Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 87
Invisible : 0
Total : 88
· Naej
13295 membres inscrits

Montréal: 21 février 15:29:26
Paris: 21 février 21:29:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Sept chats pour une vie vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 03:49
Modifié:  12 févr à 09:20 par Emme
Citer vertical_align_bottom



Sept chats entrent, mes compagnons
douces présences dans des pièces vides.

Je ne sais plus si je devrais demander,
même à certains oliviers
de me donner une branche
devenir des amis.

Il n’y a plus de beauté ici.
Il n’y a plus d’harmonie
Pour qui, comme moi, vit comme du gui
en respirant l’Autre
cherchant toujours un peu d'harmonie.

Cette tristesse qui est la mienne,
est humus infini.
je ne sais pas comment la porter.
Je voudrais une autre robe
redevenir légère
ou sève lyrique qui éveille et gratifie.

Mais j'ai seulement
une liste longue
de deuils
des barres d’absence, des blocs à la vie.

Dans la cuisine, les chats miaulent
ils veulent manger et ils auront leur nourriture
et tous les soins, même sans donner.

Moi, je produis un seau de larmes
sans rien changer.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
182 poèmes Liste
5374 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
Il y a -84 minute
  Publié: 12 févr à 05:17 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Lilia,

Quel beau poème ! si mélancolique et pourtant plein de désirs.
Tes poèmes sont souvent comme un appel et...

Quando hai chiuso la porta un'altra s'apre
Non esistono chiavi o serrature
Né sbarre, catenacci. Basta voltare
Lo sguardo e spingere
Piano con le mani
(G. Sapienza)

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
466 poèmes Liste
8242 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
Il y a -282 minute
  Publié: 12 févr à 05:37 Citer vertical_align_bottom

Il y a quelque chose de mélancolique dans ce poème...

Une présence de la solitude, malgré celle des chats...

Une tristesse qui s'approche du confinement...

Amitiés...

Hubix.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
241 poèmes Liste
17980 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
Il y a -298 minute
  Publié: 12 févr à 06:23 Citer vertical_align_bottom

Beaucoup d'émotion
Entre les lignes

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
7288 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
Il y a -288 minute
  Publié: 12 févr à 08:06 Citer vertical_align_bottom

bonjour Lilia

Il y a dans ton poème tous les ingrédients pour me faire craquer : La simplicité , la sincérité et les chats.
C’est simple et beau voilà c’est cette poésie que j’aime lire, pas celle de la perfection mais celle qui fait vibrer mon cœur.
Tu devrais t’essayer aux haïku/tanka je pense que tu y excellerais.
Amicalement 😘
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 09:46 Citer vertical_align_bottom

Citation de Jean-Louis
Bonjour Lilia,

Quel beau poème ! si mélancolique et pourtant plein de désirs.
Tes poèmes sont souvent comme un appel et...
Quando hai chiuso la porta un'altra s'apre
Non esistono chiavi o serrature
Né sbarre, catenacci. Basta voltare
Lo sguardo e spingere
Piano con le mani
(G. Sapienza)

Amitiés
jlouis



Goliarda Sapienza encore une fois pour rappeler ton amour pour ma culture...
Merci pour tout, cher ami dans-les mots.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 09:47 Citer vertical_align_bottom

Citation de Hubix-Jeee
Il y a quelque chose de mélancolique dans ce poème...

Une présence de la solitude, malgré celle des chats...

Une tristesse qui s'approche du confinement...

Amitiés...

Hubix.



Cher Hubix..., mélancolie toujours, confinement non,: je ne suis presque jamais seule ou eloignée.


gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 09:48 Citer vertical_align_bottom

Citation de mido ben
Beaucoup d'émotion
Entre les lignes



Grazie Mido !

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 09:49 Citer vertical_align_bottom

Citation de rimarien
bonjour Lilia

Il y a dans ton poème tous les ingrédients pour me faire craquer : La simplicité , la sincérité et les chats.
C’est simple et beau voilà c’est cette poésie que j’aime lire, pas celle de la perfection mais celle qui fait vibrer mon cœur.
Tu devrais t’essayer aux haïku/tanka je pense que tu y excellerais.
Amicalement 😘
JC



Oh.... le plaisir de se ressentir bien flattés !


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Maxence


Chaque instant révéle sa propre poésie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
237 commentaires
Membre depuis
26 septembre 2023
Dernière connexion
Hier à 18:24
  Publié: 12 févr à 09:58 Citer vertical_align_bottom

J'ai décelé avec mon chatirant et mes artichauts une profonde mélancolie et un sentiment de perte, où tu cherches en vain la beauté et l'harmonie dans ton environnement. (En Sardaigne tu devrais trouver non !)
La métaphore de la tristesse comme un « humus infini » reflète le poids écrasant de la douleur, contrasté par le simple besoin des chats d'être nourris, soulignant ainsi la simplicité et la nécessité de la vie quotidienne...

  La poésie est une suspension qui éclaire le monde
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 12 févr à 10:04
Modifié:  13 févr à 10:35 par Galatea belga
Citer vertical_align_bottom

Citation de Maxence
J'ai décelé avec mon chatirant et mes artichauts une profonde mélancolie et un sentiment de perte, où tu cherches en vain la beauté et l'harmonie dans ton environnement. (En Sardaigne tu devrais trouver non !)
La métaphore de la tristesse comme un « humus infini » reflète le poids écrasant de la douleur, contrasté par le simple besoin des chats d'être nourris, soulignant ainsi la simplicité et la nécessité de la vie quotidienne...



Chatire, chatire...
la tristesse c'est d'hier ( d' il y a six ans au fait) j'habite en Sicile pas en Sardaigne, poète imprécis et autre encore ...
Pour les images je fais avec ce que je connais mieux et sans me soucier trop.

lilia

.


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
7288 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
Il y a -288 minute
  Publié: 12 févr à 10:12 Citer vertical_align_bottom

Re Lilia
Tu illustres dans ton commentaire l’imperfection dont je parle dans le mien dans lequel il n’y a aucune flatterie mais c’était plutôt un compliment , la flatterie n’est pas très sincère chère Lilia .
😘 amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
4626 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
Il y a -297 minute
  Publié: 12 févr à 12:19 Citer vertical_align_bottom

Des oliviers, ta terre et ton jardin...sept chats (ou neuf, c'est selon) pour des renaissances.
Melancolia in blues serait la couleur de ta robe.

J'aime bien ces écrits-moments confidentiels...( toujours dans la tourmente, je serais bien incapable de le "dire")...Mais avec toi, le pathos se transmue vers quelque chose que je ne saurais définir...
Baci, Carissima.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Syrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1063 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
Il y a -299 minute
  Publié: 12 févr à 15:11 Citer vertical_align_bottom

Touché par cette sensibilité:

Citation de Galatea Belga
Cette tristesse qui est la mienne,
est humus infini.
je ne sais pas comment la porter.
Je voudrais une autre robe
redevenir légère



 
Rose des Vents

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
307 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2023
Dernière connexion
Il y a -293 minute
  Publié: 12 févr à 15:22 Citer vertical_align_bottom

Exprimer la solitude et la tristesse, et les chats.... dans un décor qui reste des plus agréables à deviner.

Amitiés Rose

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
385 poèmes Liste
7185 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
Il y a -291 minute
  Publié: 13 févr à 08:27 Citer vertical_align_bottom

Que dire après tous ces commentaires sur ta nostalgie, sur ta solitude....
Le temps finit toujours de nous mettre face à nous même et même si l'on est entouré la solitude de l'Être finit toujours par gagner notre sensibilité et il faut vivre avec.


Yvon

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 13 févr à 10:41 Citer vertical_align_bottom

Citation de rimarien
Re Lilia
Tu illustres dans ton commentaire l’imperfection dont je parle dans le mien dans lequel il n’y a aucune flatterie mais c’était plutôt un compliment , la flatterie n’est pas très sincère chère Lilia .
😘 amicalement
JC


Je te remercie, cher J.C.
J'ulilise le mot flatter car j'essaye de restar detachée. On reçoit suvent des compliments, des apprèciations, le Net abonde de ce genre de reconnaissances.
Je reste pleine de gratitude pour n'importe quell'effort qui me contacte fait pour laisser un signe amical ou encore plus d'estime.

lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 13 févr à 10:45 Citer vertical_align_bottom

Citation de RiagalenArtem
Des oliviers, ta terre et ton jardin...sept chats (ou neuf, c'est selon) pour des renaissances.
Melancolia in blues serait la couleur de ta robe.

J'aime bien ces écrits-moments confidentiels...( toujours dans la tourmente, je serais bien incapable de le "dire")...Mais avec toi, le pathos se transmue vers quelque chose que je ne saurais définir...
Baci, Carissima.



Salut, revenu Regal...Tu connais assez bien la nature de ma tristesse.
J'ai étè et je reste une chanceuse, mais ça ne m'empeche pas de ressentir de la tristesse pour ce que m'entoure et pour les situations en gènéral.
La mélancolie coule en moi et je l'aime.
Merci pour ta présence, pour tes mots.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 13 févr à 10:46 Citer vertical_align_bottom

Citation de Syrille
Touché par cette sensibilité:

Citation de Galatea Belga
Cette tristesse qui est la mienne,
est humus infini.
je ne sais pas comment la porter.
Je voudrais une autre robe
redevenir légère





La disparition de nos aimés est toujours terrible...
Merci pour ta sensibilité envers mes mots.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 13 févr à 10:48 Citer vertical_align_bottom

Citation de Rose des Vents
Exprimer la solitude et la tristesse, et les chats.... dans un décor qui reste des plus agréables à deviner.

Amitiés Rose



Merci Rose de Vents pour ton empathie.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
796 poèmes Liste
16904 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
Il y a -225 minute
  Publié: 13 févr à 10:49 Citer vertical_align_bottom

Citation de Y.D
Que dire après tous ces commentaires sur ta nostalgie, sur ta solitude....
Le temps finit toujours de nous mettre face à nous même et même si l'on est entouré la solitude de l'Être finit toujours par gagner notre sensibilité et il faut vivre avec.


Yvon



C'est un exercice chaque jour plus difficile, cher Yvon, mais on avance...

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 173
Réponses: 24
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0195] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.