Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 1036
Invisible : 0
Total : 1037
· Personne
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 17:37:49
Paris: 1er mars 23:37:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Ressemblance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 10 mai 2018 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

La nature se réveille en ce jour, tranquille.
Doucement, au rythme d'une brise légère
Ajuste ses atours et de tendres couleurs se maquille.
Quand à moi j'opte pour une robe printanière.

Je vais de ce pas rejoindre le jardin
Admirer les lumières, m’enivrer de senteurs.
Voyez comme il est facile l’accès au bonheur
Admirant la simplicité, je suis bien.

La rouge et flamboyante pivoine
Se courbe en ce beau matin de printemps
Elle sait dans sa position idoine
Que son règne est fini, cela ne dure jamais longtemps.

C'est ainsi qu'en profite le parterre de poètes
Adorables œillets pourpre
Pour flirter négligemment avec les pâquerettes
Qui sous l'émotion s'empourprent.

Le pavot majestueux attend patiemment
Qu'une goutte tiède de la matinale rosée
Vienne sur lui, agréablement se déposer
Pour qu'explose à nouveau ses bourgeons flamboyant.

C'est dans cette quiétude d'un matin
Que mes pensées virevoltent
Comme les oiseaux désinvoltes
Gazouillant et entonnant leurs refrains.

Les fleurs sont identiques aux filles
Dans leurs gestes quotidiens
Une tenue adéquate,quelques talons aiguilles
Un soupçon de fard pour être, juste bien.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16857 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 10 mai 2018 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

très beau poème

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
14828 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 10 mai 2018 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème floral qui sent bon le printemps

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12762 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 11 mai 2018 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ton poème et les fleurs qui le parsèment dans leurs élégants habits de séduction

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 664
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0195] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.