Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 5
Invisible : 0
Total : 6
· Cio
13228 membres inscrits

Montréal: 22 mars 21:31:48
Paris: 23 mars 02:31:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Lumière Noire vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Marquise des Ombres


C'est en rêvant de paradis perdus que le réel devient tragique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
23 février 2009
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 16 oct 2018 à 09:29
Modifié:  6 déc 2020 à 13:15 par Marquise des Ombres
Citer vertical_align_bottom

Lumière Noire


Un soleil incandescent inondait la rue,
Les ombres s'étiraient comme du fil de fer
Et semblant surgir des profondeurs de l'enfer,
C'est dans le creux du jour qu'elle m'est apparue.

J'entendais sa voix derrière ses lèvres closes.
Ses yeux voilés trahissaient mon propre désir,
Mes rêves inavoués, mon souffle, mes plaisirs
Tandis que dans l'air flottait une odeur de rose.

Dans la brume de fumée que le vent déplace,
Mêlées aux brins d'herbe, quelques fleurs épanouies
Accrochaient ses cheveux sous mon œil ébloui
Et au fond de mon cœur faisait fondre la glace.

Les bras ouverts telle une vierge en repentir
L'air serein d'une âme dénuée de tourment...
Sans la moindre promesse, prière ou serment,
Face au miroir, je n'aurai plus à me mentir.


A.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
360 poèmes Liste
6893 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 16 oct 2018 à 10:30 Citer vertical_align_bottom

j'ai apprécié ma lecture

Yvon

  YD
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5082 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 16 oct 2018 à 18:28 Citer vertical_align_bottom

Plaisant et joli à lire.
Lui as-tu montré depuis
À quel point tu veux l'élire,
Trouver en elle un appui ?

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13614 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 17 oct 2018 à 05:05 Citer vertical_align_bottom

Bel écrit, un plaisir de lecture

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Marquise des Ombres


C'est en rêvant de paradis perdus que le réel devient tragique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
23 février 2009
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 17 oct 2018 à 10:17 Citer vertical_align_bottom

Drôle d'oiseau : Merci à vous

Yvon : Ravie que vous ayez apprécié

QUOIQOUIJE : Merci pour votre lecture et vos rimes. Hélas... sa beauté n'égale que la rareté de ses apparitions.

Maschoune : Plaisir partagé.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 742
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0214] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.