Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 56
Invisible : 0
Total : 58
· André · Tartignole
13329 membres inscrits

Montréal: 12 avr 12:50:00
Paris: 12 avr 18:50:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vivant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
875 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 02:03
Modifié:  6 nov 2019 à 02:44 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Vivant.

Brise fraîche et délicate à l'orée de mes lèvres friandes.
Les yeux clos pour m'inonder
D'une immobilité que rien ne saurait altérer.
La pulpe de mes doigts palpite

(Un avion tout là-haut, où vont-ils ?)

Je reviens en moi.
À chaque souffle, charnel, s'éveillent les sens d'être.

(Tiens, il pleut ! Quel temps fera-t-il demain ? )

L'air est plus humide.
Corps sacré, réceptacle de vie, viscéral sanctuaire.
Puis la lueur à travers mes paupières.

(Mais que vais-je donc pouvoir leur dire ?)

Cessez de me distraire, je respire.
Rassemblée, l'énergie déferle et se déploie.
Voyage dans mes vaisseaux poussés par le soupir
Jusqu'aux rives de ma peau.
Chaque pore est passage
Ouvert au vent mauvais ou la brise légère.
Accueillant ce qui vient, libérant ce qui va.
Car je vis.

(Je ne crois pas aux miracles)

Vivre en est un, l'expérience fait foi.
En conscience ma respiration jaillit, s'exhale et le profère.
L'éprouver me tient à cœur :
De soi-même elle survient.
Contemplateur, je n'en suis que témoin ébloui.

(...)

Alors je me sens.
Je me sais.
Je me vis.
Je suis.

Vivant.

  MariePaule
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
296 poèmes Liste
18843 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 02:40 Citer     Aller en bas de page

L'innocence des ressentis. Superbe

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
453 poèmes Liste
14884 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Un poème magnifique.
Merci pour ce beau partage.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
16927 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

tres beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
5870 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce dialogue intérieur avec sa petite marqueterie du monde extérieur. L'important est, en fin, de revenir à soi.

Marie-Paule, n'aie aucun doute. Ta poésie a évolué depuis...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
184 poèmes Liste
1735 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
11 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 13:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Allantvers,
je trouve ton écriture gracieuse comme un mouvement de Taï Chi, une communion entre l'extérieur et l'intérieur, une belle énergie qui circule de manière fluide dans tes mots. Chouette

  SHElene
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 6 nov 2019 à 14:46 Citer     Aller en bas de page

Merci du partage, Allantvers !

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
875 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 6 nov 2019 à 17:17
Modifié:  8 jan 2020 à 15:41 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Bestiole
Lucas
Adamantine
mido ben
In Poésie
SHElene
Jean-Claude Glissant


Merci à vous tous, vos commentaires me touchent
Je préfère vous le dire : je ne sais ni commenter ni répondre ... mais promis, j'apprendrai !

Pour JB, mon ami :
Depuis quand ?
Je suis ici, c'est dans la ferme intention de progresser, oh oui !
Bibises

  MariePaule
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 12 oct 2020 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Je viens de lire votre texte qui est magnifique, on sent une libération le souffle de la vie que seul celui qui décrit cet instant peut ressentir...Merci pour ce partage qui fait du bien...

Mes amitiés Yvon

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
875 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 12 oct 2020 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de LE PASSANT
Je viens de lire votre texte qui est magnifique, on sent une libération le souffle de la vie que seul celui qui décrit cet instant peut ressentir...Merci pour ce partage qui fait du bien...

Mes amitiés Yvon



Merci à vous, Yvon !
Oui il y est bien question de la vie qui peut se résumer, se condenser, à son souffle.
ravie que cela vous ait fait du bien.
Bibises
MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1165
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0231] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.