Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 9
13192 membres inscrits

Montréal: 2 mars 21:51:34
Paris: 3 mars 03:51:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 3) : "Les mots du silence" :: Silence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 7 juil 2020 à 04:11
Modifié:  7 juil 2020 à 05:16 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Combien d'heures à filer le temps
pour confectionner l'écharpe du vent.
Dans cette semaine emplie de silence
Soirs et matins cristallisés d'indolence.

Combien de sabliers à retourner dans l'air
pour s'allonger sur nos plages horaires.
Je capte doucement tous ces silences
Dans le murmure des feuilles qui dansent.

Combien de pas fouleront la terre encore
pour que nos dires soient à nouveau en accord.
Le temps s'est suspendu aux portes de nos lèvres
il s'est endormi dans un merveilleux rêve.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1703 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 février
  Publié: 7 juil 2020 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

Il est chantant ce silence, joli!

  SHElene
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 7 juil 2020 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir PapillonMystère

Un silence aérien, en douceur... du rêve ! Merci pour cet agréable partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5905 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 7 juil 2020 à 18:29 Citer     Aller en bas de page

"S'allonger sur nos plages horaires pour capter les silences"

J'aime beaucoup

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
421 poèmes Liste
4702 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 8 juil 2020 à 02:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour PapillonMystère,
s'allonger sur les plages horaires pour arrêter le temps aussi. J'ai beaucoup aimé la quiétude qui se dégage de ton poème.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 9 juil 2020 à 02:40 Citer     Aller en bas de page

Merci SHElene
le poème chante et moi j'écoute de la musique.
Amitiés

Mawringhe
Lorsqu'on attend souvent on rêve, merci de ton passage.

Lacase
"S'allonger sur nos plages horaires pour capter les silences" C'est ce que je fais lorsque j'attends
Merci à toi.

Pichardin

Dans la quiétude le temps se mu en jolis rêves.
Merci de tes mots.


  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
325 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
15 février
  Publié: 11 juil 2020 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour PapillonMystere,

Je vous découvre sur ce texte, et c’est une très bonne surprise… Un joli poème ; il y a, il est vrai, de la douceur mais j’y vois surtout des « combien » qui en disent long sur "ce silence" : nos rêves sont là et toujours présents. J’aime.

Amitiés - Franck















 
Rosy
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
82 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
9 décembre 2020
  Publié: 11 juil 2020 à 20:13 Citer     Aller en bas de page

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 13 juil 2020 à 16:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Entrevoir une double présence, le silence et le temps ...un poème très agréable.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 14 juil 2020 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

Franck
merci de votre appréciation
Je ne connais pas vos textes non plu, je vais y palier
Bonne journée poétique


Rosy
Merci Rosy

Jean Louis
merci Jean Louis
un seul être vous manque et tout est dépeuplé il parait!!!

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 467
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0347] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.