Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· Le Poète Masqué · Ichou
13326 membres inscrits

Montréal: 27 févr 07:17:30
Paris: 27 févr 13:17:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Février 2020 : Maquillage :: Le Miroir d'elle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
1059 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
19 février
  Publié: 8 févr 2020 à 13:22
Modifié:  9 févr 2020 à 12:44 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Le Miroir d'Elle


Il regarde son reflet dans un miroir
Mais pouvons-nous encore dire Il
Pour cet être qui arbore de longs cils
Magnifiant des yeux sans espoir

Il arbore des traits masculins et durs
Et elle essaie de les dissimuler
Cette créature en quête de sa féminité
Abuse de fard comme une parure

Vêtu comme peut l'être, une femme
Il ne discerne plus ses origines
Perdu dans un trouble qui assassine
Les ultimes contours de son âme

Séduisant est le désir de cet homme
Qui vient de se transformer en Elle
Pour enfin espérer devenir la belle
De son intime sensualité de môme

Devons-nous voir en lui, un pervers
Ou en elle, une déformée ingénue
Qui redeviendra lui quand il sera nu
Mais restera, Elle, dans ses rêves


  ODH MAD
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
10101 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
27 février
  Publié: 9 févr 2020 à 01:47 Citer     Aller en bas de page

Aujourd'hui, il est moins compliqué de vivre plusieurs facettes de sa personnalité. La société est toujours dure dans ces cas-là, malheureusement.

Catherine

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 9 févr 2020 à 03:49
Modifié:  9 févr 2020 à 05:38 par ori
Citer     Aller en bas de page

N'est il pas plus simple de ce défaire de ces oripeaux de genre pour pouvoir regarder, chacun au fond de nous, et laisser s'exprimer nos propres chimies intérieures afin que puissent vivre la diversité d'émotions, de sensibilités qui est notre réel reflet.
Le monde d'aujourd'hui le permet et il est en chemin vers cela… La libération des femmes qui est en cours sera, si il n'oppose pas de résistance patriarcale de base, celle aussi de l'homme.
Merci de provoquer par cette poésie, cette réflexion.
Amicalement
Philippe

  Ori
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 9 févr 2020 à 08:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour coldasice,

Une manière élégante, sans jugement pour aborder ce sujet encore tabou, de nos jours, pour certaines personnes...

Cette souffrance de ce "Il-Elle" ou "Elle-Il" bien mise en évidence et donnant matière à réflexion. Merci pour ce partage, sans maquillage qui ose, sans nullement choquer, aborder ce thème.

J'ai apprécié cette lecture.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
27 février
  Publié: 9 févr 2020 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Un sujet profond traité avec pertinence et sans jugement, à travers ce miroir. L'alternance il/elle met en avant la difficulté dans cette quête d'identité, tandis que la chute s'attarde sur le regard sans concession des autres. Amicalement, Lucie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
544 poèmes Liste
24312 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 février
  Publié: 9 févr 2020 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Un poème plein de sensibilité, il me fait penser à la chanson d'Aznavour "Comme ils disent".
Bien pensé et écrit
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
1059 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
19 février
  Publié: 10 févr 2020 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Tychilios
Catherine
Philippe
Adria
Mawr
Lucie
ODE
SienKieWicz

Merci à vous d'être passés voir ce personnage en quête d'identité
Ce texte est quand même ancien, mais il cadrait avec le thème, c'est pour cela que je l'ai posté
Je suis toujours en manque de création. Et trouver une solution pour de nouveau créer des textes me semble pas utopique, pour le moment. Peut-être, ai je aussi besoin d'un miroir et de changer ce que je décrivais auparavant.
Olivier

  ODH MAD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5904 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 févr 2020 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Joli questionnement sur l'identité. Ravi de te relire.
Pour une belle partition sur le thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 542
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0302] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.