Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 65
· ode3117 · Douve · Scelta · ***Cocci*** · Avraham
Équipe de gestion
· Catwoman
13339 membres inscrits

Montréal: 18 avr 07:16:37
Paris: 18 avr 13:16:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les p’tites bombes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 25 déc 2018 à 03:59
Modifié:  5 avr 2020 à 16:44 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Téléphone à l’oreille, j’accompagnais ma fille
Il lui fallait des bottes, un manteau et un jean
Et son frère me parlait des beaux jours qu’il coulait
A l’autre bout du monde avec sa petite bombe

Joyeuse de leur soleil, errant dans les rayons
Je souriais, tout en cherchant un pantalon
« Slim Maman, en 36, bien serré aux mollets »
Les bras chargés de fringues qu’elle partait essayer

Quelle petite bombe attendais-tu dans les allées ?
Tes yeux si près des miens en sont restés discrets
Je n’allais pas me plaindre, le moment fut intense
Ton visage suffisait à savourer ma chance

Elle n’avait rien trouvé. Sortant du magasin
Toi assis nonchalant, tu patientais dehors
Nous avons échangé un regard insensé
Si elles n’étaient pas là nous y serions encore


J’ai aimé cet instant libre de tout marché
Toutes ces petites bombes, mais rien n’a explosé


  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16933 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 25 déc 2018 à 11:02 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
14992 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 25 déc 2018 à 17:03 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Chlamys,

Superbe !



Belle nuit !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 26 déc 2018 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Mido ben, Sybilla, merci pour votre passage et vos commentaires !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 26 déc 2018 à 15:14
Modifié:  26 déc 2018 à 15:20 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Un poème qui se lit comme une petite histoire vécue...

De la réalité à une équivoque sur le sens d'un mot...


Tout ceci est exact ! Merci Hubix

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 2 jan 2019 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Damon
J'ai aimé cet instant!!

Beau texte, bravo



Merci pour votre passage !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5906 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 12 août 2019 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Il y a des moments comme ça où des regards se parlent et où en un clin d'oeil tout semble possible...
Très joli moment sans doute et très joli texte.

M'amène le poème "les passantes" d'Antoine Pol

"A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage,
Font paraître court le chemin ;
Qu'on est seul peut être à comprendre,
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré la main"

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1417 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 12 août 2019 à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Il y a des moments comme ça où des regards se parlent et où en un clin d'oeil tout semble possible...
Très joli moment sans doute et très joli texte.

M'amène le poème "les passantes" d'Antoine Pol

"A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage,
Font paraître court le chemin ;
Qu'on est seul peut être à comprendre,
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré la main"


Merci Lacase pour votre commentaire.
Il y a cependant quelque chose de mélancolique dans ce poème d'Antoine Pol, que je n'ai pas ressenti dans le moment décrit.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 623
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0232] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.