Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 114
Invisible : 0
Total : 114
13210 membres inscrits

Montréal: 1er oct 21:14:49
Paris: 2 oct 03:14:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mon vieux stylo rouillé vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 20 déc 2019 à 05:37
Modifié:  20 déc 2019 à 12:54 par Maschoune
Citer vertical_align_bottom

Mon vieux stylo rouillé grince ; il n’est pas content.
Serait-ce le réveil, le temps, les rhumatismes ?
Du tout, me souffle-t-il, sans le moindre mélisme,
Mon auteur m’a laissé de côté trop longtemps.

Tu me savais pourtant allergique aux poussières
Et grand consommateur de ces coupes d’air frais
Qu’on ne trouve qu’à l’ombre immense et centenaire
Des cascades perchées au fin fond des forêts

Tu me savais pourtant argentin de facture
Amateur de tango et de bandonéons
Ce duel ancestral qui mêle en sa morsure
Le venin de la guêpe et le dard du frelon

Mais tu me laisses là, dans ce placard ingrat
Dans cette obscurité juste digne d’un rat
Où j’entends bavarder les livres et les ombres,
Et tout ce bric à brac qui ronfle et qui m’encombre.

- Le temps s’est égaré que je voulais écrire.
Mon essor, à présent, aussi lourd que l’acier
S’est posé sur le roc aride d’un glacier
Où l’air est trop précieux pour oser un sourire.

- Mais c’est de l’encre-en-ciel qui coule dans ton âme
Tu dois ouvrir les yeux pour que les larmes sèchent !
Ces vieux accords brisés n’attendent qu’une flamme
Un souffle, une étincelle, que dis-je une flammèche !

Ami, ouvre les yeux, ce stylo est fort sage :
Rien ne sert d’isoler ton cœur et ta conscience.
Si tout autour de toi te semble de passage
L’esprit est toujours là qui te guide en silence.

  La musique danse, la poésie chante
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1281 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 20 déc 2019 à 06:44 Citer vertical_align_bottom

Un vieux stylo peut-être, mais pas si rouillé !
J'ai beaucoup aimé ce dialogue, magnifiquement écrit.



MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
28007 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 20 déc 2019 à 10:05 Citer vertical_align_bottom

Que d'objets comme ce vieux stylo restent ainsi abandonnés et de le faire parler comme ça, c'est un peu une réssurection et tu ne vas pas tarder à réécrire, le faire danser sur une page blanche.
J'aime que l'on donne la parole aux objets et tu as fort bien réussi de nous envoyer les états d'âme de ce stylo
Merci
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
892 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 20 déc 2019 à 10:47 Citer vertical_align_bottom

Une poésie à la versification soignée, sous forme d'un dialogue original, et l'occasion pour ce stylo "rouillé" de confier ses ressentis qui pourraient s'apparenter à ceux d'un être humain. L'effet est très réussi. Amicalement, Lucie.

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
13474 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 20 déc 2019 à 12:55 Citer vertical_align_bottom

Bien mené !

Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
539 poèmes Liste
11091 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 20 déc 2019 à 13:24 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir,

Oui, le stylo se dégrippe, on dirait. Finalement, tu es plutôt inspiré.

Catherine

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 20 déc 2019 à 13:47
Modifié:  20 déc 2019 à 13:47 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Il était plus que temps !
Je ne boude pas mon plaisir.
Si je comprends bien c'est un stylo plus que 4 couleurs là ça promet
Encre-en-ciel c'est bien trouvé dis donc, aérien et terrien a la fois, oserais je dire que ce mot te ressemble... Voui

Des bisous

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
2167 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 20 déc 2019 à 15:03 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Chimay, contente que ce vieux stylo rouillé reprenne du service. Je vais aller explorer ce qu'il a pu laisser comme trace avant de s'ennuyer dans ce placard poussiéreux.

  SHElene
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4326 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 23 déc 2019 à 15:59 Citer vertical_align_bottom

Cher Chimay,

Il était temps qu'il se révolte.
Il est peut-être un peu grippé mais
l'âme de ce vieux stylo est encore bien vivace.

Un grand merci pour ce partage qui me touche.

Ne le range pas trop loin

Amicalement

Myo

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 27 déc 2019 à 13:43 Citer vertical_align_bottom

merci à vous

Allantvers, ode3117, Lucie : les objets savent nous parler lorsqu’on les écoute

Maschoune, de rien c’est moi

merci Georges

Catwoman, ce stylo est plus rusé qu’un singe, il a toujours de l’encre en réserve pour l’occasion

Vinie, si je me mets à la peinture en 4 couleurs ça va éclabousser

SHElene, il a navigué sur bien des pages

je le tiens à portée de mains Myo




  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19469 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 28 déc 2019 à 18:40 Citer vertical_align_bottom

De la toile blanche, du papier ou des peaux, ça ne manque pas si tu veux peindre par ici

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 20 août 2020 à 18:01 Citer vertical_align_bottom

hélas, apprendre à dessiner correctement toujours pas fait je n’ai

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 861
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.