Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13326 membres inscrits

Montréal: 28 févr 17:02:32
Paris: 28 févr 23:02:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Avis aux mauvaises mères Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
7 mai 2020
  Publié: 14 oct 2019 à 22:19
Modifié:  27 oct 2019 à 11:10 par A.Belhirch
Citer     Aller en bas de page

Ce ne sont pas des on-dit
Les mamans n'iront pas toutes au paradis.
Pardi, le bon Dieu déteste sévère
Les mamans des enfants martyrs.
Que je n'ai pas à vous le redire !
Bêtes et hommes aiment sa mère en maudit
Et cela n'est pas de l'inédit.
La conscience est en perpétuel devenir.
Elle est prête à tout pour parvenir.
Pour la sensiblerie, à lui [le coeur] la palme !
On ne jure plus que par maman
Quand on est amant d'égalité d'âme
Quand l'amour ou le respect filial désarme.
La suite c'est tout un roman.

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
17 avril 2019
Dernière connexion
8 avril 2020
  Publié: 15 oct 2019 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Comme partout, il y a les mères qui aiment leurs enfants et qui se tueraient pour eux.
Et puis il y a les mères qui s'aiment, malgré les enfants.
Ce ne sont pas les mêmes créatures.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 15 oct 2019 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir A.Belhirch,

Pour avoir travaillé de très nombreuses années dans un métier qui touche de près à l'enfance, je comprends ton indignation !

Je rejoins également le commentaire de Paul car effectivement, il y a des femmes, plus mères que femmes et à l'inverse des femmes, plus femmes que mères ! De ces deux cas de figure aucun de bon...

L'idéal, étant un équilibre des deux pour que ni enfants ni mari ne perdent leur statut légitime et retrouvent en " ELLE " ce qu'ils attendent, un amour qui se partage, qui s'offre mais pas de la même manière, bien sûr.

Merci pour ce texte, dur, mais tellement vrai.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
7 mai 2020
  Publié: 27 oct 2019 à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Paul merci mawr de me faire part de vos intéressants commentaires.
Ces douleurs sont incompréhensibles pour quelqu'un qui a été assisté materné. Ce ne sont que les victimes de maltraitance qui vont se reconnaître dans l'enfant martyrisé ci-contre.

Bonne fin de journée

abdellatif

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 414
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.