Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 14
· Jean Poupett' · guy Olivié · Aude Doiderose
13211 membres inscrits

Montréal: 8 mars 07:08:00
Paris: 8 mars 13:08:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Paysage glaçé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 18 jan 2019 à 10:53
Modifié:  18 jan 2019 à 13:35 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Ici est le royaume de glace
Le froid est l'équivalent du feu
Il brûle quand il vous enlace.
Tout se fige d'un blanc au reflet bleu.

Mer se fendille sous ses engelures
Vague sourire recrachant tessons de glace.
Ailes d'oiseaux, seules voilures
Colorées du lieu, dansent dans l'espace.

Multiples becs aux tons irisés
S'étalent sur cette toile en une fresque.
Patchwork de touches chaudes projetées
À l’aérosol de la délicatesse.

Seul, un de ces «beaux ou belles» gracieux
Dissimulé dans le paysage, égaré
Ou consciencieux,
Dissèque d'étranges pensées.

Peut être, l'envie d'autres contrées
Enrobées d'une chaleur d’été.
D'une vaste étendue de sable blond
Ou de la tiédeur d'un crépuscule, embrasant sa raison.

Loin sous une autre latitude, il savoure
Le disque incendiaire d'un couché de soleil
Dont l’œil en fournaise évapore les contours
Semblant vouloir se couler en un bain de sommeil.

Lentement, il sombre en l'océan salé,
Où son reflet se réclame d'une ode à la sérénité.
Le monde s'est tu, enveloppé de douce quiétude,
Il toise d'un dernier regard en une fière attitude.

À la mer, parcourue d'une onde de frissons,
Royal, lui accorde un lit parsemé de diamants.
Tout là-haut, l'oiseau apaisé accepte le présent
D'une nuit, attendant qu'à nouveau brille l'horizon.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16864 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 18 jan 2019 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

heureux de te lire de nouveau
bonne soiree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
10 février
  Publié: 18 jan 2019 à 16:18 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir PapillonMystere,

Ravie de te lire de nouveau !
Magnifique !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 19 jan 2019 à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, au plaisir de vous lire.
ODIN
mido
benSybilla

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
735 poèmes Liste
15713 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 19 jan 2019 à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Ici est le royaume de glace
Le froid est l'équivalent du feu
Il brûle quand il vous enlace.
Tout se fige d'un blanc au reflet bleu.

Mer se fendille sous ses engelures
Vague sourire recrachant tessons de glace.
Ailes d'oiseaux, seules voilures
Colorées du lieu, dansent dans l'espace.



Voilà notre peintre à 360 degrés qui revient et en pleine forme !
J'aime ce tableau plein d'amour por ce monde dans lequel nous vivons
Bisoux ,chère Domi.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 20 jan 2019 à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Well, j'aime l'Hiver et ses neiges et ses glaces alors je ne peux que plus qu'apprécier le début de ton poème...ce qui est ballot, c'est que j'ai elevé les mêmes strophes que Lilia ; -)...J'espère que tu nous donneras encore à peindre de ces toiles qui se sont faites rares...

Amitiés...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 16 févr 2019 à 03:34 Citer     Aller en bas de page

lilia merci d'avoir posé les yeux sur ma toile glacée.
Bise

RiagalenArtem
Merci l'ami, oui tu as raison j'écris beaucoup moins.Mais la peinture reste ma grande passion!!!
A bientot

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 412
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0200] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.