Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 34
· Luciole321 · Joker · Alphonse BLAISE. · zouzou31 · ode3117 · Xuyozi
Équipe de gestion
· Catwoman
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 10:19:15
Paris: 3 août 16:19:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je te murmurais mon amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 4 jan 2010 à 10:49
Modifié:  3 août 2011 à 18:19 par OuLiPoMad
Citer     Aller en bas de page

Tu souffrais, je t'ai réconforté
en te caressant doucement les cheveux
Je t'ai senti te détendre, la fine ride de ton front n'apparaissait plus
Tu avais le visage d'un enfant dont les peurs s'envolent
Quand le cauchemar est passé emportant les douleurs

Tu dormais, je ne trouvais pas le sommeil
pensant à l'avenir
J'étais tendue, crispée, ressemblant à cette vieille femme
que je n'espérai jamais devenir
Tu respirais si doucement que je te croyais parti, envolé
Quand soudain tu gémis faiblement aiguisant ma douleur

Tu souffrais, je souffrais
tu dormais, je pensais
Tu te battais en silence, je te soutenais en survivance
Mes doigts ne trouvaient que tes poings serrés
Nos mots étaient vains, nous nous étions tout dit avant

Pourtant je te murmurais
des paroles de chansons
Ces mots illogiques mélangés faisaient ressurgir notre histoire
Je sais maintenant que tu les gardais enfermés dans tes mains
Et qu'ils iraient jusqu'à ton coeur
quand elles seraient posées détendues sur ta poitrine

Tu souffrais, je te murmurerai mon amour pour toujours

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
4192 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 4 jan 2010 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Coup de coeur pour votre poème Madame !!

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
kathline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2008
Dernière connexion
10 février 2018
  Publié: 4 jan 2010 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Très touchée par vos mots...

Merci !

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 7 jan 2010 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

OuLiPo MaD

Je découvre et moi aussi j'ai eu un coup de cœur pour vos mots Poétesse

Magnifique

Merci pour ce bel instant de partage

Sélénaé

 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 7 jan 2010 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

Vous me lûtes sans tur(lutte) ni vo(lute) et au final ( c'est la lutte finale) appréciâtes mes vers (ni moulus ni missels) ce dont je vous remercie.
Oulipo (tage-référence aux missels sus-mentionnés).

Je redeviens sérieuse un instant mais rien qu'un : Merci de vos passages et d'avoir dit ce que vous m'avez écrit.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 9 jan 2010 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup quand tu nous ouvres ton petit coffre à secrets....peut-être trop vite refermé....mais je serai patient !!

des sans impatience

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16776 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 9 mai 2010 à 00:44 Citer     Aller en bas de page

Quelle sensibilité et douceur dans tes mots...aider quelqu'un qui souffre, lui murmurer son amour, autant d'actes qui dénotent une belle humanité, qui personnellement, me touche beaucoup !
On te lit et très vite, on est happé par la beauté de ces vers !
Merci beaucoup à toi d'un partage aussi riche en bons sentiments !
amitiés les plus sincères.
pyc.

 
pinou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
5 mai 2012
Dernière connexion
10 juin 2012
  Publié: 5 mai 2012 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

magnifique et plein de justesse et de pudeur

  pinou
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3076
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2010
Décerné le 4 juillet 2011
32e position dans le choix des membres.
Poèmes de l'année 2010
Décerné le 20 mars 2012
21e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.