Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Luciole123
13194 membres inscrits

Montréal: 3 mars 17:05:25
Paris: 3 mars 23:05:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Momie, Momie ! (repost) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 31 jan 2020 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

Momie, Momie !


Enfant d’une momie elle tête le sein
Dont le fiel nourricier abreuve le tombeau
Des espoirs trépanés en chacun de ses gènes.

Le corps désaffecté n’est que sidération
Impossible secret sous le regard fardé
Autant que dégueulé à la face du ciel.

De premiers pas honteux en désirs faisandés
Elle halète bien plus qu’elle ne respire
Et son coeur se bat seul, bat silencieusement.

Afin de ne subir elle n’a pour chemin
En suprême argument que l’orgueil frelaté
De mater les ténèbres à n’importe quel prix.

La peur est son royaume, elle en sera donc reine
Dansera sur le feu, déchirera la vie
Séduira la terreur, s’éprendra de la haine

Enfantera l’enfer comme on immole au sabre
Itérativement un à un chaque amour
Coupable épanchement éructant de douceur.

De croisade en pogroms à son pacte aliénée
Jamais ne se défie chevauchant la colère
L’invincibilité de la peur est l’axiome.

Son empire s’étend sur mille galaxies
Aucun souffle de vie aux confins de son ombre
Auréolée de sang elle aspire au repos.

Mais sitôt effleuré l’horizon se dilate
Sans arme est l’ennemi mais incommensurable
Au moindre coup senti la tendresse jaillit.

Jusqu’à savoir enfin que la violence même
En retour d’un prochain toujours exhalera
Inspirés en écho amour et compassion.


  MariePaule
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 31 jan 2020 à 19:56 Citer     Aller en bas de page

Maman, maman !
Souffrances.
Et paix peut-être...

Relu, sans ménagement.



Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er févr 2020 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Allantvers,
Je trouve cela puissant et comme le théâtre antique plein de sens qui deviennent référent...
A lire, à relire pour s'en pénétrer et sentir ce carcan, celui de l'emprise familiale sur notre vie…
Amicalement
Philippe

  Ori
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
28 février
  Publié: 1er févr 2020 à 08:32
Modifié:  1er févr 2020 à 10:46 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Ta poésie est d'une puissance Marie-Paule... Chaque quatrain remue profondément, de toute cette douleur, tu as su écrire un texte magistral à la beauté très sombre, même si la chute vient adoucir très légèrement l'ensemble... Mais j'aurais du mal à développer davantage sur une poésie qui me parle et me touche autant (le tercet 5 en particulier...). Lucie

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 3 févr 2020 à 21:24
Modifié:  3 févr 2020 à 21:25 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

JB :
La paix assurément !!
Merci pour ta sollicitude.


Philippe :
Certaines images sont inspirées du film "Fischer King"
Merci d'avoir apprécié.


Lucie :
La fin évoque le retournement sur soi, la victoire de l'amour sur la violence. Ce poème compte exactement et volontairement 360 pieds, un tour complet. J'espère ne t'avoir pas trop remuée.
Merci d'avoir aimé.


Georges :
Ton commentaire m'a fait rougir je ne suis qu'une modeste amatrice, très inculte qui plus est en poésie.
Contente que tu aies trouvé dans cet écrit ce que tu aimes !
Merci beaucoup


Encore un grand merci à tous les quatre.


MariePaule



  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 538
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0196] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.