Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 32
· Satche
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 08:04:27
Paris: 5 mars 14:04:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: la joconde meurt Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 6 avr 2009 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

La Joconde est ennuyée alors…
Elle ne sourit plus…
Et ses yeux qui sont plus secs
Que l’air d’une montagne
Se sont fermés
Et sa peau plus frêle qu’un parchemin
S’abrite sous ce qui reste des molécules d’huile
Et ses rêves qui foisonnent par milliers…
Ne rêvent plus…..
La Joconde épouse la noirceur d’un cheveu
Et pousse avec lui l’air tout au tour…
Vers le bas…vers la terre….
Elle veut seulement sortir du cadre…
D’un certain cadre….
Même si tellement vieux sont ceux qui meurent
D’envie qu’ils soient ainsi….un aucun temps…
Un nul lieu…mais sur terre….
La Joconde ne meurt plus…mais elle s’en va…..

Non non Joconde je pars avec toi
Où tu iras où tu seras
Où juste tu penseras…
Une étoile brillera là haut
Dans l’au-delà de la beauté
Dans la méta-beauté du crépuscule
Et je deviendrai un oiseau
Que pour suivre ton éclat
Dans ma sphère céleste à moi
Où tu es la lune…où tu es la libellule
Et tes ailes portent l’orgueil d’un ciel
Et ta lumière guide le fleuve vers l’océan
De l’amour
Toujours…je te suivrai Joconde…
Ma nuit est une nef de fou
Et Tristan n’est qu’un petit garçon
Et Orphée n’est qu’un joueur de vent
Et Romeo une figurine…
Qui ont peur la nuit dans l’océan
Mais moi tout perdu entre une vague
Et une autre vague
Entre une étoile….et un autre voile
Je me dévoile…….
Sur ma nef qui ne rance nulle part
Telles les paroles…
Mais moi au moins je te le dis
Je suis perdu
Dans l’océan qui t’attend…

La Joconde bouge enfin
Mais pour s’évanouir dans l’horizon

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2351 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 avr 2009 à 12:27 Citer     Aller en bas de page


Whouaaa!! tout cela t'inspire la Joconde...?
vais-je aller au Louvre lui faire une visite
avant qu'elle parte avec toi....


Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 6 avr 2009 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Superbe... Je suis soufflée, y a même des vers qui m'ont profondément marquée...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
*Alexis*


parce que la fraternité est plus forte que les tremblements de terre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
26 juillet 2008
Dernière connexion
1er novembre 2013
  Publié: 7 avr 2009 à 00:31 Citer     Aller en bas de page

Il m'a beaucoup plus, ce texte. Une sensibilité à fleur de peau.

Mes amitiés créoles, Alexis.

  Si je connaissais l'Italie/Où Raphaël fit ses tableaux (Oswald Durand, poète du terroir haïtien))
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 9 juil 2009 à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Grand poète de la peinture et quelle peinture

joli tableau que ce poème

La Lionne

Entre deux bouchée de son casse croûte

Merci de se passage chez toi

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 9 juil 2009 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

merci à toi poétesse...ton passage est un autre poème

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 7 août 2013 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 8 août 2013 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Merci

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3041
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.