Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 25
13229 membres inscrits

Montréal: 31 jan 18:20:38
Paris: 1er févr 00:20:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La page blanche vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Hérivale
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
53 commentaires
Membre depuis
4 juillet 2021
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 22 jan à 15:23
Modifié:  23 jan à 07:25 par Emme
Citer vertical_align_bottom

Mes doigts, en attente sur mon clavier,
Et devant moi mon écran allumé,
Je cherche au plus profond de mon esprit,
À quelles images, ou émois donner vie.

L’amour, et tous ses effets insensés ?
Qu’en dire qui n’ait jamais été pensé ?
La trahison, l’abandon si décrit,
Dans des écrits, aux nombres infinis ?

Parler de bonheur, parler de malheur ?
Mais tous les sujets restent une gageure.
Faire de la nature une description ?
Peindre sa beauté avec émotion ?

Évoquer mes pensées avec mon cœur ?
Mais, se mettre à nu, peut parfois faire peur.
Parler de son passé avec raison ?
Ou avec regret de quelques actions ?

Nul de ses thèmes, ne vient réveiller
En moi, l’inspiration tant désirée.
Déçue qu’aucun mot n’ait été écrit.
Je ferme la page blanche ennemie.

Vouloir du plus beau poème être auteur,
Que sa célébrité jamais ne meurt,
Peut nuire au réveil de l’inspiration,
Et éloigner l’auteur de sa passion.

 
Le Poète Untel


Le créateur est un archer qui tire dans le noir. – Gustav Mahler
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
30 commentaires
Membre depuis
19 janvier
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 22 jan à 15:40 Citer vertical_align_bottom

Citation de Hérivale
Déçue qu’aucun mot n’ait été écrit.
Je ferme la page blanche ennemie.



Mais non, ne la fermez pas, cette page blanche, qui est plus amie que vous ne croyez et qui transpire déjà de vos interrogations si bien formulées et si poétiques, même si elles ne trouvent pas réponse dans l'immédiat.

Si vous refermez la page blanche de votre âme, comment pourrais-je avoir le plaisir de vous lire ?

  L’homme que vous voudriez tuer n’est pas monsieur Untel ; il n’est qu’un déguisement. Quand nous haïssons un homme, nous haïssons dans son image quelque chose qui réside en nous. Ce que nous ne portons pas en nous ne peut nous toucher. – Hermann Hesse
plume-éphémère


“Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2022
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 22 jan à 16:54
Modifié:  22 jan à 16:55 par plume-éphémère
Citer vertical_align_bottom

on a tous eu cette angoisse quand notre muse brillait de son absence, quel sujet abordé qu'il ne l'ai jamais été, comment et ou le trouver quand rien ne vient, des questions qui restent sans réponse, seul le temps peut nous guerrir de ce maux, un jour ou même une nuit, notre imagination alors en veille reprend vie, les mots alors se bousculent dans notre esprit, on noirci alors des papiers puis on rature les mots inscrient pour les remplacer par d'autres qui nous viennent en abondance, on retrouve alors cette plénitude qui nous est chère nous les amoureux des mots...
votre texte qui explique se malaise en est la preuve à lui seul
yann

  plume-éphémère
Philippe MANGOT
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
71 commentaires
Membre depuis
3 mai 2022
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 22 jan à 17:00 Citer vertical_align_bottom

Une bonne idée de composer sur la peur de la page blanche.
Philippe

 
Estéhesse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
67 commentaires
Membre depuis
4 juillet 2021
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 24 jan à 01:34 Citer vertical_align_bottom

Tellement de questions dans ces moments là…
Pourtant vous trouvez bien souvent les réponses dans vos poèmes.

C’est un bien beau sujet que vous avez traité avec de belles interrogations !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 87
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0208] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.