Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 177
Invisible : 0
Total : 179
· ode3117 · Avraham
13354 membres inscrits

Montréal: 25 sept 02:53:40
Paris: 25 sept 08:53:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: Mercenaire et l'ombre S2 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 7 juil 2006 à 20:31
Modifié:  21 févr 2009 à 07:16 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

S2

Je marchais rapidement dans la forêt en me tournant à toutes les 30 secondes pour vérifier que cet homme ne m’avait pas suivie. J’aurais du le tuer, pour être sûre que personne ne sache dans quel coin j’étais, mais qu’est-ce qu’un bâtard comme lui aurait bien pu faire avec cette information? De toute façon, lorsqu’il aura un peu d’argent, il ira le dépenser dans de l’alcool qui lui fera vite oublier notre rencontre.

Par le passé, je connaissais cette forêt comme ma poche, l’utilité de chaque plante, l’emplacement de chaque pierre, les sources empoisonnées et potables, les chemins empruntés par ces stupides chasseurs… Que les humains sont pitoyables!! Je continuai ma marche précipitée et mes regards furtifs pendant encore un long moment. Jusqu’à temps que j’arrive enfin à l’endroit que je voulais, ou plutôt que j’espérais… Le passage que j’utilisais autrefois était bouché par des milliers de branches!! Que la vie peut-être injuste parfois!! Poussant un de mes rares soupirs de découragements je commençai ma périlleuse traversé dans ces branchages. À chacun de mes pas, je n’arrêtais pas de maudire mère nature pour ce cadeau empoisonné. Oui, ces mains d’arbres cachaient l’entrée de ma demeure, mais m’empêchaient aussi de passer. Après cette pénible fin de nuit, je vis enfin mon refuge! Sortie de ces bouts de bois, je me précipitai vers la montagne, je palpai tout le mur de pierre, lorsque je trouvai enfin l’entrée, je cogna trois fois la roche puis-je dis : « Je suis Sorcha, puissante sorcière du mal! Je suis… l’ombre! Alors laissez moi passer. » Et la pierre me répondit : « Cela faisait longtemps sorcière, j’accepte ta demande.» Avec des frottements sonores, un morceau de la montagne bougea, révélant ainsi une entrée. Avec un sourire aux lèvres, j’y pénétrai.

Exactement comme je l’avais laissé. Une petite maison surélevée se trouvait au fin fond de l’endroit. Sur le côté, il y avait une énorme et magnifique chute qui faisait de la musique angélique à tout moment, on pourrait dire un bruit de fond… Je m’avançai jusqu’au pont suspendu, puis m’engageai dessus, sans aucune crainte. Je savourai chacun de mes pas, chacun des craquements de ce bois qui semblait pourrit. Que de bons moments j’avais passés à observer cette magnifique chute d’eau! Je m’arrêtai au milieu de cette passerelle à l’aspect non-sécuritaire et me pencha par-dessus bord pour observer le produit de cette chute. Puis je sautai dans le vide, lorsque je rentrai dans cette eau limpide, je ne pus sourire qu’au bien être que cela me faisait! Je n’ai jamais su ce que cette eau était et d’où elle venait, mais son arrivée donna une présence, depuis ce temps, ma solitude s'est terminée. Après un bon nettoyage de mes longues années d’emprisonnement, je sortis enfin de l’eau, et commençai à gravir les marches de pierre, pour arriver à ma petite maison ronde, faite de bois.

J’y pénétrai, et me plantai au milieu de la pièce. À ma droite se trouvait une table carrée qui possédait deux chaises. Devant moi se trouvait un foyer en pierre et un chaudron est logé à l’intérieur. À ma gauche, il y a mon lit, une plaque de bois montée sur des bûches. Des couvertures de laines recouvrent la paille, qui me sert de matelas. Entre le foyer et la table, se trouvait une énorme bibliothèque collée au mur. Je m’y avançai et tirai le livre intitulé : la Bible. Qui penserait qu’une sorcière maléfique ait choisi un répertoire du bien pour la clé de son repère?

Ces étagères de bois qui soutenait les manuscrits s’écartèrent tous en même temps et révélèrent le passage de ma cachette secrète. Mon chez moi!! Touts les murs sans exceptions possédaient des étagères pleines de grimoires, de potions, d’ingrédients, de chaudrons. Au milieu de la salle trônait une énorme marmite remplie de toiles d’araignées. Une ambiance de mort flottait dans mon domaine, lourde à porté pour des gens vénérant le bien. Mais pour des gens comme moi, des personnes étant le mal à l’état pur, cet endroit est le paradis!!

J’allumai le feu en dessous de la marmite, puis je me dirigeai vers le mur qui possédait les livres et j'en pris un. Je l’ouvris à la page intitulée : Chercher pour la vengeance.

Maintenant, c’est l’heure de trouver mes proies. Le regret et la pitié ne seront pas de mise! Seule, la mort dans d’atroces souffrances sera permise!! L’heure de la chasse a sonné…

Lorna



  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 8 juil 2006 à 16:17 Citer     Aller en bas de page

mmmm je l'aime vraiment beaucoup Sorcha^^

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 9 juil 2006 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi, j'aime bien les filles mystérieuses et diaboliques!! Lol!!!

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Saskia N. R.


Amour éphémère des fleurs hivernales...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1468 commentaires
Membre depuis
27 mai 2006
Dernière connexion
3 juin 2011
  Publié: 9 juil 2006 à 17:31 Citer     Aller en bas de page

Alors moi je fais le chapitre numéro 4 de fody alors les autres... DEPECHEZ VOUS!!!!!

Je meurs d'impatience...

Bien à vous (et faites attention à Sorchal elle m'a l'air sadique)

Biz

Lady S(askia)

 
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 10 juil 2006 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

THE OZZ: À oui? Tu sais bien que ce que j'écris est étrange ou plutôt... imaginatif!!...

Lady's: Tu ne devrais pas mettre de pression sur les autres comme ça... On fait tous de notre mieux tu sais.
En tout cas, merci de ta visite!!

Bien à vous
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1541
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0209] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.