Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 62
Invisible : 0
Total : 67
· Alphonse BLAISE. · Personne. · Douve · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Catwoman
13339 membres inscrits

Montréal: 18 avr 06:54:23
Paris: 18 avr 12:54:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Ya Mohammed ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
8 août 2019
  Publié: 8 sept 2015 à 06:55
Modifié:  30 sept 2015 à 22:54 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


Ya Mohammed.

Salam aleikum wa rahmatullah ya Mohammed (Paix et Salutations sur Ton Âme Merveilleuse),

Tout d’abord, pardonne-moi si je te tutoie alors que je ne te connais pas encore, or ton message, depuis quelques années déjà, s’est enveloppé sur mon âme, et depuis lors, je reçois, avec énormément de chance l’incroyable espoir de devenir un tout petit membre de ta famille. Je tiens à te remercier de nous avoir ouvert une route où l’individu n’existe plus uniquement pour lui seul, mais dans un ensemble de peuples, dans cette pluralité de couleurs, de cœurs, de pensées qui naviguent toutes dans un seul murmure, dans le secret dessein de Notre Créateur. Puisse ma famille de la foi être sous la protection de Dieu, sous l’ombre de Son Infinie Miséricorde !

Cette missive que je t’écris dans cette nuit noire et silencieuse, il y a longtemps qu’elle sommeille dans mon esprit. En effet, je ne sais pas encore si je suis autorisée à m’exprimer aussi directement à toi tant ton être m’intimide, tant ton existence a changé le cours de l’histoire de nombre d’hommes et de femmes à travers les siècles, dont la mienne. Tu me vois ainsi, éveillée en cette heure tardive, incapable de dormir, car trop de pensées se bousculent – j’ai trop de choses à te dire. Et malheureusement, mes compétences sont assez faibles afin d’ordonner tout ce bouillonnement qui vit en moi.

Le soleil et la lune se succèdent tous les jours et toutes les nuits, les animaux vaquent aux mêmes tâches, l’air chatouille nos narines, et il y a ce canon qui m’émeut à chaque fois que je l’entends, cette mélodie en deux échos, lorsque ta voix se mêle à celle du Puissant au travers de ce guide de la vie, ce Livre dont je ne pourrai jamais maîtriser les insondables méandres. Oui, j’apprécie, avec l’intelligence qui m’a été dotée, le tourbillon divin de la Nature et l’exemplarité de ton parcours qui inspire tant d’éloges.

Et il y a ces larmes amères que je verse souvent, lorsque je me remémore les affres douloureuses à travers lesquelles tu es passé, ces marques indélébiles d’un destin implacable que nul autre n’aurait su porter avec tant d’abnégation et de ferveur que toi ya Mohammed. Et crois bien que je suis sincèrement désolée de te décevoir trop souvent lorsque je deviens mollassonne et que je n’honore pas avec suffisamment de sérieux cet engagement d’aimer de toutes mes forces la créature préférée de Dieu.

Je ne sais si ces quelques lignes auront un sens à tes yeux, or crois bien que je m’efforce de dompter de manière méthodique le flot de mes pensées. Tu sais, il est un exercice ardu que d’abandonner mes chaussures afin d’essayer de porter les tiennes, dans cette vaine tentative de marcher dans tes pas, bien trop éloignés de moi tant le cheminement de ma foi sera toujours trop inférieure à la tienne. Oui, pour chaque croyant et croyante sur Terre, ces maigres ébauches semblent s’écraser telles les vagues que l’océan rejette sur la plage.

Seigneur, accorde le salut à Mohammed ainsi qu’à sa famille, comme Tu l’as accordé à Ibrahim et sa famille et bénis Mohammed ainsi que sa famille, comme Tu as béni Ibrahim et sa famille. Dans les univers, Tu es Digne de louanges et de glorifications. Et mes lèvres récitent cette prière en ton nom, et mes mains en tremblent d’émotion, et mon cœur ruisselle d’abandon en évoquant ton histoire. Tu dis en ton temps à tes fidèles compagnons – puissent-ils être agréés de Dieu – que tes frères te manquent alors que tu ne les connais pas encore, sache que je prie ce jour où nous serons présentés pour la première fois car tu me manques également.

Inspirée par ton amour, ma plume tresse sur le papier la fontaine de ta beauté que j’imagine dans mes rêves, et l’inertie du silence qui m’entoure me fait entrevoir un avenir merveilleux si mon dernier jugement me déclare apte à faire partie de ceux que tu accueilleras dans le jardin d’Éden.

D’ailleurs, je ne sais si j’ai le droit de t’appeler mon bien-aimé car tu ne m’appartiens pas mais bien pour tous les humains, sache que, même si j’ai fauté beaucoup trop de fois et que je fauterai encore, ton exemplarité a transpercé mon âme et j’espère de toutes mes forces que tu daigneras poser ton regard sur la ridicule personne que je suis.

Mon corps, mon âme veulent s’envoler vers toi, ô mon maître spirituel, veulent caresser ce caractère parfait. Chanceux sont ceux qui ont pu côtoyer ton existence de ton vivant, ô Messager, qui purent boire de ta bouche les sagesses les plus nobles, et depuis ton départ auprès de Notre Souverain, la Terre semble fade, dénuée de tout attrait. Et je m’interroge aujourd’hui, dans ce monde de contradictions, comment endosser ce manteau lourd de responsabilités lorsqu’il s’agit d’éveiller les mystères du Coran dans mon quotidien.

Ya Mohammed, le brouhaha qui galope dans mon esprit est impétueux et sauvage, et je ne saurai stopper cette vibration qui secoue ma poitrine tant il y a de mots qui te sont dédiés dans l’intimité de mon corps. Et je sais bien que la valeur de cette lettre ne saura pas rendre grâce à ta grandeur, toute comparaison étant impossible par rapport à ce que tu es. Alors sache que si mes écrits ne seront que des souvenirs effacés par le temps, mon cœur ne cessera de t’aimer et de te louanger.

Je laisse là ma plume, car ma vue se brouille au travers de mes larmes, et la passion qui m’anime, je la nourrirais de chants et de psalmodies sacrées, dans la solitude de ce dialogue que je sens si réel, au contact de ces rappels aux mille et une énigmes. Je t’aime ya Rassoul Allah !

  ]La Sanctuaire[
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
14992 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 8 sept 2015 à 17:52
Modifié:  8 sept 2015 à 17:53 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonjour Sanctuary,

Un très beau message plein d'amour envers ton guide spirituel !
Je suis chrétienne de naissance, bien que je ne pratique pas, mais dans toutes les religions, pour dieu quel que soit son appellation, la parole est amour !
Merci pour ce très beau partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
8 août 2019
  Publié: 11 sept 2015 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Mille mercis pour ces messages (peu nombreux, certes) qui me touchent énormément !

Merci d'avoir su lire une déclaration d'amour et non un délire d'une potentielle fanatique !

Votre ouverture d'esprit vous honore !

Poétiquement,

Le Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
8 août 2019
  Publié: 9 nov 2018 à 05:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath
Je croyais lire un poème, et je lis une prière,
J’ai cru subir un anathème et je visite un sanctuaire
Je me suis dit : encore ? Le fanatisme ? Et j’ai lu de l’amour
Ta plume est un calame venu des sables, continue
Je te respecte pour ta façon de gérer ta conviction et je partage le même amour en hébreu.

Ma Salam

Sylvain



Les religieux, et ceux qui sont inspirés par la pensée religieuse, montrent la dimension spirituelle et la beauté de l’amour. Pour un croyant, aimer un autre humain et tous les autres humains rapproche de l’amour de Dieu. Les paroles en faveur de l’amour se retrouvent aussi bien chez les catholiques, que les protestants, les musulmans, les penseurs indiens et même chez ceux de l’antiquité.

Rencontrons-nous toujours les uns les autres avec le sourire, le sourire est le début de l’amour.

Et il en sera ainsi cher frère en humanité, nous serons liés par les mots qui élèvent l'âme !

Merci Sylvain, shabbat shalom !

Fraternellement,

Samira.

  ]La Sanctuaire[
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1138
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0203] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.