Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 33
· monthery · Personne0 · ode3117
13660 membres inscrits

Montréal: 29 jan 02:41:36
Paris: 29 jan 08:41:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Bady Doll Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 29 nov 2021 à 06:25
Modifié:  5 jan à 08:29 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Ça y est, c’est fini. Un passage par l’évier s’impose. Avec un peu d’eau, j’efface le reste de mon rouge à lèvre et crache sur sa vaisselle. « Pschitt ! ». Du parfum sous les aisselles. Je termine un rouleau d’essuie-tout. Pour ne pas lui accorder un « tour gratuit », je me rhabille en toute vitesse. En sortant, je le fusille du regard et claque la porte. « Au revoir Baby Doll !».

Il ricane. Ma mauvaise humeur est feinte, il le sait. En réalité, j’adore subir les assauts de ce communiste qui me parle comme si j’étais une gamine et me traite en adulte. J’arrive à lui trouver du charme malgré son style stalinien. Mes condisciples sont d’une courtoisie qui frise la niaiserie. Il n’y a rien de plus énervant qu’un jeune homme qui jacte. Avec lui, aucune perte de temps, rien de superflu. Je connais déjà le prochain épisode. Une fois les rideaux fermés, je serai à la bonne hauteur dans la posture qu’il aura choisie. Cet amant autoritaire profite de ma souplesse et abuse de ma légèreté.

Je suis de retour. Comme toute bonne nudiste qui s’assume, je ne suis pas pressée de prendre ma douche, alors que mes vêtements ont déjà rejoint la garde-robe. Après une bonne dose de verdeur, je préfère rester debout quelques instants. J’écoute -pour me détendre- mon morceau préféré de Luis Mariano. J’ai besoin de crier de toutes mes forces « Mexico » pour évacuer mon stress post coïtal.

On a chanté les Parisiennes
Leurs petits nez et leurs chapeaux
On a chanté les Madrilènes
Qui vont aux arènes
Pour le torero

Mexico, Mexiiiiiico !


Par ce cri, ma voisine de palier -à qui je me confie- sait qu’on vient de me baiser.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Cyrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
303 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 29 nov 2021 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

Beau texte ô combien savoureux et qui vaut bien un cri! …

Amitiés

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 1er déc 2021 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Cyrille.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
622 poèmes Liste
26792 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 5 déc 2021 à 11:38 Citer     Aller en bas de page

Moi je suis contre les banderilles, mais étant donné que son chant est si "mélodieux" je pense que ce ne doit pas être l'entrée aux arènes.
Communiste ou pas, elle adopté sa politique.
Un écrit bien chaud, n'oublie pas la douche...froide.
Bien réalisé ce texte.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 7 déc 2021 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode. Tu m'as appris un nouveau mot, banderille. Je connaissais bandouille et bandoche.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
ocre jaune


L'important ce n'est pas la bouteille. C'est le message qu'il y a à l'intérieur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2021
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 13 déc 2021 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

Sacrée seine de vie !
Confidences de caractère, c'est plein de vie, et ça en dis beaucoup.
De Paris à Mexico !

Merci

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
741 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 5 jan à 08:32 Citer     Aller en bas de page

Merci Ocre jaune

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 181
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0236] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.