Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· guy Olivié · Avraham · monthery
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 11:34:19
Paris: 25 févr 17:34:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: Bleu vie (mlles Phébus & Érosion) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 25 mars 2008 à 20:35 Citer     Aller en bas de page


En nos seins
j’ai des milliers de Libertés
En manque
En manque d’elles
des milliers de princesses avides de bleu
- le bleu ne doit jamais mourir
à l’encre du crayon de Phébus,
et à l’encre des espoirs
des toiles à moitié peintes –
des miles à faire avaler
à nos chaussures
car il ne sert à rien de vivre
sans qu’elles ne goûtent la poussière
d’un road trip
loin
de l’amer
Loin des insectes de nos peaux et
érosion
loin
road trip sur les routes éclairées
road trip sur les blues
maux dans une valise à l’amer
à la mer à jeter
juste
route
route
Une étoile à emporter
ailleurs
Ô un ailleurs d’Exil
Comme une révolution à chuchoter
à l’oreille d’une ballerine
- ballerine, le rouge tombe
le rouge tombe et
tu devrais y faire
l’amour –
encore à s’en tacher les cheveux :
bleu vivra
et j’aurai beau en pleurer toutes mes larmes, le bleu
le bleu vivra
parce qu’il est crucifié à chacune
des portes de notre sortie
chacune écrites en mots en maux
juste assez pour être en vie
encore
encore du bleu à mes cheveux
comme l’Olivier
tatoué
juste assez pour être envie
d’être désir
sur leur chair
bleu en cinémascope,
bleu vivra
en leurs nom de poètes
maudits
ivrognes et fous
ivrognes et beaux
fous à en crever
immenses
bleu des maux
bleu des
ongles
à s’en étendre partout à la chair
partout à nos sens
le bleu est une légende à travers le temps
légende qui jamais ne se meure
parce qu’encrée à nos racines
de toutes les couleurs,
celle de l’espoir est la plus bleue
et la plus belle à écrire
sur des pages et des pages
Celle de la Liberté
et les vagues à chanter
à nos requiem
bleu vivra
et à travers
bleu vivra
en nos seins



[25 mars 2008.]
[Mlles Phébus, Érosion]

 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
7 mars 2020
  Publié: 30 mars 2008 à 10:20 Citer     Aller en bas de page

Merci
pour les ongles

et le reste

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 15 mai 2008 à 20:27 Citer     Aller en bas de page

Rêve,
Bleu bleu bleu. Ouais, le bleu ça s'avale sans broncher.
(merci à toi)

lumignon,
*touchée, très, très, très touchée*
..merci.

Jade,
tu sais déjà. princesse.

Bleu pomme,
(merci)

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 16 nov 2013 à 06:47
Modifié:  16 nov 2013 à 06:47 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

M'incruste, mais... c'est juste beau. Les couleurs, la vie... Tout.
(Me demandez pas pourquoi ces mots à ma lecture. Ils se sont imposés pour décrire ce que j'ai ressenti.)

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1573
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0240] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.