublier.
Des instants très forts, bien ressentis.
Un bien beau poème
Bien amicalement ODE

  OM
Kemo


Le vrai talent n’est il pas de bien cacher le fait qu’on en soit dépourvu ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
90 commentaires
Membre depuis
21 août
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 6 sept à 03:10 Citer vertical_align_bottom

Joli poème , il m’a plu de le lire, alors je l’ai relu !

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19520 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 8 sept à 08:05 Citer vertical_align_bottom

Belle maturité déjà dans les images et les tournures je trouve. Pour moi l'emploi du futur est adapté au message

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
plume-éphémère
Impossible d'afficher l'image
“Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
13 septembre
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 13 sept à 14:45 Citer vertical_align_bottom

jolie partition jouée par un diapason qui est bien le votre et qui me sied

plume-éphémère

  plume-éphémère
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 202
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0223] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.