Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 37
· Avraham · zouzou31
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 02:22:17
Paris: 6 oct 08:22:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le nouveau voyage d'ulysse vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 15 juin 2018 à 08:15
Modifié:  5 avr 2021 à 05:29 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom


Le nouveau voyage d'Ulysse ou invitations poétiques

J'ai longtemps traversé de profondes rivières
titubant à genoux aux filons aurifères
que j'ai souhaité me perdre au milieu des flots
quand d'autres ne pensaient là, qu'à sauver leur peau.

J'ai gravi des monts que je croyais éternels
adressant des pensées au velour du ciel,
côtoyé l'âme des morts au grand cimetière
envahi de remords comme d'autres espèrent.

J'ai loué ta beauté aux heures de passions
me suis laissé aller au vent des pulsations,
quand on berce son coeur d'une belle illusion,
une vie demeurant, en regard de ton nom. *

Lors j'ai suivi des pistes ourlées de certitudes
sans penser au retour à l'affreuse habitude.
J'ai pris des trains de nuit - las d'un certain futur -
balayant à mes pieds toutes les dorures.

Je suis devenu le modèle d'un simple parapluie
une ombre à côté du soleil et de mes propres envies
oubliant mes baleines - à craindre la folie -
quand on se dit qu'ailleurs on pleure moins qu'ici.

Pourtant j'ai toujours vu dans tes reflets d'or,
à l'orée ta présence - ô délicieux trésor -
et sous les fondations qui couvrent ma raison
je trouve encore au fond... ton souvenir. Disons !

Cidnos (2018 )


* old : d'un objet porte bonheur qui n'a plus de nom.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17507 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 15 juin 2018 à 12:03 Citer vertical_align_bottom

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
13483 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 15 juin 2018 à 12:52 Citer vertical_align_bottom

C'est inouï comme ton écriture a changé depuis tes débuts ici

Bravo à toi, toujours un plaisir de te lire

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 15 juin 2018 à 12:54
Modifié:  15 juin 2018 à 13:00 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Merci. Je suis d'accord avec toi. Mais c'est grâce à vous. Amis poêtes. J'apprends et cela me plait.
PS : Mais pour écrire de la poésie, il faut une âme sensible. C'est mon cas, je crois.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
3554 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 16 juin 2018 à 02:08
Modifié:  16 juin 2018 à 02:14 par Le Poète Masqué
Citer vertical_align_bottom

Bonjour Cidnos,

Que de sensations étonnantes en ce poème !

C'est presque une Odyssée amoureuse !

C'est de cette manière que j'ai perçu ton poème…


En relisant le titre, j'ai compris que ma perception était juste :
la traversée de multiples obstacles, pour enfin arriver aux pieds de la femme aimée.


Amitiés


Citation de Cidnos
Merci. Je suis d'accord avec toi. Mais c'est grâce à vous. Amis poêtes. J'apprends et cela me plait.
PS : Mais pour écrire de la poésie, il faut une âme sensible. C'est mon cas, je crois.



Merci pour cette remarque.

Garde cette sensibilité.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 16 juin 2018 à 03:00 Citer vertical_align_bottom

C'est toujours un plaisir d'avoir tes commentaires, ton analyse
C'est une odyssée. Exact. Cela explique le titre.
Mais Ulysse ne retournera pas chez lui. Il vivra avec les souvenirs de sa vie ...
C'est donc bien une odyssée.... un chemin de vie qui continue. ... Ulysse vivra d'autres rencontres
Tirés bonne journée
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 18 juin 2018 à 06:55 Citer vertical_align_bottom

Merci à vous mes amis.
Bonne journée
Christophe

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
5101 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 18 juin 2018 à 16:26 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Christophe,
Les temps sembent bien révolus d'avoir été confus ou incertain, tu reprends le large...
amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 18 juin 2018 à 18:12
Modifié:  18 juin 2018 à 18:59 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Merci Jean Louis pour ce commentaire bienvenu et bien senti ( à me parler du large).
Ce large qui occupe tant de place dans ma poésie et dans ma vie.
Amicalement
Bonne journée
Christophe

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2059 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 23 juin 2018 à 03:47 Citer vertical_align_bottom

Bonjour
je crois que c'est notre évolution au cours de notre vie qui est le plus impressionnant des voyages, et quand, comme ici, la fidélité à un souvenir apporte de l'aide, c'est émouvant

  Critiques acceptées
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 25 juin 2018 à 11:40
Modifié:  26 juin 2018 à 17:21 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Je trouve ta lecture intéressante.
C'est effectivement un personnage qui voyage (un peu comme moi) qui connut et connait encore diverses expériences.
Un personnage un peu excessif qui finalement se retourne sur sa vie et cherche à savoir où se trouve le vrai bonheur.
Il répond sur la route de tous ses souvenirs ... aux filons aurifères, au sommet des montagnes, dans ces amours passés et lorsqu'il repense à Lison. Une femme évidemment marquante mais une femme qui malheureusement n'existe dans ce poème que pour la rime de la chanson.
Amicalement
Christophe

PS : Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un autoportrait. Peut être un texte avec un sens caché ... ou de la pure imagination.

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2059 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 28 juin 2018 à 12:04 Citer vertical_align_bottom


"Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un autoportrait. Peut être un texte avec un sens caché ... ou de la pure imagination."

nous mettons toujours un peu de nous-même dans nos poèmes ou proses, par petites touches légères ou quelquefois à grands coups d'émotions

  Critiques acceptées
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 28 juin 2018 à 13:31
Modifié:  3 avr 2019 à 08:01 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Oui toujours un peu de nous même ...
Et je crois que j'y ai mis là ... à lexcès beaucoup d'émotions.
Bonne journée

 
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre 2021
  Publié: 4 mars 2020 à 19:37
Modifié:  4 mars 2020 à 19:38 par Argynne Aphrodite
Citer vertical_align_bottom


Absolument magnifique !
une expressivité extraordinaire claire et pénétrante, avec pourtant des mots bien ordinaires ! marquant profondément en moi, lisant, la sensation très forte du mouvement du passé, collé/collant, dans un tout qui voyage, fuyant ou explorant...
exploration aussi de l'amour passion ; amour passion à la fin, bien marqué dans le présent, se réconfortant du souvenir de ce qu'il était, d'antan...

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 7 mars 2020 à 03:02
Modifié:  7 mars 2020 à 03:11 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Bonjour
J 'apprécie la profondeur de vos réflexions à donner un sens à ce texte qui vous parle tant ..et qui chez moi recèle encore bien des mystères.
Entre un bonheur bien réel, mes goûts d'aventures (découvertes, voyages ) et ces souvenirs qui me marquent à jamais.
Bonne journée

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1299
Réponses: 14
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0314] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.