Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 975
Invisible : 0
Total : 975
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 18:22:21
Paris: 2 mars 00:22:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Question de génération ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 27 juil 2018 à 05:06
Modifié:  27 juil 2018 à 09:02 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Par amour taire
Le goût de larmes amères.
Par amour laisser dire
Ce qui de vous transpire.

Mettons au monde
Petits garnements
Tentons d’être bons parents
De vous, ne doutons une seconde.

Pas de mode d'emploi
Simples gestes d'amour font loi
Acceptons de vous, caprices
Vos petits délices.

Prouvant votre potentiel
Armés de vos « Non ! »
C'est « Moi » qui ai raison
Vous déployez vos ailes.

Nous sommes fiers
Vous avez du caractère !
Votre ligne de conduite
Est bonne pour la suite

Vous partez... revenez...
Affûtez vos ailes
Sommes heureux, vous partez avec elle
À votre tour, parents devenez.

Notre route se poursuit....
Avons d'autres envies
Pensons avoir rempli notre rôle
Enfin, juste un symbole....

Maintenant enfants je vous pose ces questions !

Parents se devraient-ils d’être immuables ?
Nouvelle génération aurait-elle du mal ?
Elle qui se targue d’être ouverte
D'accepter de leurs aînés d'autres découvertes.

Serions nous injustes, égoïstes?
Certains le penseraient-ils?
Oh non...bien sur que non!
Vous accepter? Oui? Ah ouf ! Mais... sous conditions.

Ah ! Il est des conditions ?
Nous devons... vous quoi ?
Excusez-nous... Nous n'avions point songé
Vous demander la permission !

Ah non ? Ce n'est pas cela ?
Nous sommes libre, dites-vous ?
Mais ne pas déranger vos habitudes... ah !!
Non ! bien sûr que non vous ne jugez pas !
Simples ressentis que vous nous expliquez

En nous balançant au visage :
« Vous avez changé !
Plus aussi disponibles
C'est pas très sage.

Et de dire encore
Ne le voyez-vous pas, chers parents ?
Mais si vous saviez comme pour nous c'est perturbant !!
Vivez comme bon vous semble mais... Ne changez rien

Vous écoutant, nous les chers parents
Avons eu peur un instant....
Venait en nous... une pensée insensée
Aurions-nous mis au monde nos parents...


Lettre écrite avec amour.





  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5904 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 29 juil 2018 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

En espérant que ce message touche son but.
J'ai aimé ce ressenti que je partage grandement
Merci pour ce beau texte.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
9930 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 2 août 2018 à 04:46 Citer     Aller en bas de page

mêmes ressentis.
acceptations parfois difficiles.
leur héritage, nos extravagances qui risquent d'être onéreuses.
par sécurité pour nous (c'est plutôt pour eux, nos enfants, et les administrations) limitons nos envies.
ils disent qu'ils nous aime, en refusant d'être aimé de la même façon.
à +

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1029
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0209] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.