Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 12
· Jean-Claude
13213 membres inscrits

Montréal: 8 mars 22:43:21
Paris: 9 mars 04:43:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 5) : "Cœur d’artichaut" :: Artie Shaw Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 24 juil 2020 à 23:45
Modifié:  25 juil 2020 à 09:50 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Swinguant avec élégance
S’envole la clarinette
Au plus haut soufflant ses notes
Derrière l’orchestre fonce
En un chorus aux limites
D’un vibrato qui défonce

Chauffe Artie ! chauffe!

Sur ce rythme époustouflant
Gronde la section des cordes
Leur sonorité s’enflant
Fusent les saxos qui bardent
Fort des arpèges raflant
Le tempo d’harmonies sourdes

Chauffe Artie ! chauffe!

La trompette éclate enfin
Sertie dans l’âpre cadence
De la batterie à fond
D’une furie de stridences
Frénétiques qui bluffant
Le cœur met le corps en transes

Chauffe Artie ! chauffe!

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12774 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 25 juil 2020 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Ah ah ah j'adore le titre

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 25 juil 2020 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

J'aime ! Merci Monthéry.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
422 poèmes Liste
4725 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 26 juil 2020 à 02:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Monthery,
bravo pour ce texte musical, on a envie de swinguer avec l'Artie(ste).
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1703 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 février
  Publié: 28 juil 2020 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

Quand la clarinette new yorkaise rejoint le biniou breton, ça donne une saveur particulière à l'Artichaut. Original! Merci Monthery.

  SHElene
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5906 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 29 juil 2020 à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Oui le titre bien sûr.
"Beguin the beguine" je suis allé réécouter l'artiste
et trouver l'histoire de la tournée difficile de Billie Holiday (seule noire dans cet orchestre blanc)
Jolie partition sur le thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 30 juil 2020 à 02:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune, Jean-Claude Glissant, Pichardin SHElene, Lacase d'apprécier la poésie musicale (ou la musique poétique) du jazz,

m.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 30 juil 2020 à 14:35 Citer     Aller en bas de page

Le Blue Note ne renierait pas...; -)...Great !
Artie joue bien, je trouve...:-)....


Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
347 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 31 juil 2020 à 08:53
Modifié:  31 juil 2020 à 08:56 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Merci, RiagalenArtem pour ton avis d'habitué de la rue d'Artois,

m.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 436
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0251] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.