Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 21
· James · Traalndoor
13329 membres inscrits

Montréal: 2 mars 12:11:34
Paris: 2 mars 18:11:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La savonneuse (vieux métier d'autrefois)d'après un document Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 12 oct 2017 à 00:52
Modifié:  12 oct 2017 à 11:05 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Robe noire cintrée et tablier rayé,
Un chignon relevé, tenu par un ruban,
Elle paraît très mûre, mais ses pas sont bien lents.
Un sac volumineux, sur l'épaule posé,
Contient les vêtements, qu'il lui faudra laver.
Elle sent bon la lavande, le savon, et le lin.
Quand son linge est bien propre, elle va le rapporter,
Maison après maison, à ses clients pressés,
Qui lui offrent parfois, des œufs ou un poulet.
Rude tâche pourtant, ses mains sont abîmées,
Par ce très dur métier, ingrat et mal payé !
Demain, il lui faudra à nouveau décrasser,
Les draps, les pantalons, et les longs tabliers.
Ce sera une bien rude journée !

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2575 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
1er février
  Publié: 12 oct 2017 à 01:59
Modifié:  12 oct 2017 à 09:06 par Didier
Citer     Aller en bas de page

C'est très bien décrit, et ton poème rappel que notre simple quotidien est meilleur aujourd'hui qu'hier.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
546 poèmes Liste
24326 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 12 oct 2017 à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Merci JOSETTE, quand je vois dans nos campagnes, de vieux lavoirs, je me représente la tâche de toutes ces femmes qui même par froid glacial, allaient laver le linge. Ce métier que tu nous décris si bien, nos arrières grands - mères ont pu peut - être le pratiquer.
De nos jours, c'est bien simplifié.
Bisous JOSETTE
Très émouvant ce récit
ODE 31 - 17

  OM
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
9941 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 12 oct 2017 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

mon commentaire va venir... si, si,

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16858 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 12 oct 2017 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

une belle simplicite
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 13 oct 2017 à 00:56 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment pour vos adorables, et chaleureux com avisés:

Didier,

Ode,

Mido,

Samamuse,

Lipstick Cindy.

c'est vraiment très gentil!

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
1950 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
25 février
  Publié: 13 oct 2017 à 16:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Josette

Description très précise de cette lavandière
Qui tout les jours se doit de laver
Pour les autres linge , draps et autres
En échange de nourriture.
Quel dur métier !
Et pourtant.....Dans un temps révolu il a été !

Bisous - MUSCADE


  MUSCADE
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 14 oct 2017 à 02:06 Citer     Aller en bas de page

Toujours beaucoup d'émotion dans tes écrits, Josette. Merci pour cette carte postale relatant les activités d'antan. A bientôt !

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
327 poèmes Liste
5939 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 février
  Publié: 14 oct 2017 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Dans les années 60, à la campagne le lavoir était la machine à laver de beaucoup de femmes.... merci de nous rappeler ce temps pas si ancien.



Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 14 oct 2017 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir
Merci Josette pour cette évocation de ces anciens métiers et des femmes, dures à la tâche mais toujours dignes, qui l'exerçaient.
amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 15 oct 2017 à 00:44 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment pour vos adorables, chaleureux com avisés:

NicoNavel,

Muscade,

Jean-Claude,

Adrien,

Yvon,

Jean-Louis.

c'est vraiment très gentil!

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 24 oct 2017 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Un beau portrait de femme que tu nous offres là...avec sensibilité.
Il m'évoque un tableau, la Lingère de Léon Delachaux.

Avec toutes mes amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1270
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Un bel été (aglaé et Aurélien) (Autres)
Auteur : Jean-Louis
(Autres)
Auteur :
Chronique d'une blessure annoncée (Autres)
Auteur : Maschoune
(Autres)
Auteur :
Quand le petit matin annonce le couchant (Autres)
Auteur : THOMAS
Au bout du chemin (Autres)
Auteur : Rosanna
La jetée (Autres)
Auteur : Danalore
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
Tu vas me manquer (Autres)
Auteur : PA...
(Autres)
Auteur :
Le tour du cadran. (Autres)
Auteur : PapillonMystere
(Autres)
Auteur :
Poètes qui comme Rimbaud... (Autres)
Auteur : Rosanna
(Autres)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0362] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.