Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 24
· ode3117 · Alain06 · Xuyozi
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 08:55:24
Paris: 3 août 14:55:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les naïades Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 19 avr 2016 à 07:04
Modifié:  19 avr 2020 à 05:33 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Les naïades

Il marchait l’air absorbé,
le regard fixant je ne sais quel phare,
sur les berges du lac enveloppé
sous quelques fines nappes de brouillard.

Dans le ciel, un soleil … pâle
diffusait les premières chaleurs du printemps,
mais peinait à dissiper le voile
sur toute l'étendue calme de l'étang.

Partout résonnait dans la campagne
le chant vaporeux des oiseaux,
gardiens de ses belles promenades
le long des rives de ce plan d'eau.

Il vivait cet instant étrange,
où les pensées naissent à la frange,
hésitent entre des songes fleuris,
et des parfums de douces folies.

Dans les volutes des brumes vagabondes,
Il voyait se former au loin sur l’onde,
les silhouettes avenantes des naïades
avançant vers lui, comme en parade.

Il imaginait leurs courbes lascives ;
leurs chants appelant d'autres dérives.
Dans l’herbe, il sentait son corps se languir
de ces mouvements d’étoffes qui le faisait rougir.

Dans les plis de leurs robes diaphanes
son âme avait perdu sa soutane.
Tout son être n’était plus qu’un organe
au service dévoué de leurs charmes.

Il se voyait gravir des collines,
courir sur des sentes fleuries,
se lover comme un conscrit *
dans les vallons secrets de leurs jolies poitrines.

Mais sous les puissants rayons du soleil,
touchant la terre, à son éveil,
toutes ces belles éphémères
disparurent dans les jonchères **.

Il emportera avec lui ces grivois souvenirs
et peut être même qu’un jour, abusant des plaisirs,
à l’appel des nymphes, son âme ensorcelée
glissera lentement dans les bras d'une fée.

Cidnos (2016)

* personne sans expérience ou naïve
** marécage couvert de joncs

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13049 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 août
  Publié: 19 avr 2016 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Le printemps t'inspire de jolies illusions d'optique, Christophe, c'est charmant

Amicales pensées

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18984 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
2 août
  Publié: 19 avr 2016 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
3541 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 19 avr 2016 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cidnos,

J'ai adoré ton poème !

Je me suis laissé emporter par ce récit merveilleux !

Une rencontre de toute beauté avec ces naïades sensuelles et envoûtantes !

L'inspiration t'est-elle venue d'un tableau de Bouguereau (le faune qui se laisse emporter par les nymphes) ; ou n'est-ce qu'une vision personelle ?

Quoi qu'il en soit, c'est sublime !

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17069 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 19 avr 2016 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

très bel écris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
704 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
2 août
  Publié: 19 avr 2016 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Très bel écrit , des songes qui ouvrent les portes d'un paradis!
Amitiés
Fleur

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5003 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er août
  Publié: 19 avr 2016 à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Cidnos,
Joli thème de rêverie bien emmenée jusqu'au réveil....dommage !
Au plaisir de te lire un peu plus souvent.
Amitiés
jean-louis

  Poésie, la vie entière
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 22 avr 2016 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Tristanic :Merci d'avoir apprécié ce texte, je suis d'ailleurs toujours à la recherche d'une fin ... qui me plaise plus. Mais c'est ainsi. Je peux tout de même te proposer de remplacer la dernière strophe comme suit :

Citation de Cidnos

Il reviendra pourtant demain
au bord du lac, longera le chemin,
pour éprouver encore un fois ce sentiment
qui, sous leurs voiles, lui plaisait tant.


Tu préfères ??? Moi bof

Maschoune : J'ai toujours aimé me promener au bord des lacs. M'assoir et rêver, et m'imaginer l'impossible. Merci à toi d'avoir apprécié mon texte.

Sylvain : J'aimerai écrire plus, un peu comme toi, mais pour moi c'est pas si facile. J'hésite, je rature, je reformule ... je cherche mes mots et parfois une histoire. Alors cela me prend du temps. Peut être parce que l'idée ne me vient pas avant d'écrire mais pendant. Merci à toi pour ta présence.

Bestiole : Merci d'avoir apprécié mon texte. Cela me touche.

Bonne journée
Christophe

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1780 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 24 avr 2016 à 17:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Christophe

Hummmm ...t'avais oublié de mettre un chapeau sans doute ce qui t'a valu un bon coup de chaleur expliquant ce délire fiévreux

Ceci dit c'est une belle histoire, qui nous entraine dans ton rêve, la chute .....nous laisse le bec dans l'eau ( à la recherche des naïades)!

Bien à toi

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 25 avr 2016 à 08:20
Modifié:  25 avr 2016 à 12:03 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Le poète masqué : Non je ne me suis pas inspiré du tableau de Bouguereau que vous avez évoqué. Ce texte est purement imaginatif. Pour moi les naïades sont des forces de la nature. Dans la mythologie on dit qu'elle gardait des lieux : des sources, des lacs, des rivières. Elles sont représentés son forme de jolie jeunes femmes, et certaines personnes disent même qu'elles pouvaient dévorer les hommes ( dans mon esprit par exemple gardiennes de marais, les hommes pouvaient se perdre dans les marais. Je prends donc pas le terme dévorer au sens strict mais plus comme une image.) Voilà un peu tout ce qui m'a amené à écrire ce texte. En tous cas je vous remercie beaucoup de l'avoir apprécié car je connais chez vous cette attirance pour les mythes et la mythologie.

Mido : Merci d'avoir apprécié ce texte.

Fleur improbable : Effectivement les rêves et l'imagination sont un moyen de se créer un monde auquel on a pas accès dans la réalité. En tous cas je te remercie d'avoir été sensible à ce texte car je sais que les songes ont pour toi aussi une grande importance. Je pense à ton texte "au milieu de la forêt" que j'ai beaucoup aimé.

Jean Louis : Alors cette fin effectivement me fait encore me poser des questions. De ton coté, quelle fin aurais-tu souhaité ? Ça m'intéresse. En tous cas merci d'avoir cru à ce rêve jusqu'au réveil.

Bonne journée à tous
Christophe

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 mai
  Publié: 25 avr 2016 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

quel merveilleux et mystérieux poème, qui me conduit aux pays des rêves! hélas, le réveil risque d'être difficile..

merci CHRISTOPHE, pour ce magnifique partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette


 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5003 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er août
  Publié: 27 avr 2016 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Christophe,
Comme c'est un songe et que le narrateur se réveille je dis dommage pour lui car il aurait pu prolonger autrement son sommeil.
La fin me va très bien car il imagine d'autres excitantes rencontres. Cela n'arrive pas souvent mais chacun peut se souvenir d'être sorti à regret de son sommeil tant celui-ci paraissait enchanteur.
Amicalement
jean-louis

  Poésie, la vie entière
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 2 mai 2016 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Pied-deVers : Le chapeau ... voui ... j'en mets pas souvent.
Quand à la chute c'est pas ce qu'il y a de mieux dans ce texte. Je le pense vraiment. Je cherche, je cherche mais je trouve pas alors ... miss-de vers dessine moi une fin .

Josette : Merci pour ton commentaire. J'ai bien aimé le qualificatif merveilleux car c'est vrai cette histoire est purement imaginaire.

Jean Louis : Je suis d'accord avec toi ... il aurait pu prolonger autrement son sommeil ... mais comment ... là est mon manque.
Merci vraiment d'avoir apprécié ce rêve.

Très bonne journée à tous

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 19 juin 2016 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Merci de m'avoir laissé un si gentil commentaire.
Très bonne soirée
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 1er nov 2016 à 20:19 Citer     Aller en bas de page

Merci Lil pour ce gentil commentaire ...
J'ai encore un peu de mal .... avec la fin de ce texte.
Je me demande toujours s'il aurait été possible pour moi d'imaginer, d'écrire une autre fin.
Et pour répondre à ton dernier message (faisant suite à mon commentaire sous un de tes textes)... je crois que j'aimerai parfois vivre certains de mes poèmes ... comme j'aimerai parfois vivre certains de mes rêves.

Très bonne journée
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 28 avr 2020 à 16:57
Modifié:  28 avr 2020 à 17:23 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Gérard de Nerval ... une référence
J'adore ce poête malaimé ... mais je suis bien loin de l'égaler... merci quand même pour ton gentil commentaire.
Ca me fait plaisir.
Longtemps j'ai considéré "el desdichado" comme le plus grand poème ... tu as mis dans le mille.
et te remercie beaucoup d'avoir aimé mes divagations poétiques un peu surréalistes.
Belle journée
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1510
Réponses: 15
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0374] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.